#64067
Bonjour,
Je comprends tout à fait cette remarque je l'accepte complètement. Comme circonstances atténuantes je dirais que nous marchons sur des œufs et que si j'essaie d'attendre le dernier moment souvent c'est trop tard si la réaction inflammatoire s'emballe l'encombrement aussi je me retrouve à prendre du Symbicort en urgence. A ce moment-là, je n'en suis pas fier parce que j'ai clairement l'impression de saper le travail que nous faisons.

Certes il y a aussi l'angoisse qui joue puisque maintenant que je vis seul ça change un peu la donne. j'ai compris depuis longtemps que c'était une maladie sournoise dans laquelle le patient ne perçoit pas clairement la réalité de son état. Combien de fois, c'est ma compagne qui m'a dit tu es en détresse respiratoire.

Maintenant je prends moins de risques.
Ça tombe bien je viens de trouver une rubrique qui s'intitule angoisse dans les maladies respiratoires avec carbo-v au degré 3.

Pour être optimiste je pense maintenant que je vais pouvoir espacer les prises je l'espère à partir de la prochaine. En effet, les résultats me semblent plus stables.

Pas de chimie depuis le 11 août pour moi, c'est déjà bien c'est un signe relativement objectif qui montre qu'on est sûrement dans la bonne direction.

Si je consultais un pneumologue, il trouverait les résultats de l'exploration fonctionnelle respiratoire mauvais j'en suis persuadé.

Dans cette expérience homéopathique, je me base surtout sur un ressenti et c'est loin d'être fiable.

Je fais l'effort d'accepter les aggravations parce que celles -ci durent de moins en moins longtemps cependant lorsque je me sentais hors-service pendant 4 ou 5 jours au début du traitement c'était très difficile.
#64069
Si je comprends bien, 1 goutte ne fait rien mais 1 càc aggrave ++. Pourquoi persister à augmenter encore la quantité plutôt que viser entre les deux afin de réduire au maximum l'aggravation initiale? je ne saisis pas la démarche...
#64071
Non ce n'est pas tout à fait ça.
Une première goutte initiale de 30 ch n'a rien fait.
Un petite cuillère une bonne grosse semaine apres de 30 ch a amélioré considérablement.
Ensuite, plus de nouvelles...
Je reprends contact et me rend compte qu'après une semaine et malgré les consignes, ça s'est de nouveau aggravé et je demande qu'il renouvelle.
Le 07 Aout il en reprend trop,
le 20 Août, passage à la LM1, il prend 2 granules au lieu d'une, dans 250 ml, toujours une petite cuillère, mais je ne sais pas au juste ce qu'il fait, si c'est directement de la bouteille ou non.
Le 25 Août, il diminue la quantité d'eau de 250 ml à 120 ml, de son propre chef.
Il me le dit et je le mets en garde, vu son état énergétique.
C'est un patient intelligent, hypersensible, mais impatient ! Très facilement découragé qu'il faut suivre de près...
Maintenant, nous allons recadrer la posologie, car une LM ne devrait pas aggraver de ce fait.
Merci pour vos remarques :)
#64073
ok je comprends mieux merci, beau travail Delphinium. Pas facile la vie d'hypersensible, c'est souvent un défi d'arriver à calibrer les répétitions (fréquence, taille, secousse) pour limiter l'aggravation initiale tout en stimulant une action secondaire de la FV. Il faudrait que notre ami Didier comprenne qu'il ne pourra commencer à expérimenter par lui-même que lorsque son état se sera bien stabilisé (pas avant plusieurs mois). Ce n'est pas inutile non plus de rappeler que dans les cas chroniques, Hahnemann voyait souvent ses patients à chaque semaine.
didier aimais cela
#64075
Merci beaucoup Julien. l'idée même de rester en LM plusieurs mois me fait peur. ou alors il va falloir que je m'habitue à être quelqu'un d'autre. :D

J'espère changer d'avis mais je tire déjà la conclusion que les LM ne me conviennent pas alors rester là dessus plusieurs mois ça m'étonnerait je veux bien rester ouvert.

