par LauraR
-
#66687
Bonjour,
J envoie un message ici, un peu désespérée. Je cherche une solution pour une grande jument noire, 5 ans, qui, au moment des chaleurs, plus précisément de l ovulation, a des réactions très violentes, quand sa cavalière, ma fille (cavalière professionnelle ) la monte: elle se cabre, fait des sauts de moutons, relève la tête en arrière, fait des ruades. Tout ceci est signe de douleurs. Cela arrive seulement pendant la période d ovulation et quand les chaleurs installent elle est raide (cycle généralement d'environ 15 jours de mars à septembre)
On peut facilement prévoir la période dangereuse puisqu elle est enflée côté gauche au niveau des ovaires.
Précision la jument est adorable et très affectueuse et ne présente aucun problème en hiver (hors saison des chaleurs donc).
Voici les particularités de cette belle jument elle est assez brute de décoffrage, a toujours besoin de mordiller quelque chose (cuir, jouet en plastique, licol) elle a un grand appétit, elle a tendance à se jeter sur la nourriture que ça soit foin ou granulés, elle boit énormément et urine tout autant salissant tellement son boxe que nous sommes obligés de le vider tous les jours. Elle n urine pas dans son paddock même quand on la laisse 8 heures d affilé! Son crottin est abondant et assez mou surtout après le travail. Elle a tendance a vouloir montrer sa dominance avec ses congénères. Elle adore être grattée. Elle est très douée et apprend très vite à tel point qu elle a tendance à n executer que l exercice qu elle vient d apprendre. Elle a beaucoup d énergie mais se fatigue vite
Si quelqu'un pouvait m aider...
Merci !!!
par Emile
-
#66688
Le premier remède qui attire l'attention sur le cas de cette jument est Lachesis (ou un venin en tout cas) : latéralité gauche, douleur aux ovaires pendant les règles, envie d'uriner anormale, caractère dominant.
par LauraR
-
#66690
Merci Émilie,
J y avais pensé à vrai dire d autant plus que c est l homeotype de ma fille, sa cavalière et c est elle qui l a choisie... quelle dilution donneriez vous ? Quand et combien de temps ?
par Emile
-
#66691
Vous pouvez tester le remède Lachesis en 30CH via des prises espacées en dose liquide pour ajuster au minimum la quantité de dynamisation absorbée. Suivez les instructions de préparation de la dose liquide données dans cette brochure :
https://planete-homeopathie.org/telecha ... -brochure/

C'est amusant cette concordance entre la jument et sa cavalière ! ;) Votre fille a-t'elle bien réagi à son Lachesis ?
par LauraR
-
#66862
Je reviens vers vous Émilie tout d d'abord pour vous remercier de votre aide. J'ai administré donc Lachesis à la jument ainsi qu'à ma fille,
sa cavalière, cela m a aidé à mieux comprendre l effet du remède. Ça a été un franc succès, incroyable même, quand à la métamorphose qui s'est opérée sur les comportements des patientes :D La jument est devenue très calme et douce en main un vrai pot de colle. Maintenant on ne risque plus de se faire écraser quand on la met au paddock :lol: Persiste malgré tout cela la douleur à l ovaire gauche au moment de l ovulation, la douleur la gêne même dans la locomotion elle paraît boiteuse et n arrive pas à enrager le postérieur gauche. La manipulation ostéopatique la soulage mais ne solutionne pas le problème. J avais pensé à lui administrer pour ce problème d ovaire gauche Argentum metallicum, qu en pensez vous?
En tout cas je suis encore une énième fois éblouie par les merveilles que l homéopathie peut faire sur les êtres vivants.
J ai d ailleurs une deuxième jument que je voudrais soulager. J ouvrirai un autre post peut-être. Mille merci .
par Emile
-
#66864
LauraR a écrit : 18 juin 2021, 22:20 Je reviens vers vous Émilie tout d d'abord pour vous remercier de votre aide. J'ai administré donc Lachesis à la jument ainsi qu'à ma fille,
sa cavalière, cela m a aidé à mieux comprendre l effet du remède. Ça a été un franc succès, incroyable même, quand à la métamorphose qui s'est opérée sur les comportements des patientes :D La jument est devenue très calme et douce en main un vrai pot de colle. Maintenant on ne risque plus de se faire écraser quand on la met au paddock :lol: Persiste malgré tout cela la douleur à l ovaire gauche au moment de l ovulation, la douleur la gêne même dans la locomotion elle paraît boiteuse et n arrive pas à enrager le postérieur gauche. La manipulation ostéopatique la soulage mais ne solutionne pas le problème. J avais pensé à lui administrer pour ce problème d ovaire gauche Argentum metallicum, qu en pensez vous?
En tout cas je suis encore une énième fois éblouie par les merveilles que l homéopathie peut faire sur les êtres vivants.
J ai d ailleurs une deuxième jument que je voudrais soulager. J ouvrirai un autre post peut-être. Mille merci .
Merci pour ces Bonnes Nouvelles ! Première règle pour le suivi d'un cas homéopathique : on ne change pas un remède homéopathique qui montre qu'il a une action bénéfique avant d'avoir épuisé cette action et de l'avoir explorée dans un large champ de dynamisation. Il faut ensuite laisser le temps au processus de guérison de se mettre en place. Tout cela pour dire qu'avec moins d'un mois de traitement avec Lachesis, le temps n'est certainement pas venu de lui trouver un éventuel successeur !

