#66479
Delphinium a écrit : 27 avr. 2021, 13:13 Une hécatombe de 300 morts par jours....
Pays où l'homeopathie est très présente dans les hôpitaux, pourquoi une telle explosion ? :roll:
C'est un nombre très comparable au nombre de morts journalier en France pour la période dont nous sortons. Seulement comme l'Inde avec 1.4 milliard d'habitants a une population 20 fois plus importante que celle de la France, cela correspondrait à 15 morts par jour dans notre pays !! Chiffre pour lequel aucun de nos médias nationaux ne parlerait d'asphyxie , d'hécatombe ou de vague ravageuse ... mais au contraire de décrue phénoménale de l'épidémie !!!
Annaïk aimais cela
#66491
Depuis le début c'est un montage médiatique et une manipulation très typique de pervers narcissiques: la hâte, l'émotion, etc.

Donc l'inde compte 1,3 milliard d'habitants (enfin ce matin à 9:06 et il est possible qu'en une nuit de Dehli, ca bouge déjà beaucoup)

Et environ 18.000.000 de cas attestés (par charité je ne reviens pas sur l'intérêt des tests PCR bidonnés, et je vous arrondis les chiffres à la hausse)

18.10^6 / 1,3.10^9 cela nous donne 1,4% de la population malade. C'est en effet terrifiant.

Là dessus 201.000 morts, nous amène à 2.10^5 / 1,8.10^7 comme létalité, je vous laisse faire le calcul pour vous marrer.

Comme la mortalité était estimée en Inde en 2018 à 0,73%, sur 1,3.10^9 cela nous donne 9 millions et demi de mecs à cramer.

Si on s'amuse à comparer les 201.000 morts du Covid sur les 9.10^6 de maccabs annuels cela nous fait moins d'un quart du neuvième.

Merci de me corriger si j'ai loupé une décimale mais j'en peux plus de toutes ces conneries.

Sources:
https://www.worldometers.info/coronavir ... try/india/
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mo ... e_l%27Inde
Gilles63, Pauline aimais cela
#66514
Blague à part, le Népal souffre plus de l'absence des touristes que du covid lui-même. Haut niveau de santé, altitude, médecine traditionnelle...
Jean Umber, Agnes ASTIER aimais cela
#66550
Edouard Broussalian a écrit : 28 avr. 2021, 09:16 Depuis le début c'est un montage médiatique et une manipulation très typique de pervers narcissiques: la hâte, l'émotion, etc.

Donc l'inde compte 1,3 milliard d'habitants (enfin ce matin à 9:06 et il est possible qu'en une nuit de Dehli, ca bouge déjà beaucoup)

Et environ 18.000.000 de cas attestés (par charité je ne reviens pas sur l'intérêt des tests PCR bidonnés, et je vous arrondis les chiffres à la hausse)

18.10^6 / 1,3.10^9 cela nous donne 1,4% de la population malade. C'est en effet terrifiant.

Là dessus 201.000 morts, nous amène à 2.10^5 / 1,8.10^7 comme létalité, je vous laisse faire le calcul pour vous marrer.

Comme la mortalité était estimée en Inde en 2018 à 0,73%, sur 1,3.10^9 cela nous donne 9 millions et demi de mecs à cramer.

Si on s'amuse à comparer les 201.000 morts du Covid sur les 9.10^6 de maccabs annuels cela nous fait moins d'un quart du neuvième.

Merci de me corriger si j'ai loupé une décimale mais j'en peux plus de toutes ces conneries.