Je sais que sur planète homeo on aime bien les LM.
Si je focalise sur les effets physiques, l'effet velcro pourquoi pas. mais au niveau psychologique, je me sens à côté de mes pompes. pourtant l'effet placebo est censé jouer à fond parce que certains disent que je bois les paroles d'Édouard.

Nous en avons discuté avec Delphinium. j'ai accepté sa perception et l'idée que certains changements étaient bénéfiques. C'était sur le plan intellectuel mais le vécu est un peu en contradiction.

Suis-je le seul à éprouver des difficultés avec les LM
Au moment où j'écris, j'ai plutôt le souhait de tester carbo-v en 200k. Affaire à suivre.

Accepter ce qui est par rapport à ce qui devrait être?

Je trouve curieux de ne pas se réjouir quand on n'arrive enfin à améliorer les symptômes de la BPCO ce n'est pas rien quand même.

habituellement je suis plutôt émotif et là j'ai l'impression de fonctionner comme un ordinateur. Ce qui m'arrive ne me fait ni chaud ni froid.
Bizarre, j'arrive quand même à être reconnaissant du travail accompli par Delphinum. avec les LM je suis "éteint"

Ce n'est pas le lieu pour en dire davantage.
avant j'étais certainement trop associé mais alors là maintenant je me trouve un peu trop dissocié de mes émotions.
ou alors c'est de la tristesse,

Antérieurement, j'ai été sous cantharis en LM sous la conduite de Pascal Dumas.
J'ai eu l'impression "de sortir les poubelles" ou pire d'avoir accès à des émotions "du côté sombre de l'être humain"

J'ai quand même entendu parler de Hering, les symptômes physiques s'améliorent alors que le psychique et l'émotionnel ne suivent pas.

Il est souhaitable que je devienne moins" émotif" vu de l'extérieur, c'est peut-être ce qui est aussi à guérir mais je m'attendais quand même à le vivre sur un plan positif.

aujourd'hui c'était l'anniversaire de mon fils j'ai eu l'impression d'être un peu absent.
Je n'ai jamais ressenti ça avec les autres dynamisations.

Ce n'est même pas pour me faire remarquer :
J'ai conscience de casser un peu l'enthousiasme qu'on a ici pour les médicaments en LM mais tant pis.
#64077
Chacun a sa propre façon de réagir à un traitement curatif homéopathique.
Les lois de Hering sont tout à fait justes et éprouvées dans le temps. G. Vithoulkas parle cependant avec justesse du sens qu'une
pathologie grave peut prendre durant le traitement.
Si elle est grave et ancienne-d'une part, sera longue à guérir, et d'autre part, forcément associée au plan émotionnel et psychique.
Le fait que des symptômes anciens reviennent, signe une amélioration progressive du niveau de santé, ici très certainement en milieu du C.
L'Energie basse ne peut pas à la fois reconquérir d'anciens "canaux energetiques" sur le plan physique et maintenir un bon niveau au plan émotionnel, lui même grevé d'hypersensibilité par des années de souffrances. La perturbation engendrée par la cure homéopathique va donc operer un va et vient - une oscillation d'énergie -entre les symptômes physiques et ceux émotionnels et psy. La plus grosse bêtise que l'on puisse faire dans ce cas, serait de vouloir "corriger " le stockage actuel de la Force Vitale : cette petite modification ponctuelle de la perception émotionnelle de Didier,et l'anxiété anticipative.
Etait-ce donc mieux de vider les poubelles avec Cantharis -dont on se demande qu'elles en ont étées les raisons de sa prescription ? -plutôt que de subir un épisode émotionnel neutre ?
Enfant prématuré emmené d'urgence à l'hôpital, suppression d'éruption, handicap des jambes, maladie BPCO, et dégénérescence graisseuse du foie, Didier revient de loin et voit sa guérison s'approcher progressivement.
Actuellement Carbo vegetalis est le meilleur candidat et couvre tous les symptômes physiques et psychiques.
De quoi se réjouir tout à fait.
#64079
Merci beaucoup je crois que j'ai tout compris.
Je ne mets pas en doute la pertinence de carbo vegetabilis.
Dans mon message précédent, j'ai oublié un élément capital la météo.

Pourquoi parce que au cours des 20 et quelques années, en ce qui concerne les approches dites complémentaires, j'ai eu l'occasion de me leurrer plusieurs fois par rapport à des améliorations qui n'en n'étaient pas réellement.