Vous aviez donné pas mal d'indications sur le comportement de l'animal : il mord, se jette sur la nourriture, boit beaucoup, souille son box, n'urine pas dans le paddock, crottins abondants et mous, relation avec les autres chevaux, fatigue rapide. Comment tout cela a-t-il évolué : améliorations, aggravations ?

La douleur ovarienne est toujours présente, mais ne peut-on pas dire qu'elle a certainement diminué par rapport aux périodes précédentes ? Une cure passe le plus souvent par des phases progressives d'amélioration sous l'action de la prise répétée du remède.

Revenons maintenant à la posologie que vous avez appliquée. Avez-vous eu des difficultés à préparer les doses liquides ? Avez-vous pensé à augmenter la dynamisation du remède à chaque prise ? Quelles étaient les dates (ou l'espacement des prises) ? Quelle(s) dynamisation(s) avez-vous utilisée(s) (j'imagine que vous avez dû commencer par le 30CH). Si je ne me trompe pas, je pense que vous n'avez pu observer la jument que sur une période pour le moment, avec le constat d'une amélioration. La prochaine période sera intéressante à suivre.
par LauraR
-
#66865
En ce qui concerne les signes d agressivité envers ses congénères : plus de soucis, je peux la mettre dans le même paddock avec un jument ou un hongre sans qu elle mordeou latte ,elle cherche même la compagnie des autres!. Les crottins sont normaux maintenant, tout est normal en somme mis à part la douleur, gêne au moment de l ovulation qui lui cause des difficultés de locomotion au galop. Mais la aussi il est certain que Lachesis a fait son travail parce qu avant il était impensable de pouvoir effleurer son flanc gauche alors que maintenant elle se laisse toucher tout en faisant comprendre qu elle n aime pas.
Je n ai pas arrêté l administration de Lachesis et j en suis restée à la dilution initiale de 30 ch. Pas de soucis pour l administrer : je la mets dans une seringue et maintenant la jument elle ouvre grand la bouche pour l avaler :D c'est assez amusant à voir. Je fais ceci tous les jours, une seule fois par jour.
par Emile
-
#66869
Oh là là, j'ai la nette impression que vous répétez le traitement beaucoup trop souvent. Vous ne décrivez rien de la façon dont vous préparez les doses, dont vous les décalez en dynamisation et si vous remplissez la seringue directement (sans notion de goutte intermédiaire) il y a de fortes chances que vous travailliez en surdosage. Je ne peux que vous conseiller de relire attentivement le texte de la brochure qui vous a été indiquée et de veiller à tout prendre en compte. A ce rythme, vous allez saturer la réponse VF de l'animal, affaiblir sa sensibilité au remède et gaspiller tout un potentiel d'action du remède, sans compter un risque d'aggravation ou de greffer sur l'animal des symptômes du remède.

