Avatar de l’utilisateur
par nico_juju
-
#66700
Bonjour a tous,

lors d'une aggravation suite à une prise d'une dose trop forte, si on fait une friction en 30ch par exemple pour calmer le jeu ça fonctionne super bien mais ma question est la suivante :

Qu'en est il de la dose initiale ? Par exemple si on fait une surdose avec du 50Mk et que l'on fait une friction, celle ci va effacer l'action de la dose de façon durable où est-ce temporaire et l'action ne sera que diminuée ?
En gros, la dose en 50Mk continue t'elle d’être active quelque temps après ?

Je ne sais pas si ma question est claire..


Merci
Gilles63 aimais cela
par Terrasienna
Staff
#66701
Hello
Ce serait bien que les étudiants récemment formés prennent le relais sur cette question, récurrente sur le forum.

La friction n'est PAS un antidotage mais limite l'aggravation. L'antidotage se fait avec du camphre, du café à plus fortes doses si on en prend habituellement, certaines HE, les solvants, et surtout le simillimum. L'efficacité des antidotes pondéraux(donc hors simillimum) peut varier suivant les sensibilités et terrains.

La friction est un mode de prise, utile notamment pour initier un médoc dans l'asthme par exemple. Lorsqu'il ya eu des prises en trop grandes quantités ou trop répétées, elle peut stopper ou limiter énormément l'aggravation sur le plan clinique. Il y a des chances qu'elle joue comme un pare feu en aidant l'organisme dans le processus d'intégration de la dose, et permettant le transfert d'énergie sur des couches superficielles plus rapidement.
Hahnemann l'utilisait pour accelerer le processus de guérison des maladies chroniques en alternant prise orale et friction.
Elle peut être répétée si elle fonctionne partiellement, je ne pense pas que ce freinage soit génialissime sur les éruptions cutanées d'origine allergique, mieux vaut utiliser une 4 ou 6 CH (peut être même DH) en sec.
jpp26 aimais cela
#67131
Bonjour,
Je vous contacte via ce forum en espérant trouver une solution à mon problème.

J'ai, suite à une prescription pour réduire un acné léger, pris le remède EUGENIA JAMBOSA en granules 15CH (5 granules 1 fois par jour pendant mes règles).
Suite à ça, 24h après, je constatai une aggravation avec une poussée d'acné un peu plus forte que d'habitude.
Ensuite plus rien.

Et 15 jours plus tard, ma peau faut des réactions très bizarres. Allergies ....Rougeurs ....méga crise d'acné sévère ....J'ai consulté un dermatologue qui me dit qu'il y a 2 choses : certainement une allergie mais aussi un début d'acné rosacé. Chose que je n'avais pas du tout.
J'ai vu que EUGENIA pouvait être prescrit dans le cas d'acné rosacé. Est-ce que du coup ça aurait pu me déclencher ces symptômes ?
De plus, je me sens en plus beaucoup plus abattue que d'habitude ...

J'ai demandé conseil à des homéopathes qui m'ont proposé d'antidoter le traitement ... mais personne ne me dit la même chose, du coup je suis perdue.
L'un me dit de prendre EUGENIA 15CH 2 granules dans 1/4 litre d'eau que je secoue à chaque fois que je bois et je le répartis sur 3 jours. Donc reprendre le même remède .... j'avoue que j'y suis un peu frileuse !!!!
L'autre me dit de prendre CAMPHORA 5CH 2 granules dans 1/4 litre d'eau ....

Je suis désespérée ... j'ai l'impression d'être entrée dans un cercle pas très positif et m'inquiète beaucoup ....
Pourriez-vous me donner votre avis sur la meilleure marche à suivre ?

Je vous remercie et attends votre réponse avec impatience :)
par VeroS
Diplômé PH
#67132
Bonjour,

Je comprends votre difficulté. Ce qui est sûr c'est que prendre tous les jours un remède homéopathique peut provoquer des aggravations importantes. Le principe est la recommandation d'un remède bien choisi, selon la totalité des symptômes (physiqueS et pas seulement l'acné, mentaux, émotionnels), de le prendre une fois et d'en observer les effets. Si cela va mieux, on attend de voir combien de temps TOUT est amélioré (pas seulement l'acné, il faut aussi que vous vous sentiez mieux globalement, je schématise mais c'est un peu l'idée) et on ne reprend quand, après amélioration, l'état se redégrade. Mais pour cela il vous faut quelqu'un qui vous prenne en charge.

