Règles du forum : Forum testé en mode modération.
Le compteur de réponses reste (faussement) bloqué à zéro car les réponses deviennent invisibles ! Pas d'inquiétude !
Elles s'afficheront au moment de la correction finale.
par Choco05
Etudiant
#62178
Bonjour,

Alors moi ce qui m'étonne c'est que tu décris tes douleurs comme étant essentiellement diurnes: augmentation progressive le matin, une potentielle amélioration en début d'après-midi. Tu ne parles pas du tout de douleurs nocturnes. Mais j'interprète peut-être.
Ce qui m'a fait rechercher Spigelia. Qui présente douleurs déchirantes et élancements de la région lombaire, et de façon générale des douleurs contuses et élancements piquants dans le dos.
Avec en modalités générales, la sensation de lourdeur interne et externe et l'aggravation en se levant.
Mais n'est pas un spécifique du dos. Ni probablement un remède de grippe.

(Plus étonnant, dans ma répertorisation, j'ai Pulsatilla qui sort en premier, en couvrant tout. Ce n'est pas du tout un remède auquel j'aurais pensé.)
par yasumina
-
#62192
Athelas a écrit : 28 mars 2020, 16:55
Il ne s’agit pas d’un médicament disons courant, mais puisque on est dans le cadre d’un cas flash il faut en priorité envisager des médicaments avec un fort degré pour la douleur du bas du dos.
AESCULUS ?
Région sacro-iliaque. Côté droit.
Aggravation : Le matin, au réveil. En se penchant.
DOS : Douleur, lombo-sacrée, penchant, en se [2/1], sacrée, marchant, agg en [3], penchant, en se [3]. Paralysie des muscles du dos, rachis [3,3/1]. Raideur, mouvement, agg au, début du, agg au [2].
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#62204
" ça bloquait - rien à faire pour y arriver ... " Perte de contrôle musculaire ? Gelsemium ?
par yasumina
-
#62211
yasumina a écrit : 24 mars 2020, 21:18 j'aime bien l'amélioration toute simple de gelsemium en se penchant en avant
Gelsemium s'améliore en se penchant en avant et dans ce cas, c'était complètement l'inverse.

Mais question générale de débutante:
peut-on élargir la sensibilité à un aliment désir/aversion (exemple de thuya: oignons crus, oignons en général, désir/aversion) à la sensibilité à une posture, ici le fait de ne pas pouvoir se pencher vers l'avant ou au contraire d'être soulagé en se penchant vers l'avant?
Ça part de mon erreur de lecture du cas mais comme certains médicaments présentent une affinité (agg ou amel) pour le bord de mer etc...ça me pose cette question:
Doit-on exclure systématiquement (c'est là ma question) un médicament sur une agg/amel d'un symptôme qui semble important (sauf keynote j'imagine) si les autres symptômes qui semblent importants dessinent un tableau probable? peut-on raisonner progressivement par affinités puis préciser ou est-ce la meilleure façon de se tromper, de ramer et de bidouiller?
par pat14
-
#62226
J'ai essayé de partir de cette information :

C'était comme si quelque chose mécaniquement n'était pas en place, ou s'était tordu.

J'ai été voir la rubrique : dos /douleur démise, luxée/sacrum : Agar, Nux-v

Agar ???

Il présente les symptômes : douleur dos région lombaire, agg au mouvement, agg en se penchant ; douleur dos comme si le dos était cassé
par kamira
-
#62232
Après avoir trouvé cette rubrique avec agaricus et nux vomica j'avais choisi nux vomica car c'est un très grand remède de grippe mais il y a un peu de tricherie
par cyril41
Diplômé PH
#62238
de mémoire j'avais donné china pour une grippe avec douleur déchirante du dos, c'était peut-être bien du bas du dos... Je ne regarde pas mes notes ni le répertoire.... l'agg au toucher, la périodicité... Te connaissant tu te fais mousser !!!! Le même remède culte, celui du maître himself ! Bizzz Athelas, en espérant te voir à Metz si ce n'est pas annulé....
J'attends ta réponse
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#62242
Merci à tous ceux qui ont participé et bravo à ceux qui ont vu Aesculus. Flofed d'abord puis Jperick qui ont rapidement dégagé les points à retenir, et tous les autres.
Aesculus a une affinité énorme pour le bas du dos, que ce soit la région lombaire ou la région sacrée (on trouve même région lombo-sacrée dans le Répertoire). Et, en dehors des cas de sciatiques ou des situations d'accouchement, c'est le remède à envisager en priorité en cas de douleur de l'articulation sacro-iliaque (et en particulier celle du côté droit), accompagnée ou non d'une condition pathologique particulière (hémorroïdes, troubles gynécologiques, céphalée occipitale, etc.) .
C'est cette dernière localisation particulière que j'essayais avec des mots courants (pour ne pas vous mâcher le travail) de vous faire toucher du doigt en insistant particulièrement sur la modalité : la douleur était aggravée en se penchant. D'ailleurs je n'arrivais pas à faire le mouvement, impossible de se pencher comme je l'ai écrit ! (voir la petite rubrique correspondante dans le Répertoire)

