Événements, émissions, parutions, réglementations,...
#32570
Zut encore une coquine, pardon une coquille! On a beau les traquer il y en a toujours qui réussissent à passer au travers...

et les met à jour, ou si l’on peut dire, « spiritualisent » la matière elle-même : les mettent

Sinon 2/3 petites suggestions de forme :

pour son usage spécial : spécifique ?

Cette transformation remarquable des qualités des corps de la nature : des substances naturelles ?

que si l’on rapproche une aiguille d’acier avec l’un des pôles : que si l’on approche une aiguille d’acier de l’un des pôles ?

Semblablement les médicaments : de la même manière ?
#32647
J'ai une question qui m'effleure l'esprit et qui relève du fameux incident du chien dont je vous rabats les oreilles en cours:

OU SONT LES REACTIONS A CE REPORTAGE???


Quel silence assourdissant. Pas de lever de bouclier? De réactions indignées? De tollé? De chasse aux sorcières?

Ne connaissant pas l'incident du chien dont vous parlez, de deux choses, l'une.

Ou "ils" se préparent a contre-attaquer avec "leurs" mots scientifiques" afin que la personne lambda n'y comprenne plus rien et se dise ....bof !!

Ou alors, le silence dans le but que le public doute de la véracité de cette expérience concluante du Pr. Montagnier qui a repris le travail de Benveniste (qui lui en est mort de désespoir) !

De toute façon ça revient au même.
Attendons et.....voyons ce qui ce passera.
#32648
faire trop de bruit autour risque de réveiller les gens et qu'ils se posent des questions
#32652
Edouard Broussalian a écrit :J'ai une question qui m'effleure l'esprit et qui relève du fameux incident du chien dont je vous rabats les oreilles en cours:

OU SONT LES REACTIONS A CE REPORTAGE???


Quel silence assourdissant. Pas de lever de bouclier? De réactions indignées? De tollé? De chasse aux sorcières??
c'est ce que je disais.

Personne n'ose se mouiller de peur qu'on s'en souvienne peut-être ? ;)
#32775
Pour revenir au point de départ, le texte d'Hahnemann est très riche et, malgré quelques coquilles, parfaitement compréhensible pour peu qu'on se donne le temps de le lire calmement.

La première fois que j'ai lu ce paragraphe, ce fut un éblouissement pour moi (Un de plus, à la lecture de l'Organon). En effet, avec mon ignorance (de formation pluraliste) des textes d'Hahnemann, je pensais bêtement que le Fondateur, en diluant les substances médicamenteuses pour en atténuer la toxicité (au départ), avait mis au point un peu par hasard une merveilleuse méthode thérapeutique dont nous utilisons la puissante efficacité chaque jour.

Or ce texte prouve justement qu'Hahnemann avait parfaitement conscience de la nouveauté extraordinaire de la méthode thérapeutique qu'il avait mise au point, à force d'expérimentations. Chacune de ses avancées stimulait sa réflexion. Et il avait compris toute la nouveauté révolutionnaire de son innovation thérapeutique. Chapeau bas devant un tel génie...
#32796
Tu as tout à fait raison, on reste pantois devant autant d’intelligence.
Et tu comprends, toi qui vient du monde pluraliste où "on" s'est efforcé de vous manipuler en vous privant de source d'information valable, combien je peux être irrité par certaines déclarations de la part de malheureux qui n'ont pas la moindre idée de l’homéopathie mais qui s'estiment en mesure de l'exercer, voire de l'enseigner :)
#32803
Ovicar a écrit :Bonjour,

En fait cette émission valide le médicament homéopathique et leur fabrication par le biais traditionnel ou par des ondes.
Pour l’utilisation de ces médicaments c’est une autre histoire…
Une histoire d'homéopathe ayant pu intégrer ce qui est dit dans l'organon ?

Oui et ça continue a secouer les plus incrédules. Malheureusement il y aura toujours des indécrottables et faiseur de fric !
Un article de Initiative Citoyenne ci-dessous

http://www.initiativecitoyenne.be/artic ... 38180.html
#32822
Ovicar a écrit :Bonjour,

En fait cette émission valide le médicament homéopathique et leur fabrication par le biais traditionnel ou par des ondes.
Pour l’utilisation de ces médicaments c’est une autre histoire…
Une histoire d'homéopathe ayant pu intégrer ce qui est dit dans l'organon ?
Il y a quelques bémols à l'idée que les expériences de Benveniste sur le rayonnement des dynamisations, reprises et approfondies par Luc Montagnier puissent entièrement valider notre homéopathie :

- Montagnier affirme que la détection d'un signal électromagnétique se perd en dehors d'un certain domaine de dilution/dynamisation de la substance biologique initiale. Si cette détection a bien lieu au delà de la fameuse limite d'Avogadro, elle ne serait plus possible pour ce que nous appelons les très hautes dilutions.

- Je n'ai pas lu de Montagnier le fait que le rayonnement des solutions dynamisées se retrouvait après imprégnation de globules de lactose, séchage de ceux-ci et leur remise en solution. Il me paraitrait surprenant que les expérimentateurs n'aient pas eu la curiosité de tenter cette opération dont l'homéopathie est coutumière.

