Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67491
Bonjour,

La fille (21 ans) d'une amie est atteinte du syndrome d'Ehlers Danloss. Au milieu de nombreuses et diverses souffrances, elle a d'abominables douleurs musculaires – type crampes, contractures, spasmes violents – lors desquelles il lui arrive de perdre la vue pendant quelques secondes.

Questions :
1. Quelqu'un a-t-il une expérience quelconque de ce syndrome très rare ?
2. Cuprum met. semble convenir aux symptômes musculaires, d'autant plus qu'il comprend la perte momentanée de la vue.
Serait-ce une absurdité de l'utiliser de façon ponctuelle lors des crises ? Si oui, dilution ? Quantité ? Merci d'avance.

(Je suis un petit nouveau – moins d'un mois. Pardonnez mon inexpérience.)
par Patricia
Etudiant
#67493
Bonjour Christian,

Il ne faut pas prescrire un remède Homéo sur quelques symptômes. Je te propose d'approfondir les symptômes et de faire une recherche dans un répertoire.

Si tu donnes les symptômes, on peut t'aiguiller un peu mieux.

Bonne journée
Christian42 aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67494
Bonjour Patricia,

Merci de ta réponse.

Je sais bien qu'il faut plus de symptômes que cela. Mais je me suis basésur la perte momentanée de la vue qui coïncide toujours avec les atroces douleurs musculaires.

Le problème du syndrome d'Ehlers Danlos c'est qu'il comprend un nombre infini de symptômes aussi variés que les couleurs de l'arc-en-ciel, et que, d'après les descriptions sommaires que m'a faites la jeune femme en question, ils n'ont ni queue ni tête et font penser à un nombre infini de remèdes. La seule stabilité que j'y ai notée est justement les douleurs musculaires avec perte momentanée de la vue. D'où ma question, et la suggestion de Cuprum met.

Mais rassure-toi, je ne suis ABSOLUMENT PAS en mesure de m'occuper d'elle, avec mes trois semaines de cours ici. Je voulais simplement tester l'hypothèse de Cuprum met. histoire de voir si je ne me plante pas trop.

J'ai fait une recherche dans Bœricke de "loss of sight" et "loss of vision". Voici les remèdes correspondants :
Chin. sulf, Gratiola, Mancinella, Raphanus, Terebinthiniae oleum, Stramonium, Oxytropis lamb. Aucun d'entre eux ne couvre les symptômes musculaires de Cuprum met.

Ce qui est frappant, dans Ehlers Danlos, –en tout cas dans celui de cette jeune femme –, c'est qu'on l'impression d'avoir affaire à plusieurs maladies absolument dissociées (digestives, nerveuses, circulatoires, musculaires, etc...) avec des symptômes qui n'arrivent jamais en même temps. D'où ma suggestion de Cuprum met. quand ce sont les spasmes de toutes natures qui frappent, avec perte de vision momentanée. Ce syndrome est un défi formidable pour l'homéopathe, mais aussi une bénédiction, par le fractionnement extrême des pathologies qui, j'en suis persuadé, peut permettre des traitements ponctuels efficaces.

Mais il faudrait bien sûr un médecin homéopathe confirmé pour cela.
par Emile
-
#67498
Il ne faut oublier un principe cardinal de l'homéopathie qui est que l'on ne prescrit pas sur les symptômes propres à la maladie (qu'il faut donc connaître), mais sur ceux spécifiques au malade. La question n'est donc pas tant la quantité de symptômes à se mettre sous la dent, mais bien plus leur pertinence homéopathique.
par Emile
-
#67499
Christian42 a écrit : 18 sept. 2021, 16:59 Ce syndrome est un défi formidable pour l'homéopathe, mais aussi une bénédiction, par le fractionnement extrême des pathologies qui, j'en suis persuadé, peut permettre des traitements ponctuels efficaces.

Mais il faudrait bien sûr un médecin homéopathe confirmé pour cela.
Certainement pas Christian, si je puis me permettre ! Fractionner le tableau d'un état morbide en une juxtaposition de tableaux pathologiques que l'on va tenter de traiter chacun ponctuellement, est une absurdité Homéopathique totalement opposée à l'idée de percevoir ce que l'on appelle la Totalité du patient !! Le vrai homéopathe confirmé ne fait pas cela s'il veut avoir quelques succès dans sa pratique ! :)

Puisque vous en êtes au package 1, je ne puis que vous recommander de retravailler sérieusement la leçon vidéo M1T3. L'Homéopathie n'est pas si simple que cela et en assimiler les idées fondamentales demande une pédagogie de la répétition ;)
Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67500
Vous pouvez vous permettre, Emile, ne vous inquiétez pas pour ça.

