#57231
Terrasienna a écrit : 03 oct. 2018, 22:56 Avant de débuter le cas, petit partage d'expérience: une de nos jeunes patientes que l'on soignait pour asthme a récidivé suite à la suppression d'une pédiculose du cuir chevelu par application massive de clous de girofle! Que la notion de psore rentre bien dans nos petites caboches!!!


Le cas d'aujourd'hui est assez vague quant au diagnostic malheureusement. Le remède homéopathique est plus intéressant. Je vous aiderai si c'est trop difficile. Le recul n'est que de 6 mois, et j'aimerais avoir l'occasion de la remettre sous le même remède pour le confirmer parfaitement, mais vu le contexte initial, je pense qu'il a bien agi.

Cette femme de 43 ans m'est adressée par une amie et consoeur pour "fatigue", et surtout dépression avec troubles cardiaques (?) associés. Elle parle d'hypertrophie ventriculaire. Malheureusement,elle n'a plus ses comptes rendus cardio. C'est bien dommage.

On sait seulement qu'elle a fait un arrêt cardio circulatoire durant une éclampsie, et qu'elle présente un dyspnée stade 2 , avec oppression thoracique. Elle manque d'énergie, le trajet de chez elle à la salle de sport la fatigue, et elle présente des douleurs thoraciques chaque fois qu'elle mange du sel. La consommation de sel entraîne une prise de poids très importante, plus des œdèmes qu'autre chose. (plus de 110 kgs) Elle voudrait perdre du poids. Le membre supérieur gauche a tendance à gonfler, elle sent des fourmillements dans les deux bras. Elle apprécie la salle de sport, mais récemment n'a plus la force physique de s'y rendre.

Elle est sous antidépresseurs depuis des années, qu'il a fallu changer plusieurs fois car ils ne fonctionnent pas très bien. Elle a vécu une enfance très difficile, a été adoptée par un proche, et a eu des problèmes avec ses sœurs.
A accouché de 3 filles, nées par césarienne, les grossesses ont été très difficiles. Suite à son premier mariage, une première grossesse avait abouti à un décès in utero lors de l'éclampsie. Elle a divorcé et s'est remariée ensuite. N'aime pas son mari actuel. Elle a même parfois le sentiment de ne pas aimer ses filles, et pourrait les frapper. Elle est effectivement dure avec elles.

Elle dort seule car la présence de son mari ou de l'une de ses filles dans la même chambre l'oppresse. Elle préfère la solitude. De manière générale, elle considère qu'il vaut mieux éviter de rencontrer des gens, car c'est source de problèmes. Elle se dit trop sincère, ce qui déplait. "Tout le monde dit que je suis folle car je ne suis pas hypocrite".

Actuellement enchaîne conflit sur conflit avec ses voisines. Pourtant elle aime bien papoter avec les gens de manière générale. Je la trouve assez persécutée.

Elle est frileuse et n'ouvre pas les fenêtres. Son corps est froid quelle que soit la température extérieure. Transpire.
Cette patiente est très loquace. Ce qui a frappé mon amie, et qui m'étonne aussi, c'est la présence de varices des membres supérieurs.
Je trouve pourtant comme une sorte de ralentissement chez cette patiente. Elle présente une grande faiblesse de la mémoire, jusqu'à en oublier sa fille chez l'épicier!! Tout son aspect est étrange, même si ce n'est pas thuya. Elle manque de confiance en elle. Elle est constipée et me dit qu'il lui faut bloquer sa respiration pour pouvoir avaler. Elle a présenté des douleurs lombaires des 2 côtés récemment.

Le remède a été donné en XM F. La patiente a fait un malaise suite à la prise, et au vu du nom du remède, son mari a pris peur.

Avant de partir dans une répertorisation à l'aveugle, choisissez bien vos symptômes clefs et le tropisme du remède. Le cas vous est délivré globalement comme il s'est présenté, même si je la trouvais un peu trop joyeuse pour une dépressive à mon goût, mais ne vous attardez pas là dessus.
je cite le message pour qu'il soit en page 2

en partant du desir de sel alors qu'elle est agg par le sel ,pourquoi pas CARB-V qui s'etouffe ,qui a des difficultés à deglutir ,qui est fatigué ,qui est à "troubles cardiaques accompagnés de dypsnée
#57232
N'hésitez pas à répertoriser, mais surtout séparez les signes de la maladie des signes caractéristiques de la malade. Je suis partie d'une seule rubrique incontournable, vous pouvez étayer ensuite. L'étape d'après, c'est de vous donner la réponse!!! :D
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#57233
hello,
voici comment j'ai procédé :