En ce qui me concerne le "test réel" se fera en décembre, janvier, c'est souvent la période la plus difficile dans cette maladie en tout cas pour moi.

De plus, par rapport à la référence de la médecine allopathique, je prends un gros risque parce que dans cette maladie en dehors de l'utilisation des corticoïdes inhalés point de salut.
C'est confortable, on ne réfléchit pas, c'est le statu quo, les principaux symptômes gênants sont muselés, sous contrôle apparent.

Cela dit sous Symbicort, j'ai fini par me rendre compte qu'il y avait une sorte de dépression larvée et un transfert des symptômes sur le plan psy, en particulier ("colère pour des broutilles" qui dégénèrent en violence) les autres voies d'expression etant bloquées.

J'essaie de trouver mon chemin entre les deux
Rien d'autre à ajouter.
quoi qu'il en soit merci infiniment
#64083
Depuis quelques jours, la nuit, il me vient l'impression qu'il faut que je m'assois alors que la respiration n'est pas catastrophique et que j'ai un oreiller normalement, ça devrait aller.
Comme une envie de dormir assis. (Je ne le fais pas.)

Extraction avec carbo-v et le mot assis j'ai l'impression que c'est la rubrique qui va bien encore un argument supplémentaire.

PSYCHISME - ANXIÉTÉ - lit - au lit - assis redressé; obligeant à se tenir: (2) carb-v. spong.

Je suis obligé de regarder dans le répertoire car j'ai souvent du mal à nommer ce que je ressens, reconnaître les manifestations d'anxiété par exemple.
C'est terminé pour aujourd'hui :lol:
#64086
En vérité Didier, tu n'es pas la bonne personne pour prendre les bonnes décisions concernant la direction de ton traitement homéopathique. Principalement parce que personne ne peut être à la fois acteur et spectateur au même moment, tu n'as pas le recul nécessaire. Ça peut être frustrant mais c'est comme ça, tu n'es pas le premier et tu ne seras pas le dernier. Discipline, discipline, discipline.
didier aimais cela
#64992
Re-bonjour à tous les amis,

Je repasse par ici juste pour vous dire que c'est conium maculatum qui transforme radicalement mon état de santé.

Delphinium m'en avait parlé et après une analyse personnel je me suis décidé le prendre.
Vous pouvez l'ajouter avec certitude lorsqu'il y a quelque chose qui empêche de respirer dans l'abdomen. Il y a un autre remède particulièrement utile c'est helleborus au degré 3.

Je signale qu'on ne les trouve pas dans le Kent. Mais même conium maculatum 12 ch change tout cette sensation près des côtes qui empêche de respirer le sommeil, le mental absolument tout.
Suppression du désir sexuel aggrave c'est tout ce qui était absolument certain.
29 remède dans un répertoire et 43 dans l'autre.
Essai de conium maculatum qui correspond quand on vise la tête, très bien décrit chez Adolfe Lippe.
Gilles63 aimais cela
#64996
Hello Didier !
Quelle exellente nouvelle ! Je voulais t'appeler justement pour en avoir...
Oui Conium maculatum, c'était évident qu'il fallait le prendre un jour ou l'autre, vu l'abstinence forcée de ton célibat et qui te pesait tant !
Si ton état psychologique s'est beaucoup amélioré ainsi que ta capacité respiratoire, c'est merveilleux ! Dans ce cas, il va falloir aller plus haut en dynamisation progressivement, quand l'amélioration cessera avec cette petite 12 ch.
J'espère que les diplômés de PH te conseilleront pour la suite 😃
didier aimais cela
#64998
Didier ,ne serait ce pas ce sympt que tu decrit ,ou CON est au deg 2
RESPI/gene/restriction ou obstruction ventilatoire- avec constriction
En tout cas super content pour toi ,en plus juste à l'aube de decembre
didier aimais cela
#65001
Oui Gilles j'ai beau avoir une maladie pulmonaire, c'était un symptôme au niveau de l'abdomen qui me gênait le plus.

