par Emile
-
#64274
Ce qui a décidé le patient à "essayer" de consulter ce sont des céphalées avec insomnie évoluant depuis un bon mois.

Dans le répertoire ce symptôme s'incarne bien dans la rubrique relativement courte en remèdes :
SOM : INSOMNIE / céphalée, suite de
2** Chel
1 Verat
1 Mur-ac
1 Chin-a

C'est sur Chin-a que l'image intuitive que j'ai des remèdes attire en premier lieu mon attention.

Kent consacre une leçon assez détaillée à Chininum arsenicosum où l'on retrouve pas mal d'éléments du tableau qui nous est rapporté du patient (je vous invite à la lire ! ;) ).

Dans les "Guiding symptoms" de Hering on retrouve deux références à une constitution robuste pour ce remède par laquelle commence la description du patient (costaud) :
- A stout girl, æt. 10; diphtheria.
- Strong man of sanguine temperament ; intermittent hemicrania of three years’ standing.
par Yohann
-
#64279
Il y’a aussi Nux Vomica avec ses Kn:
MB: Paralysie/mbres inf/soudaine :Nux-v.
Y: Douleur/céphalée/occipitale: Nux-v.
GM: Erection/incomplète/relâchement : arg-n, Nux-v, ph-ac.
Puis,
Dos: Douleur/Brûlante/Dorsale/Entre les omoplates: Nux-v...
Nux-v sait également se montrer triste, désabusé, renfermé, doutant d’une possible guérison...
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#64282
Emile a écrit : 17 sept. 2020, 08:11 Ce qui a décidé le patient à "essayer" de consulter ce sont des céphalées avec insomnie évoluant depuis un bon mois.

Dans le répertoire ce symptôme s'incarne bien dans la rubrique relativement courte en remèdes :
SOM : INSOMNIE / céphalée, suite de
2** Chel
1 Verat
1 Mur-ac
1 Chin-a

C'est sur Chin-a que l'image intuitive que j'ai des remèdes attire en premier lieu mon attention.

Kent consacre une leçon assez détaillée à Chininum arsenicosum où l'on retrouve pas mal d'éléments du tableau qui nous est rapporté du patient (je vous invite à la lire ! ;) ).

Dans les "Guiding symptoms" de Hering on retrouve deux références à une constitution robuste pour ce remède par laquelle commence la description du patient (costaud) :
- A stout girl, æt. 10; diphtheria.
- Strong man of sanguine temperament ; intermittent hemicrania of three years’ standing.
Oui Emile , cette précision : " avec insomnie " - ne m'avait pas échappé , mais j'ai supposé que , plus qu'un concommittant , c'était une insomnie logique vu l'intensité de la douleur . .
Je connais mal " chin - A " , et il ne m'est pas venu à l'esprit . GELS a fait tilt ( je n'ose plus parler " d'intuition " car EB m'avait bien remonté les bretelles à ce sujet . . ) d'autant qu'il a une grosse affinité pour le système cérébro spinal , en particulier sur le cordon , et ce Mr souffre d'une syringomyélie par dessus le marché !
par Emile
-
#64283
Moi aussi je n'ai jamais jusqu'à içi rencontré Chin-a, même en étude de cas. Mon image intuitive, c'est celle qui est restée mémorisée au fil de mes lectures et éditions de remèdes.

Je joins pour lecture la leçon de Kent et le chapitre des GS de Hering sur ce remède.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
Jrom aimais cela
par annick
-
#64284
Oui Emile , cette précision : " avec insomnie " - ne m'avait pas échappé , mais j'ai supposé que , plus qu'un concommittant , c'était une insomnie logique vu l'intensité de la douleur . .
[/quote]

Oui Fantine
par annick
-
#64285
Le remède m'est apparu très vite (j'aimerais bien que cela m'arrive plus souvent...:-))

Devant ces séquelles de traumatismes du rachis et ces "virgules colorées" lors de céphalées, j'ai pensé à Conium. (Le patient n'a pas toujours la gentillesse d'emprunter les termes exacts du répertoire…)
VIS : CERCLES / demi-cercles : (1,1)con.
VIS : CERCLES / colorés / bandes de couleur : (1,1)con.

