par Pauline
-
#66559
Bonjour,
Je prends le médicament crotalus horridus depuis janvier, j'ai commencé d'abord en 30 ch à la goutte, en augmentant progressivement la quantité, puis 200 k de la même manière. Certains symptômes pour lesquels j'avais sélectionné crotalus ont progressivement disparus d'autres ont évolué, ce qui me fait dire que je dois changer de médicament pour la prochaine fois. Je ne vais pas en dire plus car ce n'est pas le sujet de mon post. En fait, depuis que j'ai commencé à prendre ce médicament, je joue de malchance : gros dégât des eaux, accidents assez importants à plusieurs reprises. En gros, une catastrophe par mois alors que d'habitude je suis plutôt chanceuse. Donc ma question est la suivante, est-ce que le fait de prendre un médicament homéopathique peut causer cela, de par le changement de vibration énergétique par exemple ? (C'est une hypothèse que je me suis faite)
Merci d'éclairer ma lanterne :grinning:
par papillon
-
#66590
Mmm .. je pense que la question pourrait être intéressante si tu l’amènes à celle de ta « responsabilité » dans ta malchance : par exemple, est-ce que ça peut être lié à un manque d’attention, une distraction ou une maladresse - ou encore à des formes discrètes de sabordage/ punition (je connais plus d’une personne qui se cogne ou s’égratigne lorsqu’elles ont mauvaise conscience)
- auquel cas, c’est un changement de ton energie ?

Si c’est la météo, il y a des chances que ça soit plus vaste que ta propre influence ?

Qu’en penses-tu ?
Pauline aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#66593
Bonjour Pauline,
au travers de ta question je devine que tu te te demandes si ton choix de Crotalus est judicieux.
Tu dois aborder la question de l'efficacité du médicament pas seulement au niveau de l'évolution des symptômes. L'influence du remède sur ton organisme dans sa globalité est à prendre en considération, en particulier au niveau mental/émotionnel et sur le plan énergétique.
Donc si tu es confrontée à plus de "malheur" ou d'accident dans ta vie la question à se poser est comment les gères-tu par rapport à autrefois ? Plus facilement ? Plus sereinement ? Abordes-tu les difficultés avec plus de détermination ? As tu plus de résilience ? etc.
Mon avis personnel est que ton médicament n'a a priori rien affaire dans la survenue de ta malchance. Penser qu'on a de la chance ou de la malchance est quelque chose de très subjectif et qui fait intervenir dans cette appréciation quantité de données ou de mécanismes psychologiques. Ce n'est pas du coup à mon sens un critère pour l'évaluation des réactions au médicament homéopathique. Maintenant comme le dit justement Papillon tu peux aussi te poser la question de savoir si tu es "victime" insidieusement de toi-même avec les items qu'elle te propose ? Et si oui dans ce cas Crotalus paraît un mauvais choix. Mais peut-être aussi aucune de ces explications n'est à incriminer ? Comme tu restes discrète sur ce qui es arrivé il n'y a que toi qui peut y voir clair à ce sujet.
Ifer, Pauline, Françoise aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Kathmandou
-
#66598
Pauline, je te conseille de lire les ouvrages de Philippe Guillemant. Pour lui les emmerdements qui nous font sortir de notre zone de confort sont des accélérateurs de changement , en ce qu'ils nous poussent à nous délester du superflu pour aller à l'essentiel de notre désir/ rêve / créativité /vocation ...
Françoise, Pauline aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Kathmandou
-
#66599
De plus, l'inondation oblige le serpent à sortir de son trou... ;)
Françoise, Ifer, Pauline aimais cela
par Pauline
-
#66614
Merci à tous pour vos réponses à ma question qui peut paraître saugrenue je le conçois. En fait ces "misères" ne sont pas vraiment de mon fait je crois et c'est pour cela que je me questionnais sur une influence énergétique possible (genre loi de l'attraction). En février j'ai eu un dégât des eaux où l'eau est remontée dans les murs de l'ensemble de mon appartement, lié à une vieille tuyauterie encastrée et donc invisible. C'est pas grave mais maintenant c'est moche et moisi absolument partout pour au moins 6 mois. Ensuite en mars j'achète une jument et le lendemain, 12h après achat, le cavalier pro chez qui elle séjournait l'accidente gravement, elle est toujours en convalescence après avoir été opérée. Et le petit dernier il y a 3 semaines fin avril, en voiture une personne sort d'un parking à fond et rentre dans mon véhicule sans que je n'ai pu même réagir car elle arrivait dans mon angle mort et de grands arbres masquaient la visibilité. Comme c'est une chouette personne (puisque j'ai de la chance), après avoir reculé sa voiture et m'avoir insultée, elle dit que c'est moi qui ait fait une embardée pour l'emboutir alors qu'elle était arrêtée au stop.
Au final, savoir comment est-ce que je réagis est en effet la bonne question à se poser vous avez raison. Les dégâts matériels me laissent réellement de marbre, je me dis que les assurances sont là pour financer ce types de problèmes, je suis toujours confiante pour avoir gain de cause, et pense que ça aurait pu être bien pire au niveau physique, notamment pour l'accident de voiture (mon 1er en 21 ans de conduite) où je n'ai rien eu, merci Arnica en olfaction . Pour la jument c'est plus compliqué, car même si je me dis que moi je vais bien et ça pourrait être pire, la souffrance de la bête et ne pas savoir si elle va se rétablir génère une angoisse importante, surtout qu'il y a des hauts et des bas. Mais il y a quelques années un voisin bien intentionné avait tiré sur mon chat, lui pulvérisant littéralement la patte qu'il avait fallu reconstruire, et cela avait généré exactement la même angoisse, le même ressenti physique. Donc, crotalus horridus n'a peut être rien changé en effet sur le plan mental même si j'ai remarqué quelques améliorations physiques, notamment sur mon asthme qui est moins profond, plus au niveau de la gorge et il arrive après de la toux alors qu'avant c'était plus brûlant au fond des bronches. J'ai choisi crotale plus par rapport au miasme, à mon tempérament global et mes réactions que sur un ou des symptômes. Je sais qu'il est très dur de s'auto médiquer, surtout à mon petit niveau de "Baby Jedi" mais j'aime l'idée de tenter l'expérience. Voilà, en tout cas merci d'avoir pris le temps de vous pencher sur cette interrogation et de m'avoir aider à voir les choses sous un angle encore différent, cela m'aide à progresser.
Françoise aimais cela
par papillon
-
#66668
Pour la « loi de l’attraction « 
Bien que le soit incapable de la démontrer ou de démontrer son contraire, il y a une dimension indéniable à sa nature qui est contrôlable, c’est le « focus »
Notre cerveau traite un nombre de données gigantesques en tache de fond, mais essentiellement, c’est un peu comme une image flou et un vague bruit de fond qui ne deviennent net que sur l’objet d’attention
Il y a des expériences assez rigolotes ou l’on demande aux gens de suivre un score pendant un match, la majorité des spectateurs suivant cette consigne ne remarqueront pas lorsqu’un individu court vêtu traverse le stade au milieu du match (c’est une expérience qui se tente à la maison : il suffit de donner une minute à chercher un type d’objet ou une couleur, et de demander des informations sur autre chose ou une autre couleur après le temps écoulé)
Cette pratique est permanente, on repère les odeurs ou les enseignes de restos quand on a faim, certaines plantes spécifiques que l’on recherche en se promenant, qu’on aurait ignoré une autre fois
Ce focus, est quelque chose qu’on peut apprivoiser et travailler
Par exemple, ça serait sans doute bien de relever des petits bonheurs et des « chances «  autour de toi, pour faire un antidote à la « loi de l’attraction « qui te fait parler de malchance :)

