par alexei.d
-
#57450
Bonjour, j'ai fait des analyses qui révèlent des carences en Fer et en Zinc. Est ce que la bonne conduite du traitements homéo adapté va régler tout cela et je n'ai pas à m'en inquiéter ou faut il que je prenne les compléments alimentaires ?

Merci pour votre temps. :D
#57451
Excellente question !

Deux possibilités :

Une carence peut-être le résultat d'une "mauvaise hygiène de vie" (terme théorique), traduisez cela par une alimentation qui n'apporte pas les éléments nécessaire à l'organisme.
Donc il faut donner à l'organiseme ce dont il a besoin = vérifier et adapter une nourriture appropriée.

Ou bien l'organisme n'arrive pas à bénéficier de ces éléments, alors qu'ils lui sont apportés.
Dans ce cas l'homéopathie va adresser la raison pour laquelle cette déficience existe.

Donc une bonne alimentation et l'homéopathie, c'est le bon résultat assuré.

Si vous prenez des compléments, cela ne vas ni régler une nutrition déficiente, ni régler la raison pour
laquelle votre organisme n'arrive pas à les utiliser.

Bien sûr si la carence est telle qu'il y a danger, il peut être utile de prendre des comléments en état d'urgence, puis très vite se soigner pour guérir, soit adresser la question avec un traitement homéopatique afin que l'organisme soit capable comme il se doit de bénéficier des éléments apportés par nutrition. Mais seulement en état d'urgence. Car sous compléments, il est impossible pour l'homéopathe de suivre la guérison de l'organisme.

C'est au médecin homéopathe de décider.
Athelas aimais cela
#64769
Bonjour,

Je suis pas mal formé dans une discipline qui se veut holistique (même si elle est loin de l'être comme l'homéopathie) : la micronutrition.
Dans cette discipline, on cherche à apporter à l'organisme ce dont il a besoin afin de lutter contre une pathologie. Par exemple, prescription de L-Glutamine dans le traitement des intestins. En effet, l'alimentation aujourd'hui est non seulement intoxiquée, mais extrêmement pauvre en micronutriments de toute sorte et on peut donc avoir besoin de nombreux compléments afin d'alimenter des tissus qui ne demandent que cela pour se régénérer.
Peut-on intégrer ce genre de prise en charge micronutritionnelle afin de traiter des états qui pourraient faire obstacle au traitement homéopathiques. On apprend durant les première heures de votre formation que Hahnemann prescrivait des diètes drastiques pour traiter ses malades. La micronutrition ne serait-elle pas une modernisation de cela ?

Dans ma vision des choses actuelle, qui est peut-être fausse, ce serait comme si l'homéopathie donnait le bon "ordre" à l'organisme afin qu'il s'autorépare. La micronutrition serait ce qui lui permettrait d'avoir les outils nécessaires pour le faire.

Merci d'avance de vos conseils.
Excellente journée.
Armel aimais cela
#66205
On ne peut pas répertorier la carence, mais on peut
répertorier les signes et symptômes ?
Par exemple, pour une carence en fer, on va trouver , un visage pâle,
des gencives blanches, des ongles décolorés, une fatigue,
une très grande fatique pour monter les escaliers. avec un
essouflement etc.....

Bonjour, Merci beaucoup de vos réponses. […]

Gilles, je suis d'accord avec toi....Mais c'est, m[…]

COVID exemple standard

Vive l'Homéopathie, Vive les Barbus !! :)

un arbre qui cache la foret

Après réflexion, Lycopodium est trop[…]