J'en ai déjà parlé sur ma page Facebook les rubriques sont multiples et comme je suis incapable de décrire cette sensation avec des mots suffisamment exacts. J'ai contourné le problème obligatoire regarder les remèdes qui pouvaient correspondre sur les autres points.
Puis avec un répertoire inversé essayer de trouver quelque chose qui correspond à peu près.

Ça fait quand même depuis 1998 que ça dure cette affaire.

Pour le moment c'est conium qui l'emporte haut la main à tous les niveaux

Sommeil mental émotion et j'en passe

Un petit lien pour ceux que ça peut intéresser.
Ce n'est pas du voyeurisme mais j'espère que ça pourra servir.
Je suis juste dans "le faire savoir" .

https://1drv.ms/b/s!AodgnGKS2lkRgtASvnwfJXhCvEcMcw

Mon esprit ne peut pas assimiler tellement c'est incroyable.
Je disais beaucoup de bien de cantharis eh bien c'était sans connaître conium et ses effet sur moi.

Helleborus a peut-être amorcer la mèche je n'en sais trop rien j'ai retrouvé la capacité à boire de l'eau.
Le café est presque devenu la boisson principale avant que helleborus ne m'aide là-dessus.

Ce n'est pas de la grande homéopathie parce que j'ai d'abord essayé helleborus puis conium puis Belladonna et ensuite j'ai essayé de comprendre de rechercher celui qui fonctionne LE mieux.

Et avec la rubrique numéro 1 aucun doute ça ne peut être que conium.
Et lorsque je l'ai vu dans pensées torturantes sexuelles, c'était bien le mot le cas était plié.

Nous avons été en couple jusqu'au premier enfant ensuite je me suis senti célibataire. Voilà la clé du cas.
Peut-être est-ce le cas de beaucoup d'hommes sauf que pour moi ça tournait à la violence et à la déprime.
Et normalement à mon avis, on ne se demande pas si on va refaire l'amour avant de mourir ? Cette question déclenchait tellement de souffrances. Étrange :D

On peut régler le cas avec simplement 4 ou 5 rubriques j'ai appris ici l'intérêt des répertorisations
minimalistes.

Ça confirme encore une fois qu'il ne faut pas oublier Adolphe Lippe lorsque j'ai lu le profil psychologique dans sa matière médicale, peu de doute.

Je respire, je vais bien. Quel soulagement je croyais à l'homéopathie pour les autres mais plus pour moi.

Jusqu'à ce que je bloque la rubrique qui correspondait à ce qu'il y a de plus profond. J'ai décidé qu'il était là-dedans. C'était pas compliqué, j'en parlais tout le temps.

Prendre le cas par où il dépasse ça n'a jamais été aussi vrai.

Merci à tous
Tonino aimais cela
#65002
Delphinium a écrit : 30 nov. 2020, 12:37 Hello Didier !
Quelle exellente nouvelle ! Je voulais t'appeler justement pour en avoir...
Oui Conium maculatum, c'était évident qu'il fallait le prendre un jour ou l'autre, vu l'abstinence forcée de ton célibat et qui te pesait tant !
Si ton état psychologique s'est beaucoup amélioré ainsi que ta capacité respiratoire, c'est merveilleux ! Dans ce cas, il va falloir aller plus haut en dynamisation progressivement, quand l'amélioration cessera avec cette petite 12 ch.
J'espère que les diplômés de PH te conseilleront pour la suite 😃
Oui c'est merveilleux et tu l'avais, félicitations.

Plus il remontait dans les premières places et plus je pensais à toi. Merci infiniment pour ton aide.

Je l'ai essayé récemment.
#65009
Didier, tu te souviens de cet épisode d'indifférence émotionnelle qui t'avait tant inquiété lorsque tu étais sous LM1 carbo vegetalis ?
Cela indiquait déjà en plein Conium !
Ainsi que le symptôme de devoir se redresser dans le lit pour pouvoir tousser et expectorer
Je n'ai pas percuté à l'époque et tu aurais pu gagner 2 mois d'amélioration...!
C'est la vie 😃
didier aimais cela

Bonsoir Belladonna et merci pour votre répo[…]

Présentation Jen34

Bonsoir Nico_Juju, Merci beaucoup ! :)

https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-01165233/do[…]

Le polycopié du Séminaire d'Argenteu[…]