#60401
Bonjour à tous,
voici mon problème: mon chien (cane corso, 55 kilos, 1 an et demi) souffre d'un état phobique face à certains objets, contextes, personnes, éléments inconnus qu'il peut rencontrer etc...C'est un véritable handicap car il ne sort plus du tout dans la rue, c'est la panique totale et les réactions sont très violentes (pas de morsure mais fuite, reculs violents presque incontrôlables).
3 médicaments différents n'ont pas eu d'effet. Globalement je constate que son état actuel, bien qu'étant un syndrome de privation sensorielle diagnostiqué par comportementaliste, est très proche de l'autisme. Mon idée est d'utiliser Opium thébaïcum, comme l'a fait le Dr Suerinck psychiatre homéopathe sur des cas d'autisme, et aussi parce que le Dr Grandgeorge le décrit comme le remède central de la peur. Diminuer même légèrement ses peurs me permettrait de commencer un travail d'habituation. Mais je ne sais pas comment m'y prendre. Faut-il utiliser 15 ch ou 30 ch? Faut-il donner 5 granules et combien de fois par jour ou par semaine? Combien de temps environ?
Je vous remercie très sincèrement pour toute précision que vous voudrez bien m'apporter.
Bien à vous
Marc
#60408
Eh bien il a eu trois médicaments allopathiques pour une période de 2 mois chacun à savoir: athymil ; catapressan, selgian. L’effet a été nul, alors qu'ils sont réputés actifs chez la plupart des chiens . Sans aucune réaction a trois médicaments m'a donné le fort sentiment que "ça passait à côté", que les médicaments pouvaient être efficaces mais pas pour lui, en gros: ils ne tapaient pas où il fallait. J'ai donc essayé plusieurs autres substances comme le zylkene, la passiflore valeriane, le phosphorus 30CH, les fleurs de Bach, ignatia et gelsemium et j'en oublie... Là où il réagit le mieux c'est sous L-Théanine + oligo lithium. Là j'essaye la gemmothérapie avec "figuier". Mais je pense que l'approche homéopathique serait probablement plus pertinente c'est pour cela que je voulais essayer Opium, car c'est un chien très calme à l'intérieur, très gentil, très joueur, tendre, avec un fort appétit, et qui en plus apprend très vite ce qu'on veut lui inculquer mais tout se gâte dès qu'on s'approche de la porte...Là c'est le cauchemar, surtout pour lui d'abord évidemment. Trouver quelque chose qui diminuera un peu l'intensité de la peur me permettra de gagner la partie possiblement. Mais cela dure et c'est quand même dur à vivre.
Kathmandou aimais cela
#60409
Ce bombardement de " substances " diverses est le plus sûr moyen de brouiller le tableau et de provoquer peut-être ultérieurement des pathologies supplémentaires ...
Ne paniquez pas non plus ;) ..

En un premier temps , précisez nous au mieux TOUT ce que vous pouvez observer .
Votre chien a un comportement normal chez lui . Lorsqu'on ouvre la porte , ça déclenche la peur .. Peur de sortir de chez lui d'accord , mais également peur qu'un étranger rentre dans sa maison ? ( comment réagit -il alors ? ) -
- Est ce qu'il a peur des autres chiens ?
- Préférences alimentaires , climatiques , transpiration , sommeil , urines , selles ( obligé de sortir pour faire ses besoins je suppose - et ... ? ) Bref , TOUT ce que vous avez l'habitude d'observer ( surtout s'il y a quelque chose qui vous semble " particulier " ) -
Le toutou était il déjà peureux avant que l'achetiez ? ( est ce qu'on peut en savoir plus sur sa vie d'avant ? ... ) - A t-il reçu un vaccin et quand ? .... etc .....

-
#60412
Orson vient d'un élevage à la campagne. Je l'ai adopté tard, à 5 mois. L'éleveur en cessation d'activité ne s'en occupait pas, il était attaché dans un buisson, et oui semblait déjà avoir peur de tout ce qui se passait autour de lui. Ne connaissant pas du tout ce problème de syndrome de privation et pensant que sa timidité était due à son jeune âge allait passer je l'ai pris. Il aurait été séparé de la mère trop tôt.
Bref, il est bien à l'intérieur, calme et dort bien sans excès, c'est un molosse donc il aime bien se prélasser, rien d'anormal, cependant, même à l'intérieur il est méfiant, si je m'approche avec un sac, un objet, même de petite taille, il panique et part se cacher, avec les gens il est excessivement méfiant, ne s'approchera jamais pour faire des fêtes et va rester éloigné. le reste du temps il joue beaucoup avec moi mais le moindre changement provoque une méfiance excessive, il peut changer en une seconde.
Il a été vacciné à 6 mois, stérilisé à 8 mois; avec les autres chiens il s'entend très bien et veut toujours jouer avec. Il est très gourmand. J'ai la chance d'avoir un petit jardin où il fait ses besoins, il ne supporte qu'une parque de croquettes et a la diarrhée si je change. Il est souvent proche de moi sans venir se coller, sauf dans le jeu où il se défoule complètement. je le stimule chaque jour mais il a vraiment du mal à s'habituer et sa peur subsiste, devant des cartons par exemple, du papier froissé, des poussettes,etc.. Tout ceci n'est pas rentré dans un cadre de normalité alors que je l'entraîne en douceur depuis 10 mois environ.
#60413
Si par " trés gourmand " vous entendez " glouton " , précisez le , ça peut être important . ( quid de la digestion ? ... ) -

