Règles du forum : Veuillez S.V.P. éditer vos répertorisations et indiquer le raisonnement qui vous conduit à choisir un médicament parmi ceux qui apparaissent.
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#49587
NB : Dans les circonstances qui nous touchent en ce moment, moi et ma famille, cela me fait du bien de réfléchir ici.

Si on consulte le tableau du Dr Ed présenté à la fin du premier cours sur Lach et concernant l'abandon, on voit bien Arg-Nit, mais la peur d'échouer n'est pas présente ici. Ce serait plutôt une idée de lutte qui apparaît (Stram).

Ce qui manque à Ipeca, c'est justement cette notion d'abandon, qui semble pourtant très importante ici.

En généralisant le désir d'air à l'agg par la chaleur, avec le météorisme et l'agg par le sucre, c'est plutôt Argentum Nitr qui s'impose, même si l'indication complémentaire sur la peur d'échouer ne s'y trouve pas vraiment.

Comment faire la part des choses ici? Quel symptôme doit-on vraiment valoriser?
par Emile
-
#49594
Jean Umber a écrit :Comment faire la part des choses ici? Quel symptôme doit-on vraiment valoriser?
C'est bien la question clé de savoir isoler le sous-ensemble de symptômes correspondant à la strate active à éliminer.
Pour moi, je me suis fixé sur le contexte initial des déchirures gynécologiques (périnée ?) pour y accrocher Staphysagria alors qu' Ipeca, son compagnon dans la rubrique REC : DIARRHÉE / colère, après / et indignation, couvre mieux les autres symptômes.
par katherine09
-
#49595
A part les ballonements et le besoin d'air frais , cette dame ne se plaint d'aucune peur, n'anticipe en rien , n'apparait pas pressee, ne court pas apres le temps ......
quant au fait de se sentir abandonnee ?? c'est UNE interpretation

par contre elle se dit bouleversee, revoltee
mais elle REFOULE son chagrin ??? , SON INDIGNATION , sa colere, ce qui lui provoque des diarrhees epouvantables, entre autres desagrements digestifs :D

on pourrait discuter SEPIA , qui elle aussi refoule , mais les modalites sont differentes :D
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#49603
Donc ici, les deux symptômes à retenir sont diarrhée suite d'indignation (coloc, ip, staph) et agg par les sucreries ce qui pointe sur ipeca ?
par Emile
-
#49607
Jean Umber a écrit :Donc ici, les deux symptômes à retenir sont diarrhée suite d'indignation (coloc, ip, staph) et agg par les sucreries ce qui pointe sur ipeca ?
Il y a aussi certainement les vomissements.
C'est moins clair pour les pieds chauds où Ipeca est plus dans les rubriques un pied chaud, un pied froid ou carrément froid aux pieds.
par cyril41
Diplômé PH
#49608
salut Emile,
les pieds chauds pointent vers le sulfur en dessous, ça n'enlève pas l'indication d'ipéca
par Emile
-
#49609
cyril41 a écrit :salut Emile,
les pieds chauds pointent vers le sulfur en dessous, ça n'enlève pas l'indication d'ipéca
Sulphur suit bien et est complémentaire d'Ipeca et de Staph.

Sinon il n'y pas de souci : je rejoins les Jedai condensés en gaz de Bosons. :) ;)
par JPS
Etudiant
#49616
Bonsoir à tous,
Ce qui m'a frappé c'est cette histoire de diarrhée très ancienne sans cause organique à priori
Donc ne reste que la diarrhée "nerveuse" (d'autant que la diarrhée s'est améliorée avec des perfusions d'antidépresseur anxiolytique )
avec un remède plutôt chaud ( besoin d'air frais la nuit )
avec un remède aggravé par les sucreries
:roll:
voici ma repertorisation

Calc Arg-n Sulph Graph Lach
8 8 8 8 8
4 GE : AIR / plein / désir / fenêtres... 2 2 2 2 2
4 GE : ALIMENTS / sucreries.. 2 5 4 3 3
_________________________________________________________________________________________________

Et le gagnant est : Argentum Nitricum
par cecile
Diplômé PH
#49617
Pour moi cette femme n'est pas indignée, elle est mortifiée, humiliée.
Elle vomit, elle a de la diarrhée et peut être aggravée par le sucre.
Le fait qu'elle ait chaud en été...... MOi aussi !!!!!!!!

Je suis partie de suite de mortification que j'ai croisé avec vomissements.
Arg-n, bry, ign, lyc, nat-m.

IGN a aussi l'agg par le sucre et c'est un végétal. C'est donc celui que je choisirais !
par didier
-
#49618
:D heureusement que le débat va être clos mercredi. La réponse devra être en béton armé pour convaincre. En lisant le message de Cécile je me demande Qu'est-ce cela aurait donné de croiser suite de mortification avec diarrhée (14 20 immodium par jour) au lieu de vomissement? Est-ce que ce sont les mêmes qui sortent ?
Avatar de l’utilisateur
par UTOPIA
-
#49622
L'amour (de l'homéo) est un mal qui dévore , mais l'envie de c....(lire ;déféquer) c'est encore plus fort !(proverbe connu)! Excellente idée ,Didier ,je crois que je vais me mettre à l'anafranil et à l'imodium en attendant mercredi !
par didier
-
#49627
:D :D
par brigitteappel
-
#49631
A faveur d´Ignatia, comme Cécile!

-Symptômes émotionnels (déception, choc, offense, mortification...)
-Flatulence
-Aggravation après gâteaux (au même degré qu´Arg.nit, dans le Radar, avec 6 références d´auteurs);
dans Hering j´ai seulement trouvé: "The colic pains are < by brandy, coffee and sweet things. "

De plus elle est partie de chez eux. Elle n´a pas tout cassé, ne s´est pas battue: ça plaide pour une peine rentrée.

???
par Pascal06
Diplômé PH
#49639
je prendrai comme points d'appui :

l'indignation avec Psy/ indignation suite de
les vomissements suite de contrariétés

Menant à Ip qui, comme Aminda, le soulignait, est un med de l'écoeurrement mental et psychique d'avoir dû "encaisser" à fond.

Avec,me semble-t-il, un sulph dessous avec la chaleur des pieds au lit.

Et comme Ip est un satellite de Sulph...
PRESENTATION

Bienvenu à l'école PH, et bienvenu a[…]

China

Bonjour Pauline China off = Quinquina gris ou […]

Dès 1830 Hering écrivait : « […]

Questions à la communauté

Un grand merci pour ces reponses