- Je n'ai pas lu qu'un rayonnement ait été détecté de dynamisations autres que biologiques (présence d'ADN). Hors notre homéopathie explore avec profit tous les règnes : animal, végétal, minéral ainsi que celui des rayonnements.

Benveniste à ce que j'ai compris avait procédé à des expériences biologiques (dégranulation des basophiles, battements de coeurs) et physiques (rayonnement électromagnétique). Il me semble que Benveniste avait signalé une sensibilité aux très hautes dilutions pour les expériences biologiques et une sensibilité moindre pour les expériences physiques (à confirmer).

Il y aurait donc des tas de questions à poser à Monsieur Montagnier ...
#32830
Bonsoir,

Je pense et ma pensée étant limitée et faillible… que ce que prouve l’émission de Montagnier, c’est que l’information de départ est conservée après les dilutions et dynamisations.
Cette information est décryptable par la physiologie et codifiable en fonction de ses fréquences.

Le rayonnement des médicaments homéopathiques peut être vérifié par les photos kirlian, le procédé de cristallisation, les tests kinésiologiques... Mais jusqu’à présent ils ne pouvaient pas être reliés à l’information d’origine.

Dans l’émission de Montagnier c’est le principe de fabrication du remède homéopathique qui est validé. Je ne sais pas si l’information se fixe au niveau des liaisons hydrogènes et quel rôle joue exactement l’oxygène. Ce qui est certain est que ce sont les succussions qui rendent possible ce phénomène de magnétisation et de conservation de l’information. Les dilutions vont peut-être contribuer à élever la fréquence grâce à un changement d'échelle ?

Il est vrai que quand on rentre à ce point dans la complexité de la réalité, il devient très difficile de prouver les choses, mais les faits parlent d’eux-mêmes. Ne pas reconnaître, ne serait-ce que les pathogénésies est déjà un acte de mauvaise foi devant des faits en lien avec la complexité du vivant.

Au niveau atteint par ces nouvelles expérimentations, les doutes sur les fondements des remèdes homéopathiques peuvent être levés.

:P
#32842
Je découvre que dans la lignée chronologique que je connaissais des personnalités ayant mis en évidence les propriétés des dynamisations de l'eau : Hahnemann, ..., Benveniste, Montagnier, doit venir s'insérer un peu avant Benveniste, la personne de Vinh Luu (http://alexandrerouge.com/2013/06/17/la ... recurseur/).

Vinh Luu que Benveniste connaissait bien, aurait été avec son épouse dont la thèse de 1974 en porterait témoignage, un précurseur des idées de signature électromagnétique et de mémoire de l'eau.
Dang Vinh Luu
(1936 - 26 juin 2012)

Docteur en physique, chercheur d'avant-garde et spécialiste de la structure de l'eau, enseignant à l'Université de Montpellier, professeur en médecine chinoise.

Né en 1936 à Saigon, vietnamien d’origine chinoise, Vinh Luu a été initié au tao par son grand père chinois, médecin de tradition taoïste.

Il arrive en France à 19 ans, en 1955. Après avoir obtenu son diplôme d'état ès sciences physiques, il enseigne à l’université de Montpellier, et s’intéresse à l'eau puis à la phytothérapie dans le cadre de l’institut de recherche et d’enseignement fondé avec son épouse Claudine, l’Imderplam, à proximité de Montpellier.

C'est grâce à sa femme que ses recherches sur l'eau aboutissent.
Alors jeune étudiante en pharmacie, au début des années 1970, elle veut comprendre pourquoi l’homéopathie « guérie » ? La question de sa femme l’interpelle.
En utilisant un spectroscope Raman laser, le Pr. Luu a mesuré la valeur électromagnétique de plusieurs dilutions. Il a constaté une différence de fréquences entre chaque dilution. On sait qu'en homéopathie, à partir de la douzième dilution, il n'y a plus la moindre présence de la molécule diluée ; cette différence de valeur électromagnétique ne peut donc s'expliquer que par une modification du solvant : l'eau. Cela veut dire qu'elle garde l'empreinte de la substance de départ et qu'elle la transmet à toutes les autres dilutions que l'on souhaite, indéfiniment. Cette marque est électromagnétique : c'est une signature vibratoire. Chaque substance, la moindre molécule, laisse une signature spécifique et mesurable.
Dang Vinh Luu a mis en évidence la mémoire de l'eau.

Dans son livre "Connaissance de l’eau. Structure, incidences dans la biologie", le Pr. Luu montre qu’on ne peut pas comprendre l’eau et ses propriétés chimiques si on ne comprend pas l’énergie électromagnétique.
Dr Georges Broussalian

Au revoir Monsieur Georges, Cet homme él&ea[…]

Le lichen pulmonaire.... J'avais noté […]

Merci de vos réponses. En effet je me sui[…]

Bonjour Fabien, Un traitement homéopathique[…]