Depuis 1 an qu'il est auprés de vous , a t-il eu un problème de santé dont vous vous souvenez ( quel qu'il soit ) ? Si oui , précisez le bien .

Avec ses copains chiens , est il plutôt soumis , dominant ? ( agressif ? .. ) autre .....
#60414
comment dire... Il n'a jamais manifesté aucune agressivité dans le sens d'une attaque pour morsure. Par contre à l'entrée de quelqu'un de connu ou pas il aboie très fort, grogne beaucoup mais recule, ce qui, selon le comportementaliste, constitue déjà de l'agressivité. Mais qu'il soit agressif ou non mon désir serait juste qu'il sorte faire quelques pas de ballade! c'est tout! Pour tout vous dire j'aurais beaucoup mieux géré une agressivité qu'une absence totale de désir "d'aller vers"...Mais bon, telles sont les données du problème pour l'instant...
Avec ses copains chiens il serait plutôt soumis si le chien est nettement plus âgé que lui (se comporte comme un chiot, lèche la bouche de l'autre) si le chien est plus jeune il agit comme s"il était son frère. Jamais aucune attaque, mais il est jeune pour l'instant.
#60425
suite de la description du chien Orson en vue d'un médicament homéopathique lui étant adapté pour tenter de régler son problème de peurs:
il a eu en mai une importante alopécie (perte de poils par plaque sur les côtés de la poitrine, intérieur des pattes, avec effusion de pellicules sur le bas du dos: effluvium tellogène selon le vétérinaire; tout a repoussé sauf intérieur des pattes, ventre et poitrine, (la peau est bien visible sous quelques poils clairsemés)
la chaleur le ralentit et semble le fatiguer, au froid il est plus vif mais tremble facilement, il a l'air bien mieux depuis la fin des fortes chaleurs. la nuit et le soir il a l'air plus à l'aise, c'est logique puisque l'environnement présente moins de stimulis. Il ne transpire pas, il a une bonne odeur générale, il ne recherche pas le contact et accepte volontiers mes caresses, il vient sur moi poser sa tête mais uniquement quand je suis dans le canapé. Personne d'autre ne peut le caresser sans qu'il ait très peur. Il boit d'un coup une assez grande quantité mais pas vraiment souvent. Ses urines sont normales. Par contre certains jours il lui arrive d'aller à la selle entre 4 et 6 fois, alors que la quantité de nourriture est la même. Il y a une partie de ces selles très molles, puis le lendemain les selles sont normales.
Il mangerait aussi bien le sucré que le salé car je ne pense pas qu'il refuse quelconque nourriture. Il se jette sur tout. Oui il engloutit son repas très vite, en quelques secondes, il a assez souvent des flatulences, il aboie très peu, seulement quand il entend un bruit à la porte d'entrée, mais bon
c'est un chien de garde par essence, et quand il s'impatiente pour jouer.
On a l'impression qu'il se demande toujours ce qu'on va lui faire, ce qui va lui arriver, il suffit que je lui présente un objet quelconque, même de très petite taille pour qu'il se méfie, recule et parfois aille se cacher. Il se fait peur lui-même, par exemple quand il remue la queue et qu'elle heurte un pied de table, il sursaute et s'en va. A chaque fois que je l'approche de la porte il agit exactement comme si on allait le jeter dans le vide, l'image est assez exacte. Il a en fait peur de l'inconnu, et la réaction est toujours la même: fuite en arrière très violente (ce qui dans la rue pose beaucoup de problèmes, il peut être heurté par un véhicule ou lui-même heurter quelqu'un..) . Dans la rue quand sortir a été obligé (vétérinaire) il est comme débordé d'émotions par tout ce qu'il voit et il pressent le danger à chaque pas, à chaque personne croisée.
Il n'est pas à proprement parler inhibé surtout dans les phases de jeu où il joue de façon très athlétique, sans retenue.
Eruption à début brutal

Décidément c’est vraiment diff[…]

Coup de main pour DD aigu

Excusez-moi si je n'ai pas été assez[…]

PCKent Black commande groupée

Bonjour à tous, Avec la collaboration de J[…]

Le petit chat est mort

Phos - nausée agg allongé - affecti[…]