par pereleu
-
#70403
Je suis à la recherche d'un praticien... la perle rare (sur la région nord si quelqu'un à une idée). Mais trouver un homéopathe est un vrai parcours du combattant. Les pluralistes noient le patient sous une avalanche de remèdes et les unicistes sont bien en peine de cerner sa personnalité dès la première séance. Ils doivent d'abord 'ferrer' le client et obtenir un résultat tangible et immédiat qui poussera celui-ci à reconsulter. Ensuite ils creuseront d'avantage...

Oui mais voilà, TIME IS MONEY... Comme beaucoup je pense, je ne peux pas me permettre des séances mensuelles entre 60 et 80€ pour toute la famille en attendant que le praticien fasse le tour du sujet.

C'est le coeur du problème... Plus que la vindicte du corps médical conventionnel, des laboratoires ou des médias, le véritable danger pour la pratique de l'homéopathie c'est son tarif, hors de portée du porte monnaie moyen.

Les néo-patients consultent le plus souvent un médecin homéopathe faute d'avoir trouvé les solutions allopathiques à leurs problèmes chroniques ou invalidants. Très peu le feront pour soigner un rhume ou une indigestion. Ceux qui seraient tentés de le faire se tourneront plutôt vers l'automédication. Pour cela les sites spécialisés sont nombreux sur la toile mais ils emmènent le patient sur des chemins parfois complexes, parfois trop simplistes.

Pour un simple rhume par exemple les propositions sont pléthore (quelques clics au hasard sur google):

- si 'j'ai pris foid' : Rhus thox, dulcamara, aconit, nux vomica, camphora, hépar sulfur, dulcamara, mercurius sol, natrum sulf, belladonna etc..

- si 'écoulement aqueux' : allium cepa, kali iod, arsenic iod, hydrastis, kali bich, cinnabaris, nux vomica, euphrasia, gelsemium, arsenic album etc...

Bien sûr certains sites auront la finesse de proposer 'froid sec ou humide' ou 'écoulement irritant ou non' mais pour un public non averti c'est la démotivation assurée, le doute, voire l'abandon ou le dénigrement.

Alors comment faire pour concilier une médecine homéopathique qualité avec une médecine familiale simple et efficace ?
par LaurieC
-
#70408
Salut pereleu,

Le sujet de la tarification est un vrai sujet de fond puisqu'il ne permet certainement pas à tous de se soigner correctement.

Je pense qu'en France on a un problème concernant la tarification de l'homéopathie puisqu'à côté de ça on a un système qui prend en charge complètement nos consultations et qui ne nous montre pas vraiment leurs coûts (les gens pensent que c'est gratuit mais il faut bien regarder les impôts qu'on paie ce n'est pas gratuit)
Je ne sais pas pour toi, mais perso mon généraliste me garde allez 15min en comptant les formules de politesses, impression de l'ordonnance. (et je parle d'avant les consults visio)
SI tu fais le ratio 25€ la demi-heure (je compte large) on tombe à peu prêt dans la fourchette d'un homéopathe uniciste.

Après, ce n'est pas remboursé et c'est de plus en plus difficile surtout avec tout qui augmente.
Donc je ne vois que 2 solutions, en tout cas c'est celles qu'on a adopté.
- Soit tu fais des concessions sur d'autres choses, en pensant que la santé c'est vraiment le plus important
- Soit tu te formes, c'est ce que je fais (idem c'est un investissement mais tu verras que ça va t'ouvrir tellement d'horizons)
Gilles63 aimais cela
par Emile
-
#70410
pereleu a écrit : 06 févr. 2023, 18:09 Pour un simple rhume par exemple les propositions sont pléthore (quelques clics au hasard sur google):

- si 'j'ai pris foid' : Rhus thox, dulcamara, aconit, nux vomica, camphora, hépar sulfur, dulcamara, mercurius sol, natrum sulf, belladonna etc..

- si 'écoulement aqueux' : allium cepa, kali iod, arsenic iod, hydrastis, kali bich, cinnabaris, nux vomica, euphrasia, gelsemium, arsenic album etc...

Bien sûr certains sites auront la finesse de proposer 'froid sec ou humide' ou 'écoulement irritant ou non' mais pour un public non averti c'est la démotivation assurée, le doute, voire l'abandon ou le dénigrement.