Effectivement le cas est déroutant, ce qui rajoute de l'intérêt. Il ne m'évoque la petite musique d'aucun polychreste, par contre on sait que le remède à choisir doit avoir un tropisme cardiaque et circulatoire : hta, dyspnée, oedèmes et peut-être tristesse. Je rajoute peut-être car par expérience je sais que les symptômes dits mentaux sont assez souvent foireux. Par exemple à la lecture du cas on pourrait suspecter une sorte d'aversion pour les hommes voire une misanthropie, mais concilier cela avec le fait qu'elle est loquace n'est pas évident.
Que reste t'il alors pour planter ses grappins ? Les symptômes physiques caractéristiques qu'on ne peut pas omettre.

Les varices du membre supérieur, ce tatouage en relief, ont été très remarquées. La rubrique Mb/Varices/mb sup est trop peu étoffée d'une part, d'autre part aucun des remèdes présents n'attire véritablement mon attention. Donc j'élargis en prenant simplement la seule autre rubrique qui puisse s'adapter :
Mb/Tuméfaction/main/veines
et déjà le champ des possibilités s'élargit. Ce "petit" signe local est inhabituel et doit évidemment s'intégrer à l'équation.

Ensuite je retiens :
peau/froideur
présente dans n'importe quelle condition extérieure, ce qui en fait un symptôme clinique digne d'intérêt
et cette histoire de déglutition perturbée, simplement :
gorge/déglutition, gêne à la déglutition

A ce stade, la répertorisation fait ressortir un big candidat dans les affections cardiaques en général, laurocerasus, qui devance cicuta (remède misanthrope par excellence et de convulsions) et arnica et nux. Bien sûr c'est laurocerasus que je vais explorer dans le répertoire, en l'absence de keynotes de cicuta, qui n'est pas il me semble spécialement connu pour être un remède cardiaque. En parallèle laur. est aussi bien présent dans la rubrique convulsions puerpérales.
Boericke et Hering précisent bien ce qui semble être une keynote du remède à retenir : "Distension of veins on hands. ~ Heart disease."
Troisième degré pour la froideur de la peau, et on apprend que la tête peut rester froide même dans une pièce chaude !

Dans le hering je retrouve une nature spasmodique du remède, qui se manifeste notamment à la gorge lors de la déglutition. Peut-être en bloquant sa respiration cette patiente parvient-elle à simplement faire le calme et se concentrer davantage pour mieux déglutir ?
Je découvre ensuite le tableau mental très riche et varié de laurocerasus, qui explique sans doute la difficulté à le résumer. Une rubrique retient toute mon attention et m'incite à penser que notre laurier tient la route :
Psy/retenue, manque de, où l'on retrouve les hyos, nux, bry, camph, etc. (le remède est présent aussi dans impétueux et esprit contraire)
"Tout le monde dit que je suis folle car je ne suis pas hypocrite".
Mais je ne sais pas si j'interprète correctement le sens de cette rubrique.

Poursuivons :
Comme Terrasienna est très finaude dans ses perceptions, si elle nous dit qu'elle trouve la patiente assez persécutée, alors je vais aller vérifier :
PSY/illusion/pense qu'elle est accusée (zinc)
PSY/illusion/critique, on la (bar-c)
voici un deuxième élément à insérer dans notre faisceau d'indices.

Enfin Laur. a la lenteur de la compréhension (3°) et la faiblesse de la mémoire qui sont les témoins du ralentissement ressenti.

Une dernière petite rubrique pour se poser encore des questions :
Tristesse, dépression mentale/respiratoire, avec gêne (lach)

Voilà pardon si j'ai été un peu long, et si c'est bien ce remède j'ai hâte de lire la correction et l'éclairage de Terrasienna.
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#57237
Ce qui nous est conseillé , c'est d'abord ... de "bien choisir les symptômes " -
Reste donc peut-être à re tricoter le cas autrement et prélever ce qui revient quand même tout le long de la présentation :

Le RALENTISSEMENT ( ? ) . . . Une sorte de torpeur qui colore le tout .