Sources:
https://www.worldometers.info/coronavir ... try/india/
https://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9mo ... e_l%27Inde
Merci ! Depuis le début quand on fait les stats ne serait ce qu'en France, les pourcentages de décès sont ultra faibles! La plupart des gens se laissent affoler par les chiffres "bruts" tels que le nombre de morts sans les comparer au nombre d'habitants du pays, ce qui n'est pourtant ni un calcul, ni une réflexion très savante... Donc dans un pays où il y a 1 372 943 539 d'habitants (source 2020) , même avec 230 000 morts il reste toujours 1 372 713 539 habitants. Si bien sûr personne n'est né entre temps (haha!), ou mort d'autre chose comme d'autres maladies, des suites de mal nutrition, de violences ou encore de mauvaises conditions de vie (aggravées par la crise Covid comme dans de nombreux autres pays vivant du tourisme et du commerce international) qui font beaucoup plus de dégâts dans ce pays que la Covid je crois. Éteignons nos poste TV et ouvrons nos cerveaux un peu ! :shock: :D
Gilles63 aimais cela
#66567
Vous voulez la suite de l'histoire ......... ATTENTION ceci est un postulat ! :sweat_smile:
1) Matraquage médiatique sur le variant indien jusqu'au mois d'août.
2) Apparition du variant indien sur le sol européen dès le mois d'octobre (si y pousse le bluff à fond ce sera mi septembre)
3) la dangerosité sera véritable (et non complotiste) mais pas dû au variant lui même , mais bien à cause des vaccins qui ciblent la protéine SPIKE, extrêmement mutagène, puisqu'on sera 6 mois après les 1eres vaccinations. innocent:
(https://blogs.mediapart.fr/alan-emrey/b ... a-depasses)
Et en plus en Inde , on leur à fait cadeau de nos doses de REMDESIVIR
https://infodujour.fr/sante/46601-le-re ... -des-virus)
4) il en résultera une grippe comme rarement vécue au par avant , mais ne nous y trompons pas ...pas due au covid, pas due au variant indien , encore moins due aux indiens mais bien due à la vaccination. Donc quand notre petite grippe saisonnière va revenir fin septembre ...On accusera et culpabilisera la population européenne d'avoir relâcher leur attention sur les gestes barrières et on sera reparti sur la TERRIBLE contagion au variant indien (4ième vague) qui sera arrivée par je ne sais qui, je ne sais où.... alors que l'origine pourrait tout au tant être la vaccination ce n'est pas un complot puisque c'est arrivé en 2018 avec le vaccin DENGVAXIA au Philippines , ce vaccin "ripoux" ciblait également la protéine SPIKE.:innocent:
(https://www.nouvelobs.com/monde/2018112 ... pines.html)
Pour ceux qui n'ont pas le temps de lire l'article en voici un passage croustillant qui valide mon postulat.
"...... au cours duquel les anticorps développés lors d'une première attaque de dengue (n.p. VACCINATION) peuvent se retourner contre l'organisme lors d'une deuxième attaque par une souche différente, aidant le virus à passer les barrières du système immunitaire ; raison pour laquelle c'est en général la deuxième attaque qui est fatale.............En reproduisant une première contamination, le Dengvaxia peut rendre les personnes qui n'ont jamais été infectées par le virus plus vulnérables à une deuxième attaque, au lieu de les protéger. Ce risque dure toute la vie mais il est particulièrement élevé la troisième année après l'injection. C'est ce mécanisme qui est à l'origine des résultats inquiétants des essais cliniques sur les enfants jeunes, dont une grande partie n'avaient jamais été exposés au virus. Plus les enfants grandissent et plus ils ont une chance d'avoir déjà été contaminés, sans forcément développer de symptômes." :-o

QUE POUVONS NOUS FAIRE ? :|
En vertu de l'aphorisme 1 de l'Organon de l'art de guérir , j'invite tout le monde à relire "Traitements des grippes et pneumopathies" et j'implore Edouard de former ses jedis même les plus fraiches recrues (toutes les années) à faire une série de conférences ZOOM consacrer au dépistage des cas aigus de grippes et des applications homéopathiques à y adjoindre, car je pense qu'on n'est pas en face d'une épidémie classique où comme en Haïti un seul traitement était judicieux.

J'ose croire en l'idiotie de mon postulat mais au pire nous aurons lu ou relu un grand livre et nous aurons apprit à réagir dans les cas aigus avec plus d'efficience grâce aux conseils de Ed . ;)

Olaf
Agnes ASTIER aimais cela
#66568
Comme d'habitude, j'apprécie la pertinence d'Olaf.
Travailler nos pensées afin qu'elles nourrissent le nouveau monde et non pas ce que nous redoutons., voilà peut être la meilleure des prophylaxies pour ce que nous vivons?
Belle philosophie, couplée à notre chère homéo ...qui n'empèche pas de mieux se former.

Bonjour,  Je vous livre ici une réflex[…]

Bonjour , Aujourd'hui j'ai croisé une femme[…]

Présentation Appolline

Bonjour, bienvenue !

Essai Luésinum

Ouh là là on ne donne pas d'embl&eac[…]