Alors comment faire pour concilier une médecine homéopathique qualité avec une médecine familiale simple et efficace ?
Votre exemple n'est pas des plus pertinents, en effet le rhume n'est pas une situation facile à soigner en homéopathie, du moins pour un homéopathe plus ou moins débutant qui va rencontrer de grandes difficultés à identifier le similimum.
Par contraste, un aigu, même sévère, peut être beaucoup plus simple à analyser pour un homéopathe.
Avatar de l’utilisateur
par Armel
-
#70411
pereleu a écrit : 06 févr. 2023, 18:09 Oui mais voilà, TIME IS MONEY... Comme beaucoup je pense, je ne peux pas me permettre des séances mensuelles entre 60 et 80€ pour toute la famille en attendant que le praticien fasse le tour du sujet.
(...) indigestion (...)
Alors comment faire pour concilier une médecine homéopathique qualité avec une médecine familiale simple et efficace ?
Bonjour Pereleu,

Quand je vous lis, je pense à Nux-vomica (1). Mais cela ne répond pas à votre question. Ne m'en veuillez pas. La santé simple et efficace tient en ceci :
"Tout patient est un bien-portant qui s'ignore".

(1) http://www.homeoint.org/seror/boericke_ ... /31259.htm
par THELMA
-
#70412
Question très intéressante.
On peut débattre sur le sujet. Il y a forcément une médecine à deux vitesses. Il faut juste savoir quelle vitesse on veut prendre. La vitesse rapide allopathique qui traite les rhumes par des avalanches de gouttes dans le nez ... ou la vitesse lente qui prend son temps ... et qui "coute" plus cher (plus cher au patient peut être mais à la société probablement beaucoup moins cher).
Comme dit dans le commentaire plus haut une consultation actuellement avec un généraliste c'est 25 euros pour une consultation entre 10 et 20 min, 30 min pour les cas les plus complexes. Sur ces 25 euros le médecin ne touche que la moitié (on enlève les charges). Il a également les rémunérations ROSP et tout le reste ...
Personnellement si je m'installe un jour en libéral ce sera en non conventionné ... donc pas de prise en charge sécu ...
Une consultation chez un ostéopathe c'est 60 euros non remboursé par la sécu, prise en charge par certaines mutuelles de 30 ou 35 euros, combien de temps dure une séance d'ostéopathie 20 à 30 min ?
Une consultation chez un psychologue c'est entre 50 et 60 euros environ, non remboursé non plus et prise en charge par certaines mutuelles sous certaines conditions ...
Bonne journée à vous
Sujet très intéressant ... contente de vous lire
Christian42 aimais cela
par pereleu
-
#70419
LaurieC a écrit : 06 févr. 2023, 21:24
Après, ce n'est pas remboursé et c'est de plus en plus difficile surtout avec tout qui augmente.
Donc je ne vois que 2 solutions, en tout cas c'est celles qu'on a adopté.
- Soit tu fais des concessions sur d'autres choses, en pensant que la santé c'est vraiment le plus important
- Soit tu te formes, c'est ce que je fais (idem c'est un investissement mais tu verras que ça va t'ouvrir tellement d'horizons)
Bonjour lauriec
je suis tout à fait d’accord avec toi sur ces deux points, mais mon propos n’est pas tant la rémunération du praticien que je trouve justifiée, mais la difficulté pour les ‘sympathisants’ à rentrer dans le système. Le médecin homéopathe qui suivait ma famille depuis des années est malheureusement décédé. Fini les coups de téléphone pour les bobos de tous les jours (ou plus) et nous voilà quasiment revenus à la case départ.
Christian42 aimais cela
par pereleu
-
#70420
THELMA a écrit : 07 févr. 2023, 06:59 Question très intéressante.
On peut débattre sur le sujet. Il y a forcément une médecine à deux vitesses. Il faut juste savoir quelle vitesse on veut prendre. La vitesse rapide allopathique qui traite les rhumes par des avalanches de gouttes dans le nez ... ou la vitesse lente qui prend son temps ... et qui "coute" plus cher (plus cher au patient peut être mais à la société probablement beaucoup moins cher).
Comme dit dans le commentaire plus haut une consultation actuellement avec un généraliste c'est 25 euros pour une consultation entre 10 et 20 min, 30 min pour les cas les plus complexes. Sur ces 25 euros le médecin ne touche que la moitié (on enlève les charges). Il a également les rémunérations ROSP et tout le reste ...
Personnellement si je m'installe un jour en libéral ce sera en non conventionné ... donc pas de prise en charge sécu ...
Une consultation chez un ostéopathe c'est 60 euros non remboursé par la sécu, prise en charge par certaines mutuelles de 30 ou 35 euros, combien de temps dure une séance d'ostéopathie 20 à 30 min ?
Une consultation chez un psychologue c'est entre 50 et 60 euros environ, non remboursé non plus et prise en charge par certaines mutuelles sous certaines conditions ...
Bonne journée à vous
Sujet très intéressant ... contente de vous lire
Bonjour thelma, et merci pour votre aimable réponse

comme je le répondais plus haut à LaurieC çà n’est pas la justification du tarif pratiqué qui est l’objet de ma question mais la difficulté, pour un patient interressé par l’homéopathie, a accéder à des soins de qualité.

