par Zoor
-
#61030
Bonjour à toutes et à tous,

Cette petite présentation peut ressembler à un étude clinique, mais je vais vers deux questions précises ;)

J'ai 27 ans et je suis suivi depuis 5 ans par un médecin homéopathe uniciste "réputé" sur Annecy pour une dermatite atopique (qui se manifeste physiquement sous forme d’eczéma sec).

Je traîne ça depuis que je suis bébé (premiers symptômes à quelques mois).
Généalogiquement : grand-mère paternelle (asthme +++, eczéma +) et mon père (eczéma +, très très rarement).

J'ai pu avoir, grâce à l'homéopathie, deux périodes de repos sans besoin de dermo-corcticoïdes :
L'une de plusieurs mois avec TUBERCULINUM en 200k de chez Schmidt (dilué dans l'eau 2x par jour) - printemps 2017
L'autre de 2 semaines avec PSORINUM 1MK de chez Boiron (un bouchon de granule 1 seule fois > crise d'asthme légère > disparition de l'eczéma) - été 2019

Nous avons essayé un paquet de médicament (pulsatilla, carcinocinum, graphites, etc.). Les deux seuls qui ont montré une action plutôt positive sont TUBERCULINUM & PSORINUM (SULFUR et ANACARDIUM étaient pas trop mal).

Sur indication du médecin, j'ai pris vendredi soir un bouchon de PSORINUM en 1MK (suite à 6 semaines sans médicaments homéopathiques // aide de dermocorticoïdes locaux 2 fois par semaine).
Ces 48h dernières heures, je note une nette aggravation des symptômes avec des localisations assez inhabituelles (visage, haut du dos).

Bien sûr en 5 ans j'ai eu le temps de lire beaucoup sur l'homéopathie et même de consulter l'Organon grâce à planete-homeo. Si j'ai bien lu le §161, les aggravations ne doivent pas se produire dans le cas de maladies chroniques (si : le remède est bien choisi / administré à la dose minime appropriée / ... / ...).

Première question : s'il y a une réelle aggravation qui semble s'installer (c.à.d plus de quelques heures) dans un cas chronique, faut-il prendre le frein d'urgence (ici PSOR. 6CH) ?

Face à la complexité de mon cas, mon médecin m'a recommandé de consulter un autre médecin homéopathe uniciste pour avoir un second avis.

Seconde question : la communauté de planete homéo connaît-elle un médecin homéopathe uniciste en Isère ?

Malgré 5 années à prendre de l'homéopathie sans guérir, je garde espoir dans cette médecine qui a très lentement amélioré mon cas.

Bonne soirée à tous!
par Terrasienna
Staff
#61038
Bonjour
Cela dépend de votre inconfort. Mais bien sur vous pouvez prendre une 4, 5 ou 6 CH, un globule sec pour freiner l'aggravation. Respirez du camphre sous forme de Vicks auparavant. Passez simplement le nez dessus, une seule fois. Les eczemas sont difficiles à soigner, car le plus grand risque pour un homéopathe dans ces cas précis, c'est la suppression. Mieux vaut avoir un eczema que des troubles plus profonds, aussi pénible que soit l'eczéma. En outre, le risque d'aggravation est majeur à dynamisation égale si l'on compare avec une autre maladie.
S'il existe depuis votre enfance, il faut compter 4 ans pour vous en débarrasser complètement, à condition qu'on trouve la succession de médicaments adéquats. Oui, l'homéopathie est parfois une école exigeante de patience, c'est ainsi qu'on perd des patients!
Cependant, votre persevérance vous permet d'accumuler des points de bonne santé pour le futur! Alors courage
par Zoor
-
#61042
Merci Terrasienna pour ce message de courage ! À court terme c'est bien dur mais ça donne de l'espoir à long terme.

@Gilles63 : pouvez-vous m'envoyer ses coordonnées en mp ?
par Zoor
-
#61119
Bonsoir à la communauté !

Je viens donner un peu des nouvelles avec une aggravation peut être intéressante...

Depuis 8 jours je prend PULSATILLA en LM1 (dilué dans l'eau, 5 secousses matin & soir).

