#65666
Emile a écrit : 26 janv. 2021, 05:55 N'y aurait-il pas un effet similaire d'altération du Glutathion avec l'aspirine, comme sa mise en cause dans les morts massives de l'épidémie de Grippe Espagnole conduit à l'imaginer ?
Je vais essayer d'approfondir le sujet pour découvrir par quel mécanisme l'aspirine peut devenir un oxydant qui diminuera la dose de glutathion.
#65669
Toute réflexion faite, je me demande maintenant si la moindre mortalité rencontrée chez les personnes soignées à l'hydroxychloroquine ou à l'ivermectine ne proviendrait pas du seul fait qu'elles n'ont pas pris de paracétamol !

Le cycle quinoléine de l'hydroxychloroquine est certes oxydé par le CYP450, mais cette réaction est beaucoup moins rapide et moins complète qu'avec le paracétamol car l'azote intracyclique diminue la densité électronique du système pi du cycle quinoléine, alors que cette densité est augmentée dans le paracétamol. On pourrait dire que passer du paracétamol à l'hydroxyquinoléine est comme passer de 150 km/h sur un chemin empierré à 20 km, mais c'est toujours aussi cahotant.

L'ivermectine semble plus intéressant. D'abord, il n'y a pas de cycle aromatique activé (ni non activé d'ailleurs). Mais c'est un polyacétal, qui libère facilement des aldéhydes par hydrolyse. Ces aldéhydes sont plutôt réductrices et ne peturbent pas du tout la quantité de glutathion. On passe plutôt, là, sur une route goudronnée et gravillonnée.

Le madacam, bien sûr, vous savez à quelle thérapeutique il correspond !

Bon, mais ce ne sont que des idées et des images !

Bonsoir Pauline, Le premier réflexe &agrav[…]

craquements et fissures

CORRECTION a l’arthrographie , Le mé[…]

PCKent Abonnement

Chers Amis, Je vous rappelle, pour tous ceux qui h[…]

PRESENTATION

Bonjour JL, Bienvenue parmi nous ! Justement, Ca[…]