Passée la barrière de la désinformation médiatique, l’approche se fera le plus souvent par le biais de sites spécialisés. Le néophyte, en bon pratiquant de l’allopathie, ne s’embarrassera pas des principes fondamentaux de l’homéopathie mais ira directement au but : j’ai un rhume… quel médicament prendre pour que çà s’arrête de couler ?

En matière d’homéopathie familiale l’automédication plus ou moins éclairée est un fait dont il faut tenir compte, même dans ses effets pervers. Ces internautes, à la recherche d’une autre médecine, sont peut être les futurs patients des cabinets d’homéopathie. Comment ne pas les en décourager ?

Bonne soirée
par pereleu
-
#70421
Emile a écrit : 06 févr. 2023, 22:57
pereleu a écrit : 06 févr. 2023, 18:09 Pour un simple rhume par exemple les propositions sont pléthore (quelques clics au hasard sur google):
.......
Alors comment faire pour concilier une médecine homéopathique qualité avec une médecine familiale simple et efficace ?
Votre exemple n'est pas des plus pertinents, en effet le rhume n'est pas une situation facile à soigner en homéopathie, du moins pour un homéopathe plus ou moins débutant qui va rencontrer de grandes difficultés à identifier le similimum.
Par contraste, un aigu, même sévère, peut être beaucoup plus simple à analyser pour un homéopathe.
J’ai bien conscience de cela, et c’est pour cela que j’ai choisi cet exemple. Il résume la complexité qu’il y a à résoudre des problèmes simples en apparence, dans le cadre d’une homéopathie familiale.
par pereleu
-
#70422
Armel a écrit : 07 févr. 2023, 02:48
pereleu a écrit : 06 févr. 2023, 18:09 Oui mais voilà, TIME IS MONEY... Comme beaucoup je pense, je ne peux pas me permettre des séances mensuelles entre 60 et 80€ pour toute la famille en attendant que le praticien fasse le tour du sujet.
(...) indigestion (...)
Alors comment faire pour concilier une médecine homéopathique qualité avec une médecine familiale simple et efficace ?
Bonjour Pereleu,

Quand je vous lis, je pense à Nux-vomica (1). Mais cela ne répond pas à votre question. Ne m'en veuillez pas. La santé simple et efficace tient en ceci :
"Tout patient est un bien-portant qui s'ignore".

(1) http://www.homeoint.org/seror/boericke_ ... /31259.htm
bonjour Armel
un peu d'humour ne nuit pas...
Armel aimais cela
par THELMA
-
#70424
pereleu a écrit : 08 févr. 2023, 17:34
THELMA a écrit : 07 févr. 2023, 06:59 Question très intéressante.
On peut débattre sur le sujet. Il y a forcément une médecine à deux vitesses. Il faut juste savoir quelle vitesse on veut prendre. La vitesse rapide allopathique qui traite les rhumes par des avalanches de gouttes dans le nez ... ou la vitesse lente qui prend son temps ... et qui "coute" plus cher (plus cher au patient peut être mais à la société probablement beaucoup moins cher).
Comme dit dans le commentaire plus haut une consultation actuellement avec un généraliste c'est 25 euros pour une consultation entre 10 et 20 min, 30 min pour les cas les plus complexes. Sur ces 25 euros le médecin ne touche que la moitié (on enlève les charges). Il a également les rémunérations ROSP et tout le reste ...
Personnellement si je m'installe un jour en libéral ce sera en non conventionné ... donc pas de prise en charge sécu ...
Une consultation chez un ostéopathe c'est 60 euros non remboursé par la sécu, prise en charge par certaines mutuelles de 30 ou 35 euros, combien de temps dure une séance d'ostéopathie 20 à 30 min ?
Une consultation chez un psychologue c'est entre 50 et 60 euros environ, non remboursé non plus et prise en charge par certaines mutuelles sous certaines conditions ...
Bonne journée à vous
Sujet très intéressant ... contente de vous lire
Bonjour thelma, et merci pour votre aimable réponse

comme je le répondais plus haut à LaurieC çà n’est pas la justification du tarif pratiqué qui est l’objet de ma question mais la difficulté, pour un patient interressé par l’homéopathie, a accéder à des soins de qualité.

