Page 1 sur 3

calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 14:24
par katherine09
Madame X, 44 ans, présente une calcification de la coiffe des rotateurs à gauche.
son épaule devient aiguë et hyperalgique avec une impotence complète. La douleur est continuelle, rien ne l’améliore, elle serait améliorée par le chaud voire le bouillant : tout ceci est banal.
ce qui l’est moins :
c’est la transpiration pendant la douleur, l’anxiété palpable voire son désespoir, l’irritabilité et l’abrutissement par la douleur. la frilosite , soif extreme de froid
Tout ceci conduit à prescrire ……

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 15:05
par Jean Umber
Je dirais bien Bryonia. Il présente des "nodosités arthritiques" selon le répertoire... et c'est bien connu, il ne supporte pas la douleur, désire les boissons froides, transpire quand il a mal...

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 16:44
par Edouard Broussalian
Génial. Katherine va se charger de nous faire une série de cas cliniques "flash"
Vous êtes placés du coup en situation live, où il faut savoir dégainer.

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 16:53
par Gyromède
A coté de Bryonia pourquoi ne pas envisager Solanum Malacoxylon, plante calcinogénique dont le proving homéopathique a tout récemment été publié et qui aurait donné de très bons résultats sur les tendinites calcifiantes et autre bursites sous-acromiodeltoïdiennes.

http://www.homeoint.org/articles/horvilleur/solanum.htm

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 17:45
par Clo
je partage l'avis de Jean: Bry

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 18:02
par Dynamis
CHAMOMILLA sans la moindre hésitation

J'ai aussi pensé comme Emile à Malacoxylon mais c'est un remède pour décalcifier pas hyperalgique à priori donc une fois que Chamomilla aura fait suffisament d'effet il sera temps d'embrayer sur Malacoxylon mais c'est normalement un traitement de + longue haleine (quelques mois)comme pour n'importe quelle pathologie allant au delà du simple fonctionnel.

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 18:23
par Edouard Broussalian
Emile a écrit :A coté de Bryonia pourquoi ne pas envisager Solanum Malacoxylon, plante calcinogénique dont le proving homéopathique a tout récemment été publié et qui aurait donné de très bons résultats sur les tendinites calcifiantes et autre bursites sous-acromiodeltoïdiennes.

http://www.homeoint.org/articles/horvilleur/solanum.htm
C'est malheureusement une vue de l'esprit qui nous ramène aux premiers temps de la découverte d l'homéopathie par Hahnemann quand il pensait que Conium produit tellement de signes sur les glandes que c'est un remède... de glandes et notamment du sein.

Il n'existe aucun spécifique, il fait toujours rechercher les signes du patient et ne pas se focaliser sur la lésion.

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 19:01
par Aminda
Chamomilla pour la transpiration, l'anxiété et l'irritabilité pendant la douleur, mais avec un regard vers Arsenicum album si la soif a lieu pendant les douleurs, classiquement pour de petites quantités fréquemment répétées.

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 19:13
par Granule
Je choisis CHAMOMILLA
pour
Le Désespoir et l'abrutissement et transpiration pendant les douleurs
La SOIF EXTRËME
Le désir de boire froid

Mais je comparerais avec Aconit

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 19:41
par Jean Umber
Chamomilla est mon second choix.

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 19:54
par Gyromède
Edouard Broussalian a écrit :

C'est malheureusement une vue de l'esprit qui nous ramène aux premiers temps de la découverte d l'homéopathie par Hahnemann quand il pensait que Conium produit tellement de signes sur les glandes que c'est un remède... de glandes et notamment du sein.

Il n'existe aucun spécifique, il fait toujours rechercher les signes du patient et ne pas se focaliser sur la lésion.
Je suis bien d'accord avec votre remarque et sur la nécessité de passer par la matière médicale du remède pour prescrire. Mais je n'ai pas réussi à trouver cette matière médicale, tout au plus l'indication qu'elle devait être publiée dans une revue en 2012 si je me souviens bien.

Ce décalage entre l'annonce de cas cliniques améliorés par un nouveau remède et le proving complet de celui-ci n'est-il pas un peu la règle ?

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 06 déc. 2012, 22:04
par rpierre
Sépia pour transpiration pendant douleur, désir de boissons froides, désespoir, frilosité

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 07 déc. 2012, 00:55
par globule
l'amélioration par la chaleur ars
le désir de boissons froides
l'irritabilité, le désespoir et l'anxiété ars

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 07 déc. 2012, 00:58
par Edouard Broussalian
Emile a écrit : Ce décalage entre l'annonce de cas cliniques améliorés par un nouveau remède et le proving complet de celui-ci n'est-il pas un peu la règle ?
Normalement non, car d'abord on dit avoir le proving, puis en fonction prescrire et rapporter des cas guéris.

Re: calcifications de la coiffe des rotateurs

Publié : 07 déc. 2012, 01:02
par Invité
katherine09 a écrit :Madame X, 44 ans, présente une calcification de la coiffe des rotateurs à gauche.
son épaule devient aiguë et hyperalgique avec une impotence complète. La douleur est continuelle, rien ne l’améliore, elle serait améliorée par le chaud voire le bouillant : tout ceci est banal.
ce qui l’est moins :
c’est la transpiration pendant la douleur, l’anxiété palpable voire son désespoir, l’irritabilité et l’abrutissement par la douleur. la frilosite , soif extreme de froid
Tout ceci conduit à prescrire ……

Transpiration pendant les douleurs, douleur et irritabilité qui dominent le cas, le désir de boissons froides : Chamomilla