- Les mots qui reviennent sont : - FATIGUE
- Depression
- constipation ( atonie la aussi ? )
- manque de force ( - physique - pour aller jusqu'à la salle de sport )
et mentale ( - désir de rester seule , tranquille dans sa chambre etc ..)
( aucun élan vers les membres de sa famille )
- Panne de la mémoire au point d'oublier son enfant dans le magasin ! !
- Arrêt ( cardio circulatoire au moment de son accouchement )
- Stase veineuse ( varices du bras )
- Froideur du corps ..

Terrasienna précise : "Tout son aspect est ETRANGE " ... ( quant au diagnostic , il reste "vague " ) -

C'est quand même pas ... opium ! ? ... :shock:
par globule
-
#57238
le temps de rédiger car mon texte était un peu décousu et hop le remède celui qui effraye tant est sorti !

Bonjour à tous,
C'est bien une histoire de peur, de frayeur que cette femme a vécue, suite à l’éclampsie.
Affection suite de frayeur

Elle présente un arrêt cardio circulatoire durant une éclampsie, et une dyspnée stade 2 , avec oppression thoracique

Donc [b]Paralysie à tous les niveaux [/b]circulatoire peau, veines, constipation, déglutition, léthargie, mémoire..

Quel est le remède suite de frayeur, qui a une tuméfaction des membres supérieurs et qui bloque sa respiration pour pouvoir avaler?

Mb tuméfaction membres/ veines

Th oppression respiration amel elle bloque la respiration puis respire puis déglutine
En langage répertorial
Larynx irritation larynx/avalant à vide, en
Le remède qui me parait indiqué dans ce cas est op
Viennent s’ajouter la loquacité, l’isolement, la joie..
par globule
-
#57239
ma répertorisation initiale était
le symptôme physique
mb tuméfactions , veines
affection suite de frayeur
la loquacité
puis tout le reste découlait
mais j'ai essayé de comprendre et de rechercher ce symptôme bizarre de déglutition amélioré par l'arrêt de la respiration ..
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#57241
globule a écrit : 06 oct. 2018, 21:00 ma répertorisation initiale était
le symptôme physique
mb tuméfactions , veines
affection suite de frayeur
la loquacité
puis tout le reste découlait
mais j'ai essayé de comprendre et de rechercher ce symptôme bizarre de déglutition amélioré par l'arrêt de la respiration ..



Cette frayeur , c'est une étiologie qu'on ne peut que .. supposer ! Aprés tout , on n'en sait rien ...

Ce qui m'avait fait proposer " Opium " , outre ce ralentissement à tous les niveaux , c'était aussi le fait que Boericke dit de ce remède : " qu'il diminue la maîtrise de soi ( cette dame ne peut effectivement maîtriser ses propos : " je suis trop franche " .. )
Le problème bizarre de déglutition , lui , reste entier .. :roll:
Avatar de l’utilisateur
par Julien
Diplômé PH
#57242
Pléthorique + troubles cardiovasculaires m’évoquent un tempérament sanguin; frileux pourrait orienter vers bell et ferrum; l’agg par le sel pourrait faire pencher la balance vers bell. Le reste (oppresion thoracique, aversion compagnie, agg mouvement, loquacité, fourmillements mb sup, persécuté, querelleur, convulsion) pourrait s’emboiter plutôt pas mal dans bell. Toute une hypothèse...
par Anne
Diplômé PH
#57243
Il va me rendre dingue ce cas :lol:
tu es partie d'une rubrique, alors laquelle ....??
Les varices du membres supérieures sont consécutifs à ses problèmes cardiaques, je ne partirai pas de celle -ci
L'aversion pour les membres de sa famille ? qui évoquerait sep ( je me demande d'ailleurs ce qui ici pourrait contre indiquer sep ..) , crot-h est bien dedans
Mais vu son état, pourquoi mange t elle du sel ( cela a du lui être contre indiqué) , il l'aggrave et elle en consomme cependant
donc je partirai de ce désir de sel
quel venin ( je persiste à penser qu'il s'agisse d'un venin) a un désir de sel ? CENCHRIS
pb cardiaque, dyspnée, oppression suffocation
cench est distrait, rêveur ( oublie sa fille chez l'épicier )
difficulté à avaler
elle va à la salle de sport (par obligation , par envie ?) , cenchr dd avec sep
frilosité

il me tarde d'avoir la réponse
#57244
La réponse était simplement plumbum. Lorsque le mari a vu la bouteille, il a pensé que sa femme avait été intoxiquée au plomb...Les malaises font partie de plumbum.