Psychique / mental : léger mieux, davantage envie d'être avec d'autres personnes, plus à l'écoute de mon entourage.

Physiquement : mon estomac fait plus de bruitages entre les repas, plus de flatulences. Petite aggravation de l'eczéma après 2 ou 3 jours (supportable sans cortisone :) !) puis petite amélioration des symptômes de l'eczéma. Depuis le 6ème jours après le début du traitement, je me réveille le matin avec la face assez rouge et la peau gonflée autour des yeux. C'est gênant mais ça disparaît systématiquement après quelques heures. Ce matin au réveil (8ème jour de traitement) je me suis réveillé avec la face rouge ET ce qui ressemble à un kyste sous le genou droit... Apparu dans la nuit !
Il n'est pas impossible que j'en ai déjà eu un à cette localisation mais je n'en ai pas vraiment de souvenir...

J'essaye de joindre mon médecin en fin de semaine. D'ici là je pense diminuer à une prise par jour selon évolution des symptômes, cela semble t-il correct ?

PS 1 : les grosses grosses grosses poussées d'eczéma apparaissaient toujours la nuit.
PS 2 : j'ai de l'eczéma depuis que j'ai 3 mois. Ma mère a eu une (ou deux) fausse(s) couche(s) entre ma grande-soeur et moi. Alors qu'elle était enceinte de moi 3 mois, elle a légèrement saigné et s'est donc beaucoup inquiétée quelques temps. Peut-on relier ça à la notion d'abandon qui entoure PULS ? :shock:
par Gilles63
-
#61146
une LM1 2 fois/ jour ,je trouve que c'est enorme
normalement on ne reprend pas tant que l'amel dure
sur moi et mes proches ,une LM1 agit plutot 1 ou 2 mois s'en reprendre ,mais chaque personne est differente
Avatar de l’utilisateur
par Julien
Diplômé PH
#61155
oui, c'est important d'individualiser la posologie à chaque cas mais ou est l'individualisation ici (avec la posologie de Puls LM1)? ça ressemble plus à du dilettantisme avec une approche mécanistique qu'à autre chose (voir propositions 1, 4 et 6 ci-dessous)
Primum non nocere, tu devrais t'abstenir de prescrire des médicaments homéopathiques à des patient(e)s si une des ces propositions est vraie:

1) tu penses que répéter une dose homéopathique tous les jours (ou plusieurs fois par jour) pendant plusieurs semaines (ou mois) ne peut pas faire de mal.

2) tu es convaincu(e) que plus la dynamisation d'un médicament homéopathique est haute (e.g. 200, 1000, 10M, 50M), moins il y a de chance que le patient soit aggravé et que plus le médicament peut être répété fréquemment.

3) tu crois que le mélange de plusieurs médicaments homéopathiques (pluralisme) a plus de probabilité de guérir qu'un médicament unitaire bien sélectionné.

4) tu ne sais pas reconnaître les premiers signes d'une aggravation et différencier celles qui sont similaires, dissimilaires, accessoires, ou retour d'anciens symptômes.

5) tu n'as pas appris ce qu'est précisément le phénomène de suppression ou que tu crois qu'un médicament homéopathique ne peut pas en causer.

6) tu ne sais pas identifier avec précision, dans chaque cas individuel, la direction des symptômes et les interpréter selon les principes (lois) de guérison de Hering.
par didier
-
#61172
Courageux Et patient. Depuis 5 ans sans presque de résultats, j'aurais jeté l'éponge il y a longtemps.

Avec une prise matin et soir de LM1 son médecin est sûr de le garder encore plus longtemps.
Je n'ai pas pu résister à remettre ce lien
https://m.youtube.com/watch?feature=you ... 2vtELXwVMc
Mammite traînante

non ,il faut attendre il y a juste risque quelle f[…]

enfant 15 ans choree

Merci Terrassienne

Courageux Et patient. Depuis 5 ans sans presque de[…]

Hôpitaux indiens accueillant les étudiants

Merci Isaure, je pense que c'est une très b[…]