J'ai pris le soir-même une goutte du verre préparé avec deux grains de la 30c (je n'avais que celle-ci). Je dois reconnaître qu'à cette heure j'ai été un peu fainéant. Le lendemain matin, la douleur s'était propagée à l'ensemble de la région lombaire, voire dorsale basse, et j'ai été bien contrarié et d'assez mauvaise humeur. Cela a duré pratiquement toute la journée. Mais la sensation douloureuse avait changé, c'était désormais une douleur de meurtrissure, j'étais contusionné sur une large étendue musculaire. Tout cela était en réalité le résultat d'une aggravation similaire due à un petit excès de dose ... Il n'y avait plus qu'à patienter.
Le surlendemain, tout avait disparu. Mieux, je ressentais au niveau du dos une impression de vigueur et de légèreté. Énergie bonne. Amélioration également de l'état latent de constipation.
A suivre ... (Avec Sulfur dans le collimateur).

Je laisse maintenant la parole à Margaret Tyler. Voici ce qu'elle écrit au sujet de Aesculus et les conseils qu'elle donne dans ses portraits de remèdes homéopathiques que je ne me lasse pas de lire et relire :

" Les symptômes d'un remède imprimés en caractère gras, c'est à dire les symptômes éminemment causés et guéris par lui, sont de fortes indications grâce auxquelles il nous réserve ses plus fréquents et brillants exploits thérapeutiques. Jetez un regard sur ceux d'Aesculus : [...] Puis les douleurs sourdes du dos qui rendent la marche presque impossible [je n'en étais pas encore réduit à ce stade], et qui deviennent atroces quand on se baisse et qu'on se relève. [...]
Pour un semblant mal de dos il faut également envisager, entre autres, Agar. Dans le répertoire, les deux remèdes ont une douleur du sacrum en caractère gras : Agar. étant assis, Aesculus en se levant d'un siège, en se baissant, en marchant, avec propagation aux hanches. Et Aesculus atteint aussi les articulations sacro-iliaques.
Mais ne vous laissez pas tromper par une sub-luxation sacro-iliaque, après une chute, une torsion, un effort maladroit pour soulever quelque chose, un accouchement, une opération. Ici, Aesculus, ou n'importe quel autre remède des symptômes, sera un palliatif, mais ne guérira pas l'affection. Ne perdez pas votre foi dans le remède indiqué par les symptômes comme ceux-là, parce qu'ils ne peuvent pas relâcher la traction et laisser l'articulation se remettre en place. Hahnemann nous avertit voici cent ans que les lésions mécaniques doivent être traitées par des moyens mécaniques. Elles ne sont pas du domaine de la médecine. Par des remises en place mécaniques du pelvis on peut guérir un grand nombre de cas de sciatique, au point que certains penseront : tous les cas ; puis un malade [ce pourrait être moi] survient chez qui les manipulations échouent, et chez qui un autre procédé opératoire est indiqué, ou bien un remède simple en qui vous aviez perdu confiance, parce qu'il n'avait pas guéri ce qui était en dehors de son domaine, fait une rentrée brillante. La sciatique peut avoir des causes variées ; je me souviens d'un cas hospitalier où l'on découvrit sur le fémur dans son tiers supérieur un renflement que la radio montra être un sarcome probable, mais qui disparut pratiquement avec - l'imagineriez-vous ? - Ferr. On prescrivit ce remède, non pas en raison de l'état de l'os, ni à cause du diagnostic probable, mais à cause de quelques ridicules petits symptômes , particuliers à ce malade, sans souci de ce que pouvait être sa maladie. Les registres de l'hôpital contiennent encore les radios apparemment significatives, tellement significatives que sur leur foi il fut exempte de service militaire alors qu'il était rétabli au point d'avoir été mobilisé au moment de la guerre, et qu'à notre connaissance il resta en bonne santé pendant des années.
Mais retournons à Aesculus, qui me rappelle, aux jours de la guerre, une infirmière qui souffrait tellement après avoir assisté à un enterrement par un jour froid et humide qu'elle se demandait comment elle allait pouvoir assurer son service. Elle avait une affreuse douleur à la partie inférieure du dos, qui l'empêchait de se baisser et de se relever. On consulta le Répertoire, qui répondit : Aesculus ; on en donna une dose à la malade et on l'envoya s'allonger. Au bout de deux heures elle reparut, contente et prête à travailler, et on entendit plus parler de son mal de dos. Il y a des gens qui pensent que l'homéopathie est lente. Est-elle lente, vraiment ? Dans les maladies aiguës sans complications rien ne peut-être aussi rapide ; seulement il faut que ce soit de l'Homéopathie, c'est à dire les symptômes , chez le malade et le remède, correspondent. Le plus ennuyeux quand on travaille d'après une loi, c'est qu'on ne réussira pas quand on ne respectera pas la loi ! Donnez-lui loyalement sa chance si vous voulez réussir. Il faut avouer pourtant que c'est parfois vraiment difficile. Mais vous verrez que "plus vous vous y donnez, plus vous en tirez de satisfaction."
Agnes ASTIER aimais cela
par alainr
-
#62245
Salut Athelas,