Bravo à Emile et Gilles qui ont trouvé la solution.
Il n'y avait pas de malice.

Je suis partie de la rubrique incontournable "varices des membres supérieurs". Ce n'est pas si fréquent, même dans les insuffisances cardiaques. Cette rubrique m'a parue très fiable, car elle date essentiellement du Kent originel, il n'y a eu qu'un ajout avec le temps, et encore je me demande s'il ne s'agit pas simplement d'une modification de degré. C'est un signe OBJECTIF collecté auprès de malades d'un bon niveau de santé, à peu près similaires à ceux que je vois. Mon CRABES.

Les varices de la main sont beaucoup plus fréquentes, donc perso je n'assimilerai pas l'une à l'autre. C'était très étrange, car on ne voyait pas le cheminement des veines, mais seulement quelques grosses varices localisées par endroit, sous une peau ferme et bien en chair.
Donc je suis vraiment partie de là, car autrement je ne comprenais rien au cas qui ressemblait très fortement à thuya, ne serait par cet aspect bizarre et le manque de confiance en soi, mais le thuya ne passait pas du tout au testing. Avec les autres symptômes que je vous ai donnés, il ne manquait pas grand chose pour départager les concurrents.

Elle était bizarre, et je pense que la rubrique "adopte des attitudes étranges" peut s'étendre au psychisme pour ce médicament.
La dépression ressemblait plus à de la paranoïa compensée sur un fond mélancolique qu'autre chose. "illusion qu'il est persécuté"
Oublier son enfant est à la fois une faiblesse de la mémoire, et on peut l'assimiler à "ne reconnait pas ses proches"
Je n'ai pas pris l'aversion pour le mari, car elle se querellait avec tout le monde, que ce soit les voisines, les personnes de la salle de sport, absolument personne ne la comprenait et tout était prétexte à embrouille et critique. "querelleur"
Elle était mieux seule, l'a dit elle même. "aversion pour la compagnie, amel en étant seul"
C'est un remède suite de traumatisme et de chocs, pour la petite histoire, ce qui colle avec son enfance.
Je n'avais pas remarqué le désir de sel dans plumbum, c'est un petit plus dans ce cas, mais pas l'essentiel, car pour le coup, la prise de sel provoque facilement des oedèmes chez les cardiaques. C'est le classique OAP de Noel, suite à l'ingestion d'huîtres.
La loquacité, la frilosité collent là encore avec plumbum. C'était étrange de constater ce mélange de ralentissement, presque de stupidité j'allais dire (sans arrière pensée malveillante), et de loquacité. La constipation complétait le tableau. J'imagine que sans antidépresseurs, elle aurait été encore plus ralentie...
Concernant la déglutition, je me suis demandée s'il ne s'agissait pas d'un symptôme de paralysie débutante.
Le tropisme de plumbum est le ralentissement neurologique et/ou la paralysie et les troubles cardiaques.

Bref, après 3 /4 mois de plumbum 10 M, a été mieux sur tous les plans. A retrouvé la capacité d'aller à la salle de sport, ses voisines sont devenues des super copines, la dépression qui subsistait malgré les antidepresseurs a disparu, mais on les a laissés pour l'instant. Les oedemes sont partis, mais il reste une tendance à prendre du poids subitement si elle mange trop de sel. Les symptômes ont continué à aller mieux avec le plumbum 50 M. (l'effet des doses est à la fois plus spectaculaire et leur usage raccourci dans le temps ici)

Pour rassurer ceux qui voyaient un venin, elle s'est mise à ouvrir les fenêtres, faire des bleus et avoir chaud 6 mois après, comme elle critiquait toujours beaucoup son mari, elle a eu droit à son lachesis! J'attends les résultats.

Pour une fois, j'ai fonctionné plutôt en partant d'une seule rubrique et en regardant la matière médicale de chaque remède pour voir si ça collait.

Je pense qu'on rate des tas de cas plumbum parce qu'on voit thuya...
peut être ce qui vous a perturbé dans la présentation du cas, c'est le fait que tout soit au même niveau. Pas facile de hiérarchiser les symptômes du coup...
Nouveau virus: ß-Corona

Il y a plus de 8 ans un nouveau Coronavirus fais[…]

Épidémie rhinopneumonie chevaux

Que veut dire une infection à EHV ? Quel vi[…]

" visage " (terme mal approprié[…]

Chenilles processionnaires

ma petite contribution a ce fleau L' ANNE DERNIER[…]