Ne donnez plus rien pendant 3 à 5 jours et observez l'animal pour voir si des symptômes initiaux reviennent.
Kathmandou aimais cela
par LauraR
-
#66921
Bonjour Émilie,
Oui effectivement après un arrêt de 5 jours les symptômes initiaux sont revenus 😔
Que dois je faire ?
Merci pour votre aide
par Emile
-
#66925
LauraR a écrit : 24 juin 2021, 11:45 Bonjour Émilie,
Oui effectivement après un arrêt de 5 jours les symptômes initiaux sont revenus 😔
Que dois je faire ?
Merci pour votre aide
Bonsoir LauraR,

Bien nous avons avec ces 5 jours l'ordre de grandeur du temps à attendre avant de répéter la prise du remède.
Maintenant voila comment il faut correctement préparer la dose liquide à donner à la jument :


Verser 1 grain (globule) du médicament dans une bouteille neuve de 50 cl remplie à moitié d'eau , soit ¼ de litre, et faites l'y dissoudre. Mettre une étiquette et ranger dans un placard à l’abri de la lumière (le frigo dans un compartiment de la porte est bien aussi, sans faire geler la bouteille !).

Vous garderez donc la même bouteille sans rien y ajouter d’autre que ce globule initial.

Avant tout prise : secouer énergiquement 2 fois la bouteille (comme un shaker). Attention, plus vous secouez, plus cela active la dose. Bien noter le nombre de secousses appliquées (ce nombre pourra être ajusté suivant la réaction de l'animal, mais il est important de noter ce que l'on fait).

Préparer 1 verre (~2 décilitres) empli d’eau. Mettre une GOUTTE de la bouteille dans ce premier verre. Remuer. Maintenant prélevez une GOUTTE du mélange de ce premier verre et mettez dans un second verre rempli d'eau duquel vous tirerez votre seringue destinée à être vidée dans la gueule de l'animal. Pour prendre une goutte avec une cuiller, tenez simplement cette cuiller verticalement une fois mouillée et attendez que la goutte se forme et puis se détache. N'utilisez pas la même cuiller qui a servi à prendre la première goutte de la bouteille pour prendre une goutte du premier verre. Après usage, bien laver les verres et les cuillers (pas la bouteille que vous que vous garderez pour préparer une autre dose sans oublier au préalable de la secouer énergiquement deux fois).

Tant que rien de clair ne se produit chez l'animal, faire une prise tous les 2 jour. STOPPER les prises DES LE MOINDRE CHANGEMENT (je pense que la jument ayant déjà bien répondu, vous ne devriez pas à faire une seconde prise pour la voir réagir). Renouveler seulement si l’amélioration prend fin ou que l' état s’aggrave de nouveau. NE SURTOUT PLUS RIEN DONNER TANT QUE L'ANIMAL VA MIEUX. Je pense d'après vos explications que ce besoin de nouvelle dose ne se manifestera qu'au bout disons de 4/5 jour. Mais là c'est à vous et à votre sens de l'observation de votre animal de jouer. Sachez qu'Il vaut mieux un peu plus espacer les doses en étant prudent que pressé et trop les rapprocher.

Voila LauraR pour la partie technique. Avez-vous des questions ?
par LauraR
-
#66941
Merci Émilie, ça me semble clair. J'ai une question : ce traitement sera à donner régulièrement dès que les symptômes réapparaissent, à vie? (Du moins avec la belle saison, puisque en hiver donc période de chaleurs elle est gérable et surtout montable)
Encore merci
par Emile
-
#66942
Oui, c'est ça, la dose liquide doit être répétée dès que l'animal semble présenter un retour à son état d'avant la dernière prise. Il faut continuer ainsi à une autre condition qui est qu'une prise de dose liquide a toujours une action positive sur les symptômes.

Si les doses liquides semblent patiner et n'améliorent plus la situation de l'animal, il faudra en discuter et fort probablement monter en degré de dynamisation (200 K) si ce sont toujours les même symptômes qui se manifestent.

Si de nouveaux symptômes n'appartenant pas à Lachesis ici, se manifestent, il est possible qu'il faille changer de remède après appréciation de la situation. Il est peu probable que l'animal se contentera du même remède toute sa vie ... (vous verrez bien !)

N'oubliez pas de secouer la bouteille avant la préparation de toute nouvelle dose.

Pas mal de myalgies aussi ! ... c’est d&eacu[…]

https://www.youtube.com/watch?v=ZeSHT87hzC4 Eva

Merci pour ce partage !

Pour moii, la solution est plutot Par là, m[…]