par katherine09
Membre d'honneur
#65815
Clotilde 54 ans consulte pour une lombalgie chronique évoluant depuis plus de deux ans
Inutile de préciser qu'elle a été "explorée" et la faculté a conclu à une
Lombarthrose
Elle se présente en s'excusant de me déranger !!!!! pour si peu
Elle se tient en retrait , elle me donne l'impression d'un chien battu
J'essaye de la mettre à l'aise , et l'invite à me raconter ce qui ne va pas
Elle est mariée depuis 30 ans, quatre enfants, et trois petits enfants
Elle est mère au foyer, et fait tout à la maison, la cuisine, le ménage, du petit bricolage, voire des réparations plus importantes
elle a besoin de s'occuper, de bouger, elle court tous les jours et par tous les temps
Son mari, chauffeur routier est souvent absent en semaine

Il y a deux ans, elle a repeint sa cuisine et " s'est tordu le dos "en s'attaquant au plafond "
Depuis douleur du bas du dos, sans irradiation
Les douleurs sont quasi permanentes avec une raideur du dos
Elle continue de courir, mais de moins en moins, et pourtant elle en a besoin , cela lui permet de souffler, de respirer, de juguler son angoisse , "c'est vitale , cela me permet de tenir"
- ah bon racontez moi ........ Elle s'est lâchée, je saisis la balle, .......

-😘 mon mari est l'homme le plus gentil au monde, ( sic)
mais il ne se rend pas compte que je ne peux plus faire ce que je faisais Je ne suis plus à la hauteur, je m'en veux !!!!!
si rien n'est fait dans les temps!!, et il se met en colère

- ah ..... Je me dis : un pervers narcissique de plus
Avant , il n'y avait pas de pb?

- 😟 peut être, si, mais je m’évadais ,
Et puis je faisais ce qu'il attendait de moi!
Maintenant je n'en peux plus de ses sous entendus.
Elle se met à pleurer, elle ne sait pas pourquoi elle pleure
Elle se sent " au bout du rouleau "

examen clinique RAS
Pas de desir alimentaires particuliers
Soif, sans plus
Transpiration des pieds , qui sent mauvais
qq verrues sur les doigts
Ras par ailleurs


Je n'hésite plus et lui prescris X MK UNE CAC Jour 1 et Jour 6
A revoir

Je la revois un mois après
Côté DL mieux , Amel allongé, elle peut enfin dormir
Des picotements des les pieds sont apparues
Côté moral : elle a pu affronter son mari
Elle ne se laisse plus mépriser , ni humilier
Elle ne pleure plus , et commence à prendre sa vie en main
Elle reprendra X trois fois

Suivi
la transpiration des pieds qui puent : inchangée
Qqs verrues sur les doigts

YY terminera l'action de X
par pat14
-
#65816
Je dirais X = Ign.
Suite humiliation, chagrin silencieux (ne peut exprimer ce qu'elle ressent), femme déprimée et pleure. Se fait des reproches, se met en 4 pour répondre aux exigences du mari ("Cendrillon"), se sent coupable de ne plus pouvoir en faire autant qu'avant.
> occupation, activité.
> en courant, >effort physique. Courir lui permet de souffler, respirer (on peut y voir le soulagement de contractions caractéristiques d'Ign).
Raideur dos : Ign 2°
Les verrues : Ign syc-tub.


Y = Nat-m pour finir le cas (chronique d'Ign).
Transpiration des pieds nauséabonde 1°
Verrues 2°

Patricia.
par jpp26
-
#65819
Tout d'abord merci de nous faire plancher sur ce cas
Comme Patricia je pense à Ignatia :
Pour cette femme dont on peut supposer qu’elle souffre d’un amour non partagé, de la contrainte maritale permanente, peut être d’humiliations (colères du mari) de culpabilité (s’excuse de déranger… « Je m’en veux »).
Face a cette situation elle se réfugie dans l’hyperactivité : (coure tous les jours, s’occupe de tout, refait les peintures à la maison).
Cela lui permet de juguler son angoisse.
Elle a des pleurs
Ses lombalgies peuvent être interprétées comme des spasmes toniques comme on en voit avec les loganiacées.
Pour le second médicament je pencherais plus pour Sepia que Natrum mur à cause de la transpiration fétide des pieds..
#65852
Pleure sans raison : Rhus-t et Sep
Etiologie Dl lombaire depuis faux mouvement, les bras en l'air
X : Rhus-t

il reste les verrues et l'odeur des pieds :grinning:
Y : Sep (qui a besoin de courir et qui n'en peut plus de ses travaux ménagers et de s'occuper de tout le monde)
par yasumina
-
#65855
si si! inspirée!
voyons...

X: sepia
douleur lombaire, raideur, occupation amel, pleure sans raison, verrues doigts+transpiration nauséabonde des pieds

Y: nat-m
douleur lombaire amel allongé, avant le sommeil (empêche le sommeil si j'interprète bien) + verrues doigts et transpiration des pieds

nat-m suit sepia.

merci encore pour ces cas.
y.
Avatar de l’utilisateur
par Noephys
-
#65859
On apprend beaucoup avec ces cas cliniques, merci de nous les partager !