Passée la barrière de la désinformation médiatique, l’approche se fera le plus souvent par le biais de sites spécialisés. Le néophyte, en bon pratiquant de l’allopathie, ne s’embarrassera pas des principes fondamentaux de l’homéopathie mais ira directement au but : j’ai un rhume… quel médicament prendre pour que çà s’arrête de couler ?

En matière d’homéopathie familiale l’automédication plus ou moins éclairée est un fait dont il faut tenir compte, même dans ses effets pervers. Ces internautes, à la recherche d’une autre médecine, sont peut être les futurs patients des cabinets d’homéopathie. Comment ne pas les en décourager ?

Bonne soirée
Pourquoi toujours "prendre quelque chose" ? Dans l'immédiateté de la vie quel est le problème d'avoir le nez qui coule ? Que ce soit en homéopathie ou en allopathie je crois que le problème est de ne prendre en compte que un symptôme certes désagréable mais pas très grave en soit. Pourquoi un médicament devrait il être prescrit pour "un rhume" ? Je crois surtout que le raisonnement un symptôme = un médicament (ou une solution toute faite) est le nœud du problème. Une boite de mouchoir est moins cher qu'une consultation chez un médecin (allopathe ou homéopathe). Je ne sais pas si l'exemple était tout à fait adéquat. Si la question est comment faire pour améliorer mon état de santé de façon durable et efficace je comprends plus votre démarche mais il faut déjà engager ce raisonnement ce qui n'est pas à la portée de tout le monde.
J'ai reçu récemment par mail un livret fait par une personne qui n'a pas daigné signer de son nom son torchon et qui se permet de diffuser sur une mailing liste un guide d'"homéopathie familiale" sur comment soigner "les petits maux" de ci ou de ca avec l'homéopathie en disant "si votre enfant a de la fièvre donner 10 granules de X puis 10 granules de Y puis 1 heure après 10 granules de Z" eurk si c'est cela que vous appelez "l'homéopathie familiale" du lait avec du miel marche tout autant et fait moins de dégâts !!!! Autant s'abstenir !!!!
Par contre je veux bien continuer le débat sur le prix que les gens sont prêts à payer pour avoir une médecine de qualité pour améliorer globalement l'état de santé de chacun !!!!
Bonne soirée !!!
Armel aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Armel
-
#70428
Bonjour Pereleu,

Bientôt on risque de voir se raréfier la médecine familiale tout court !

Il me semble (mais je ne parle pas d'expérience) que l'homéopathe fait une grosse consultation au départ seulement. Ensuite c'est plutôt à chaque changement de situation. Que se soit en aigu ou en chronique, un suivi rigoureux nécessite une disponibilité pour réagir à l'évolution du patient (dans mon expérience, en chronique, un mail hebdomadaire qui n'appelait pas forcément de réponse du docteur). Dans certains cas, après changement de remède, n'y a-t-il pas lieu de faire un suivi quotidien au moins les trois premiers jours ? Quel est l'avis des praticiens ?

Dans ces conditions, ne pourrait-on pas imaginer, à la chinoise, un abonnement forfaitaire assurant deux consultations et suivi dans l'année ? 7 minutes/semaine x52 + deux heures= 8h/an la première année (8x60 euros/heure /12= 39,90 euros/mois) ramenés à moitié (19,90 euros/mois) les années suivantes (moins de consultations ou plus courtes, suivi plus espacé). Ce serait intéressant de voir les prix et prestations des mutuelles.

Je n'ai pas eu la présence d'esprit en lisant votre récent premier post de regarder l'historique des deux sujets que vous avez déjà posés dans le forum :
- fin novembre dernier https://planete-homeopathie.org/forum/v ... hp?p=70066
- et début décembre
https://planete-homeopathie.org/forum/v ... hp?p=70120

Une coquille s'est glissée dans mon message précédent sur le lien de la matière médicale en ligne à propos de Nux-vomica (pourrait être compatible avec vos descriptions lues dans le deuxième lien ci-dessus?), il manquait le dernier caractère (l). Le voici corrigé : http://www.homeoint.org/seror/boericke_ ... 31259.html

À défaut de trouver rapidement un praticien dans le Nord, il y a une rubrique "consulter" dans le menu du site principal https://planete-homeopathie.org qui renvoie à des experts qui proposent leurs services en Visio, mais je fais une petite prière souriante pour que vous trouviez près de chez vous un praticien qui s'y installe ou se fasse connaître!
THELMA aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Armel
-
#70429
Ce message complète le précédent.