Cela a été confirmé par ces années de troubles prostatiques, avec dysurie, sténose de l'urètre. Je ne me suis pas attardée dessus, car remaniés par de multiples interventions. Mais dysurie, fuites urinaires, érections absentes sont bien couverts par Conium.


Conium couvre la totalité des symptômes :

-les importantes séquelles de traumatismes du rachis avec des douleurs des années après et même peut-être à l'origine d'une syringomyélie secondaire

-les symptômes génito-urinaires depuis des années

-les troubles visuels
VIS : CERCLES / demi-cercles : (1,1)con.
VIS : CERCLES / colorés / bandes de couleur : (1,1)con.

-les céphalées occipitales
TE : DOULEUR, céphalée en général / DÉCHIRANTE / Occiput : Con au 2° d

Douleur occiput # Con : 37 rubriques
(Je n'ai pas dit que les douleurs étaient pires la nuit. Les douleurs étaient permanentes mais si fortes qu'elles gênaient le sommeil)

-les douleurs entre les omoplates

DOS : DOULEUR / Dorsale, de la région / Omoplates / Entre les : Con au 2° d
DOS : DOULEUR / ÉLANCEMENTS piquants, élancements douloureux / Dorsale, de la région / Entre les omoplates : Con au 1° d

Pas de douleur brulante dans le dos, mais c'est une sensation possible avec Con
GE : DOULEUR / BRULANTE / externe : Con au 2° d

-l'allure générale est compatible avec Conium


Les résultats sont bons: amélioration générale physique et psychologique. Cela malgré les lésions de la syringomyélie et les dégâts opératoires. Cela aurait tellement plus satisfaisant de traiter les troubles urinaires il y a 10 ans....
Yohann, VeroniqueB, pat14 et 1 autres aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Clo
Diplômé PH
#64288
Merci Annick pour ce cas et tous les autres. Surtout ne t'arrête pas.
Je me serais complètement plantée :(
Si tu continues selon les préconisations de Wurster, tu poursuis les prises en changeant de LM tous les 15 jrs jusqu'à ... ou qu'un nouveau symptôme prenne le dessus et t'indique un autre medicament ?
par annick
-
#64290
Clo a écrit : 18 sept. 2020, 09:03 Merci Annick pour ce cas et tous les autres. Surtout ne t'arrête pas.
Je me serais complètement plantée :(
Si tu continues selon les préconisations de Wurster, tu poursuis les prises en changeant de LM tous les 15 jrs jusqu'à ... ou qu'un nouveau symptôme prenne le dessus et t'indique un autre medicament ?
Je ne sais pas si ma façon de faire est bien orthodoxe. Mais là il m'a semblé qu'il fallait ici taper fort et de façon répétée. Je me suis donc calquée sur le protocole de Würster dans les maladies graves chroniques.

Si j'ai bien compris il s'appuie sur Organon Note au §247 pour ne pas donner plus de 14 fois la même dynamisation.
Mais en modifiant à l'occasion de chaque prise le degré de dynamisation, ainsi que je vais l'enseigner, il n'y a plus de réactions désagréables, même si les doses doivent être répétées plus fréquemment, même si le médicament se retrouve si hautement dynamisé avec toujours plus de nombreuses succussions.
Mais bien sûr on peut adapter à l'évolution, à la réaction du patient aux doses....
Belladonna aimais cela

comme dit VeroB ce sont les KN qu'on a, pas cell[…]

quelle rubrique ? ...

TH : PALPITATIONS cardiaques / audibles : CHT : P[…]

sans faire compliqué : arnica pour oed&egra[…]

J'ai lu très vite et en diagonale.... L'&ea[…]