Il y a beaucoup de Sépia dans cette femme de façon générale: femme intériorisée, soucis pour les travaux domestiques, dans l'action en permanence, besoin de courir (ça l’améliore), indépendante... pleure facilement, transpiration fétide des pieds, verrues des doigts. Même le fait d’être « au bout du rouleau » est un symptôme de Sépia.

Maintenant quelle est la tactique thérapeutique à adopter ? Est-ce qu’on lui donne en première intention ou en deuxième ?

Natrum muriaticum présente de nombreux symptômes au moment de la visite : ne veut pas causer d’ennui, n’ose pas exprimer ses émotions à son mari, état de vexation, épuisée, pleure, elle se sent jugée par son mari et ça la blesse, les douleurs lombaires, verrues des doigts …

A quel symptôme dans le répertoire correspond « ne se sent pas à la hauteur » ?

Du coup, je dirais NATRUM MURIATICUM en X, puis SEPIA en Y pour la « re synthoniser ».
par yasumina
-
#65862
Noephys a écrit : 22 févr. 2021, 23:33 je dirais NATRUM MURIATICUM en X, puis SEPIA en Y».
après relecture = compréhension de comment a été pris et répété X + l'amélioration avec X, je dis la même chose et j'inverse mon premier choix:
X: nat-m
Y: sep
#65864
:D :D :D :D

CORRECTION
il était une fois , il y a longtemps , par une nuit noire , ......... Tous nos cas commencent un peu comme un roman, une histoire dont il nous faut trouver la clef 

L'histoire de Clotilde est une histoire banale de douleurs lombaires avec des modalites tres claires, mais ce n'est que la partie émergée de l’iceberg

dl lombaires permanentes amel en bougeant , la marche, courir
Amel au chaud
suites d’une élongation musculaire
Besoin de s’occuper , c’est vitale
Transpiration nauseabonde des pieds

on aurait pu traduire , qu’elle en avait plein le dos !!!!!

Clotilde a une vie rythmée par ses tâches ménagères , ses petit-enfants et ses bricolages.
Mais voilà depuis deux ans, depuis qu'elle s'est tordue le dos en repeignant un plafond ,sa vie est devenue un enfer: 
Le fond douloureux ,  le sommeil perturbé, besoin de bouger 
elle ne peut plus bricoler, ( se mettre à genoux est impossible)  
mais surtout elle ne peux plus courir ! 
Et la ´ c'est le cri du coeur " c'était ma soupape de sécurité ,
ce qui me permettait de tenir , de respirer" 

son mari ne l'aide pas, la traite comme un chose,

Répertoire : humiliation , meprise
Pleure , ne sait pas trop pourquoi , ( un trop plein,? )
Pleures involontaires

- Les signes de l'affection en cours, (dl permanentes  amel par l'occupation , l'exercice, la marche, la chaleur ) orientaient  vers rhus tox , sepia, lyc , Kali carb, ign, natrum mur......
- ignatia cache ses sentiments , pousse des soupirs , elle est nouée.
- sepia et lycopodium ne se laissent pas manipuler a ce degré
- kalium carb est plus ds la notion de devoir , pas de culpabilité
- Staphysagria elle n'était pas spécialement indignée , ni en colere
elle n’est simplement pas à la hauteur …….
……..du moins c’est le message que lui renvoie son mari

comment délibérer entre tous ces remèdes très proches ???

 j'avais retenu , des l’entrée, son côté chien battu 
 Pendant trente ans, elle  a refoulé jour après jour
Accepte d'être mal traitée , accepte l'inacceptable!  
Elle ne pouvait pas s’échapper
L' hyperactivité lui permettait de s'évader , de fuir 
tout cela mène a RHUS TOX

dd regarder la langue
poser une question quant a son désir de lait

RHUS TOX EST un grand remede
- d’ épouses terrorisees par des maris odieux, pervers alcooliques, voir violents
-ou des hommes objets d’une femme perverse, dominatrice ……..
il est bien évident que n’importe qui n’est pas la proie de ces pervers
Leurs proies sont le plus souvent douces, se devalorisant,

Rhus tox est peu anti sycotique
il faut donc terminer son action par un anti sycotique puissant
THUYA a tres bien terminer le cas

j'ai revue clotilde il y a deux mois , elle va tres bien , elle a quitte son camionneur , repris un travail de secretaire
elle n'eprouve plus le besoin de courir et de s'activer
VeroS, VeroniqueB, Aurelie et 5 autres aimais cela
#65865
Merci pour cet éclairage inédit et précieux sur Rhus tox

Bonjour FredB, oui, quelle catastrophe ce gel d'a[…]

D'accord avec ton raisonnement que je partage, je […]

COVID exemple standard

Vous vous rappelez que j'ai vu pas pas mal de cas […]

syndrome des jambes sans repos

Un tout petit mot à mon tour si vous permet[…]