Événements, émissions, parutions, réglementations,...
par MarcR
Diplômé PH
#61513
Bonjour,

Lors du séminaire de Vannes en novembre 2016, nous avions vu une maman et son fils aîné, Axel, alors âgé de 4 ans.
Ils sont tout deux atteints de Lyme.
Amis modérateurs, ne vous jetez pas trop vite pour anonymiser ce message car je vous écris pour vous annoncer que les parents ont fait un documentaire sur l'histoire de leur fils. Donc question anonymat, on peut faire mieux !

Je continue à les suivre depuis 2016. Aujourd'hui la mère et le fils vont bien mieux qu'en 2016, même si ce n'est pas encore le Pérou.

La production leur a conseillé de ne pas trop mettre l'homéopathie en avant à cause du climat tendu qui règne autour du sujet, du coup celui-ci n'est abordé qu'en fin de film.
On y voit quelques minutes de consultation avec Ed et il semble qu'Isabelle et moi y apparaissons également en tant que témoins par rapport au cas de Lyme de notre fiston. Je n'ai pas vu le film, je vous relaye simplement ce que les parents (et du coup réalisateurs) m'ont dit.

Le film s'appelle donc "Axel au pays des malades imaginaires".
Il passera dans un premier temps le lundi 2 mars en deuxième partie de soirée sur France 3 Pays de la Loire et sera visible en replay sur france.tv.
Ensuite, il devrait tourner sur les différents France 3 régionaux.

Il va aussi y avoir une avant-première à Nantes au Cinéma KATORZA.
3, rue Corneille - NANTES.
le lundi 24 février à 18h45.
Réservation gratuite au 02 72 17 25 07.

Voici également un lien vers le site du film, où vous pourrez voir la bande annonce :
https://axelaupaysdesmaladesimaginaires.com/
par MarcR
Diplômé PH
#61647
J'ai l'heure précise de diffusion : Lundi 2 mars à 23h10 sur France 3 Pays de la Loire.
Il semble que la place réservée à l'homéo y soit finalement assez ténue.

Moi je vais à une autre avant-première qui aura lieu à Auray, le lundi 2 mars à 19h. Cinema Ti-Hanok.
Projection gratuite sur réservation à contact@vivement-lundi.com
par MarcR
Diplômé PH
#61734
J'ai vu le film hier soir sur grand écran à Rennes.
J'ai craqué lors de la scène de la douche. Normalement je réserve les kleenex pour me moucher ou pour les patientes qui pleurent !

Il y avait un peu plus de 50 personnes dans la salle.
Après le film il y avait une discussion avec la production et les auteurs/parents/réalisateurs.
Visiblement le film suscite pas mal d'espoir pour tous ces gens qui galèrent avec leurs cures d'antibios à vie.
Il y avait aussi des représentants d'associations de malades.
Il est clair que beaucoup de malades sont à la recherche de soins plus efficaces et moins destructeurs.

Tâchons de ne pas les décevoir.
par MarcR
Diplômé PH
#61736
Oui, c'est bien ça.
C'était fortement conseillé par la prod, qui a pensé que pour éviter la censure il ne fallait pas trop appuyer sur un sujet aussi sensible que l'homéopathie. Comme le film marche très fort, qu'il y a beaucoup de visionnages en replay, il est possible qu'ils aient bientôt une diffusion nationale en plus des régionales.

Les malades de Lymes ont 2 difficultés principales :
- le diagnostic et la reconnaissance de la maladie chronique
- un traitement qui les sort de là ou leur permette de vivre à peu-près normalement sans trop s'intoxiquer avec des trucs lourds.

Donc, déjà le premier point est très important pour plein de malade reconnus ou qui se demandent ce qu'ils ont, et qu'on fait souvent passer pour des malades imaginaires. On les fait souvent passer par le stade antidépresseur et anxiolytiques, avant les antibios. Donc, même si l'homéo n'est abordée que rapidement en fin de film, c'est déjà très important pour les malades de voir que les auteurs sont passés par les mêmes galères. Et en prime à la fin, il y a un traitement très prometteur.

Du coup, Dorothée et David passent plein de temps à répondre aux personnes qui leur demandent comment ça se passe concrètement. Est-ce que vous ne prenez plus rien d'autre que de l'homéo ? Comment peut-on avoir accès au traitement ? Etc.
Tout se fait soit lors des discussions après les projections, soit via la page facebook du film.
par Emile
-
#61743
Le Happy-End du film est incontestablement l'Homéopathie évoquée avec une discrétion, une sobriété qui par d'elles-mêmes attirent l'attention. Une sorte d'incident du chien qui fait qu'on le remarque.

Par contre dans l'article écrit par Olivier Brumelot sur le site de france3-regions.francetvinfo. qui propose le replay du film, il n'y a pas un mot sur le versant homéopathie de cette histoire. A croire que ce journaliste n'a pas visionné l'intégralité du film.
#61744
Edouard Broussalian a écrit : 08 mars 2020, 09:54
Je vis regarder cela. Mais ce que je ne comprends pas: en somme c'est bien avec l'homéopathie qu'ils s'en sont sortis et comme c'est tabou on effleure juste la question c'est bien cela?
La fin du documentaire est sans équivoque . On comprend clairement que c'est bel et bien le traitement homeopathique qui est en train de sortir Axel du tunnel . Simplement , je pense que les parents ont été si souvent déçus des résultats antérieurs qu'ils osent à peine clamer leur victoire présente . ( Aucune impression de tabou ..)
Une question : Axel est il encore suivi par EB ? Est-il toujours justifiable de " belladonna" ? ....
#61748
Je ne parviens pas à télécharger la video !

De toutes manières, les pontes qui nous gouvernent sont si pourris qu'ils diront que l'amélioration n'est que psychologique. Ils se fichent comme d'une guigne de la vérité.

Hello Didier ! Quelle exellente nouvelle ! Je v[…]

Quelques nouvelles de Miko .. La biopsie pra[…]

Dr Georges Broussalian

Coucou à tous Un immense merci de tout votr[…]

c'est vraiment super et très encourageant p[…]