douleur périodique et localisée lombaire
indéfinie

Arsenic album
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#62249
Ah, j'ai oublié, c'était pour l'anecdote. C'était la grippe asiatique de 1957 ! Aesculus fut présenté par Newport comme un important remède de cette épidémie qui partit de Chine en février. Je joins son texte remarquable, un régal à lire.
newport1959.pdf
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
par Emile
-
#62256
Athelas a écrit : 01 avr. 2020, 07:47 Ah, j'ai oublié, c'était pour l'anecdote. C'était la grippe asiatique de 1957 ! Aesculus fut présenté par Newport comme un important remède de cette épidémie qui partit de Chine en février. Je joins son texte remarquable, un régal à lire.

newport1959.pdf
Ok, merci. Je remarque que tu ne nous a pas parlé de tes hémorroïdes :) . Mais c'est vrai que l'on est pas obligé de présenter tous les symptômes d'un remède ! :D
par Jperick
-
#62263
génial l'article

l'histoire est un éternel recommencement !
Jacques Perick
par yasumina
-
#62301
bonjour,
dans la famille mal de dos, avez-vous la rubrique "boule d'épingles au niveau de la CD (charnière cervico-dorsale) permanente >au mouvement (que j'explique par le fait que ça donne du répit à mes GG SNA et autres structures sensibles)
je ne trouve que des modalités de mouvement dans le répertoire mais pas
cette localisation précise
je ne trouve que dans les "as if": Nettles were burning on neck :- Pćon. (qui est-ce?) et la sensation de méduse, c'est bien un peu ça... ça vous parle?
ça n'est pas tellement l'extension de gelsemium ou l'impression broyée de sepia, coupante de ruta, tiraillante de nat-m, je peux continuer longtemps,
je me pose juste la question par curiosité estudiantine de l'existence d'une rubrique appelant la charnière cervico-dorsale précisément si aesculus a une affinité pour la sacro-iliaque; ça fait 10jours que ça dure et ça m'entraîne à la recherche dans le répertoire... je ne trouve pas ce qui me parle et je fais la charrue en attendant.

un grand merci collectif pour cette transmission foisonnante et ce partage de savoirs et d'expériences,
y.

Ce serait des députés d'extrêm[…]

OPERATION "MAMANS DE FRANCE"

Les mères sont comme des lionnes qd leurs e[…]

Pas mal de myalgies aussi ! ... c’est d&ea[…]

https://www.youtube.com/watch?v=ZeSHT87hzC4 Eva