Soyons fous! Le forfait mensuel "tout compris" place-t-il celui qui le souscrit en position d'assisté?

En fait, je vois plus le praticien comme un consultant qui épaule chacun vers l'autonomie:

1) Cela passe par la prise de conscience que le meilleur médecin est "le médecin intérieur". Il agit en provoquant des nouveaux symptômes quand l'environnement n'est plus adéquat (traumas, intoxications, maladies infectieuses et épidémies). Les soins ne sont pas forcément nécessaires (maladies infantiles par exemple) et la maladie, une fois la crise traversée peut rendre le malade plus fort, avec une meilleure immunité. Une approche traditionnelle de la douleur et de la diète peut s'avérer nécessaire pour aborder l'épreuve avec confiance. Pour résumer : appréhender différemment les aléas de l'existence.

2) Une deuxième chose est la compréhension de l'homéopathie :
- étude de l'Organon https://www.homeosurf.fr/wp-content/uploads/Organon.pdf
- posologie et suivi des remèdes
Cela pourrait être soutenu sous forme de temps de formation ou conférences proposés localement par le praticien, un collègue vétérinaire, un jardinier...

3) Nul doute que cela susciterait une convivialité chez les participants, les aidant pour certains à relativiser leurs maux, pour d'autres à s'ouvrir aux expériences vécues dans leur entourage.

4) Dans ces conditions, les patients sollicitant de moins en moins le praticien seraient couverts pour un montant très modeste. Une réduction encourageante aussi pour ceux qui regardent à la dépense.

____
Il est bien possible que la prolifération de tels effectifs locaux suscitent à la longue la création dans des lieux d'hospitalisation/maternités d'espaces en réseau dédiés au suivi homéopathique, recherches dans le domaine clinique, provings, pour des coûts bien inférieurs aux solutions purement allopathiques actuelles.
Avatar de l’utilisateur
par Armel
-
#70431
Ce message nuance le précédent où j'ai écrit "il provoque des nouveaux symptômes quand l'environnement n'est plus adéquat".

Ça ne veut rien dire un "environnement adéquat" ! En fait l'environnement est ce qu'il est dans ses fluctuations. L'organisme idem.
par pereleu
-
#70434
Armel a écrit : 09 févr. 2023, 01:43 Bonjour Pereleu,

Bientôt on risque de voir se raréfier la médecine familiale tout court !

Il me semble (mais je ne parle pas d'expérience) que l'homéopathe fait une grosse consultation au départ seulement. Ensuite c'est plutôt à chaque changement de situation. Que se soit en aigu ou en chronique, un suivi rigoureux nécessite une disponibilité pour réagir à l'évolution du patient (dans mon expérience, en chronique, un mail hebdomadaire qui n'appelait pas forcément de réponse du docteur). Dans certains cas, après changement de remède, n'y a-t-il pas lieu de faire un suivi quotidien au moins les trois premiers jours ? Quel est l'avis des praticiens ?
Merci d’avoir résumé ce que je voulais dire (peut être maladroitement) en utilisant ce terme ‘’d’homéopathie familiale’’. Dans ma recherche d’un praticien je me suis rendu compte de la chance énorme que j’avais eu d’avoir été suivi par un homéopathe attentif pendant toutes ces années. Ses conseils avisés et le suivi téléphonique des prescriptions me manquent énormément. De plus il n’était pas avare de conseils pour les ‘bobos’ de tous les jours. Plus la peine de l’appeler pour un petit mal de gorge ou une indigestion. Mon fils faisait des otites à répétition qu’on avait fini par gérer nous même (le dimanche bien sur...)

Je pense que pour arriver à la nécessaire collaboration médecin/patient un minium de connaissance de la pratique est indispensable. Pour que çà marche vraiment il faut dans la famille un ‘référent’ passionné par le sujet (un peu comme le petit génie en informatique qui résout les problèmes de PC de la famille).

Le respect de la prescription, les doutes sur l’efficacité qui peuvent persister même après des années de soins homéopatiques, l’immédiateté des effets attendue, sont autant de difficultés à gérer. J’en parle par expérience, épouse enfants et petits enfants soignés par homéopathie depuis leur naissance doivent être constamment remotivés. En cas de soucis leur premier réflexe sera allopathique ne serait-ce que pour se rassurer (ensuite on appelle papy).

Bonsoir Émile Il n'a plus jamais eu de dia[…]

R5 Picricum Acidum, R6 ... je sèche ...

Dermatite herpétiforme

Bonjour à tous, J’ai donc pris rendez[…]

Que choisir

je reviendrais vers toi avec + d'infos concernant[…]