#60618
Emile m'a donné il y a quelque temps cette publication :

https://planete-homeopathie.org/forum/d ... php?id=172

Où l'on voit que la mise en œuvre (ce qu'on appelle "materiels and methods") n'est pas évidente du tout.

La question qui est posée est certes aussi celle d'un possible artefact.
Mais par ailleurs quelques résultats montreraient le contraire.

NB : j'espère que le lien fonctionne
#60621
Bonjour Jean,
oui, le lien fonctionne bien.
Moi, pas chimiste.
Moi, pas physicienne non plus ; mais par contre j'ai été très intéressée et sentie authentifiée "scientifiquement" en tant qu'homéopathe par l'analyse du professeur Marc Henry, chimiste à Strasbourg. Pour lui, l'eau et surtout le vide serait le vecteur matriciel d'une information transmise par le médicament homéopathique (ce sont mes mots de non-chimiste). Il se base sur la physique quantique de seconde quantification pour expliquer ce phénomène. Un scientifique qui va dans le sens de l'homéopathie, c'est magnifique, je trouve...
L'IRM pour analyser des substances infinitésimales ne me paraît pas adaptée...
Ceci dit, prouvé scientifiquement ou non, du moment que la clinique est évidente, pour nous homéopathes, c'est l'essentiel.
Cyclamen Europaeum 30ch

Comment je peux vous envoyer un MP ? Je vis &agr[…]

Mais peut-être des vacanciers ?

Interview de Pr Henrion-Caude

Merci pour ce lien, qui malheureusement confirme b[…]

Cushing et Ataxie

Ça veut dire quoi " j'ai dû lais[…]