Après pour savoir que faire, difficile de vous répondre, on ne sait pas si le remède est bien choisi ou non...
Françoise aimais cela
#67135
Effectivement il semblerait qu'on soit dans le cas d'une aggravation lié à un surdosage voire sans doute une tentative de suppression de symptômes. Il faut cesser toute prise, attendre et laisser l'organisme se rééquilibrer et retrouver un état stable.
Je ne peux que vous conseiller de trouver un homéopathe compétent qui sait ce qu'il fait...

l'antidotage avec une dose d'homéopathie est à PROSCRIRE à bon écart de la prise initiale.... l'organisme va considérer cela comme une prise et c'est reparti pour un tour de manège.

A la rigueur on peut essayer d'antidoter en respirant des huiles essentielles ou baume du tigre... boire du café ...

Et laisser l'organisme se rééquilibrer pendant quelques semaines.

Plusieurs remarques toutefois
- 5 granules 1x par jour c'est beaucoup trop... surdosage massif... pourquoi tous les jours? pourquoi 5 granules ? pourquoi pendant les règles ? bref c'est n'importe quoi mais je ne suis pas étonné.... c'est le niveau actuel de beaucoup de prescripteurs d'homéopathie.
- Prescrire sur un groupe de symptômes isolés, surtout les symptômes cutanés, c'est le meilleur moyen de faire des grosses bêtises...
Emile, jpp26 aimais cela
par Marion2b
-
#67136
Je vous remercie pour ces réponses rapides et éclairées :)
Je n'irai plus jamais chez cette doctoresse ! Moi qui pensais que l'homéopathie ne pouvait jamais faire de mal ....
Je reste du coup sans rien prendre .... je préfère ...
Mais juste rassurez-moi : est-ce que mon équilibre naturel peut avoir été bouleversé "à tout jamais" ? Ou bien avec sérénité et confiance je vais pouvoir retrouver mon état normal ? Sinon dois-je vois un autre homéopathe pour rectifier le tir si ça persiste ?

Si vous avez un bon praticien à me conseiller je suis preneuse .... c'est très dur je trouve de faire confiance à quelqu'un ...
j'habite en Corse, et là-bas je n'ai pas trouvé un spécialiste vers qui j'ai envie de me tourner ....et je suis prête à me déplacer sur le continent pour consulter un homéopathe compétent !

Merci pour votre gentillesse :)
#67137
Quand je parle d’une image stable, ce n’est pas forcément l’image antérieure malheureusement… si un nouveau groupe de symptômes est apparu et persiste il va falloir en tenir compte pour prescrire la prochaine fois…

L’homéopathie mise entre de mauvaises mains peut faire autant de dégâts que n’importe quel médicament allopathique. C’est une idée reçue de penser que ça ne peut pas faire de mal, mais comme les cerveaux ont été lavés depuis plusieurs décennies, on en est arrivé à une extrémité telle que tout ce qui et efficace, naturel et gratuit est perçu comme du flan et tout ce qui est toxique, et cher est perçu comme le meilleur choix possible…

Dans quelques années on en reparlera…
par Emile
-
#67141
Marion2b a écrit : 21 juil. 2021, 12:10
Je n'irai plus jamais chez cette doctoresse ! Moi qui pensais que l'homéopathie ne pouvait jamais faire de mal ....
Je reste du coup sans rien prendre .... je préfère ...
Mais juste rassurez-moi : est-ce que mon équilibre naturel peut avoir été bouleversé "à tout jamais" ? Ou bien avec sérénité et confiance je vais pouvoir retrouver mon état normal ? Sinon dois-je vois un autre homéopathe pour rectifier le tir si ça persiste ?
Cette doctoresse mérite avant tout un bon retour d'expérience de votre part sur votre cas pour l'aider à évoluer dans sa pratique. La responsabilité première dans ces errances de la posologie appartient avant tout à un enseignement de l'Homéopathie qui est en France coupé de ses véritables sources historiques et de ses fondations Hahnemaniennes. C'est sur ce constat que Planète-Homéo s'est développé pour proposer aux professionnels (et aux amateurs passionnés) un moyen de retrouver les bons gestes de la consultation et du savoir prescrire homéopathique, avec à la clé un accroissement considérables du nombre de cas de guérison que le praticien sérieux est capable d'obtenir sans provoquer de dommage.
Il faut donner à votre doctoresse l'opportunité d'apprendre de ses erreurs (certainement dues à des béance dans la formation qu'elle a reçue) et de comprendre comment les éviter.
Athelas, jpp26, nico_juju et 2 autres aimais cela
Amélioration du terrain et homéopathie

Bonjour, Effectivement, il faudra certainement r[…]

Super totalement d'accord sur toute la ligne. il f[…]

Présentation Christian42

Merci beaucoup, JL. Mais dis-moi, entre les jurist[…]

Elle va avoit 95 ans le mois prochain ... Effecti[…]