#43019
Si côté praticiens de santé, la littérature n'est pas très fournie et éclairante (doux euphémisme) côté patient, çà ne se boucule pas trop au portillon (de ma modeste officine en tous cas) pour se faire administrer ce vaccin miracle ("la piqûre de trop" comme certains la dénomment déjà) censé protéger les jeunes filles contre le cancer du col, là aussi le manque d'informations est patent (tant du côté de l'efficacité de l'injection que de celui des effets indésirables)

Un(e) citoyen(-ne) qui pose (et se pose des questions) est toujours plus difficle à manipuler
Questions à la communauté

Tout cela est exact. Hering se servait de la saliv[…]

Bonjour, Petite question tirée de l'observ[…]

Je vous tire ma révérence Madame Ka[…]

Les médias ont tout de même une tr&eg[…]