La vigilance :
- le cerveau à tendance à créer des automatismes, c’est à dire des actions qui se répètes sans qu’on ne les contrôle plus, pour économiser des ressources - cela représenterait pas moins de 40% de nos comportements ! Certains sont qualifiés d’habitudes, d’autres d’addiction, la plupart passent juste inaperçues -
Ce fonctionnement est essentiellement efficace, mais rarement, il peut aussi être dangereux
Ainsi, lorsque l’on emprunte la même route très souvent, on refait les même gestes machinalement, au point qu’on ne réalise même plus ce qui se passe entre le point de depart et l’arrivée -à cet endroit la vigilance devient très minimale : on passe en pilotage automatique - c’est pas toujours cool
Si certains comportements à risque se mettent en place, il est intéressant d’ajouter de la variété (changer d’itinéraires) ou de mettre en place de nouvelles routines supplémentaires, qon prendra garde à changer régulièrement - pour se faire associer un geste à une image, une chansonnette une odeur, un goût, etc, sera plus efficace -
En effet, il ne serait pas surprenant que monter dans sa voiture, mettre sa ceinture et jeter un oeil dans le retro soit tellement fréquent que la vigilance s’amenuise (ça n’exclut bien entendu pas les angles morts) mais ça serait sans doute intéressant de se poser la question : est-ce qu’on est encore vraiment attentif ? ;)

Voilou, si je ne sais pas si ceci peut redonner un peu de contrôle ici où là, mais beaucoup de courage en tout cas :)

( c’est absolument passionnant de penser qun remède puisse aussi modifier la perception et la gestion du stress !)

En effet, l'approche uniciste est passionnante, et[…]

UNE MIGRAINE INVALIDANTE

Natrum carbonicum a aussi un socle de sympt&ocir[…]

La bascule

Soeur Ariane la voit venir ! Merci Catherine. Ce […]

Encore un cas remarquable et des commentaires non […]