Je savais parfaitement ce que je faisais en parlant de ce syndrome encore très, très mal connu. J'ai suivi la jeune femme en question parce que c'est la fille d'une voisine. Je l'ai vue grandir. Avant que le diagnostic ne soit posé, elle a été soignée pour de nombreuses maladies différentes, à des moments différents. Sa vie a été un enfer. Ce ne fut que parce que l'un de ses copains de classe avait cette maladie et le savait, qu'il lui a signalé l'existence de Ehlers Danlos en lui disant qu'elle l'avait peut-être.

Elle est donc allée voir l'un des rares spécialistes français, qui, après examens et analyses, a posé définitivement le diagnostic. Et malgré cela, pratiquement rien n'a changé, tout ce que l'on fait tient du cautère sur une jambe de bois, et elle ne cesse de souffrir affreusement. Il m'est arrivé plus d'une fois de la trouver en larmes au fond du restaurant de ses parents, torturée qu'elle est par des spasmes et des crampes abominables touchant de nombreux muscles, avec pour seul recours des remèdes d'éléphants qui l'assomment pour 48h et ne résolvent rien.

Pour faire la liste de tous les symptômes, de tous les signes et de toutes les modalités, il faudrait l'examiner lors de plusieurs crises de symptômes différents. J'ai, longtemps cru qu'elle avait de graves problèmes ORL, puis dermatologiques, puis digestifs, puis musculaires, etc... Tout, absolument tout y est passé. Les symptômes sont multiformes et infiniment mutables. Il y en aurait des pages si on en faisait la liste. Tous les médecins qu'elle a vus y ont perdu leur latin.

C'est pour toutes ces raisons que je me suis demandé s'il ne serait pas possible à un homéopathe de la soulager de façon ponctuelle lorsqu'elle souffre trop musculairement. C'est tout. Car dans son cas, je ne vois vraiment pas comment on pourrait soigner la totalité. Mon interrogation est donc la suivante : quand il est impossible de soigner la totalité, ne pourrait-on pas établir des protocoles d'intervention ponctuelle pour des tableaux bien précis, comme celui de la crise aiguë de crampes avec perte momentanée de la vue, qui fait penser à Cuprum met (MMH de Voisin).

Cela dit, si un traitement homéopathique de fond était possible, ce serait une véritable bénédiction. Pour elle d'abord, bien sûr, mais surtout pour tous ses compagnons de souffrance, à qui cela donnerait enfin un espoir.

Vous trouverez ci-dessous un lien vers un article du Figaro, qui dresse un tableau sommaire, mais correct de la maladie. On trouve bien entendu des dizaines de liens sur internet.

https://sante.lefigaro.fr/article/ehler ... l-absurde/
par VeroniqueB
Etudiant
#67507
C'est terrible de voir souffrir.

Quand cette personne a-t-elle commencée à avoir ses crampes / crampes ou spasmes ?
A quel âge ? A quel date ?
Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67510
Je crois que ça a commencé vers l'âge de 14-15 ans, époque où tous les symptômes lui sont littéralement tombés dessus séparément sans qu'aucun médecin ne fasse la synthèse en soupçonnant un Ehler Danlos. Elle est obligée de porter en permanence une combinaison de contention totale, en raison de ses problèmes de circulation qui aggravent tout, du fait de l'atteinte à l'ensemble du tissu conjonctif.
par VeroniqueB
Etudiant
#67511
Et bien le travail consiste à savoir ce qui s'est passé à ce moement-là,
dans sa vie.
_ il y a peut-etre eu un évènement dans sa vie ou dans sa famille,
- ou bien c'est peut-etre l'âge de ses menstruations
- y a-t-il eu une peur
etc.....
Qui est le patient ? avant ? aprés cette date ?

Une bonne consultation avec un homéopathe pourrait bien l'aider !
Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67512
Il serait de toute façon intéressant de savoir tout ça. Mais les dernières recherches sur cette maladie s'orientent vers l'hérédité et soupçonneraient même un gène précis. Je n'en sais pas plus.

J'ai bien sûr essayé à plusieurs reprises de l'orienter vers un homéopathe, mais elle est tellement accablée de soins de toutes natures qu'elle n'en peut plus. Et de toute façon, je ne connais plus d'homéopathe de confiance, en dehors de ceux de PH. Le mien est parti à la retraite... à 75 ans.
par VeroniqueB
Etudiant
#67513
Je trouve que pour trois semaines de cours,
votre observation est déjà bien aiguisée.

Disons que le cas c'est une pelouse après la fête.
L'homéopathe est un drône qui va passer au ras de l'herbe,
et essayer de trouver les pépites d'or (comme perte de vision pendant les douleurs).

1 - Vous ramassez les pépites d'or

Ensuite le drône prend un tout petit peu de hauteur et commence à voir le périmètre (prise
de la ligne de temps, toute l'histoire medicale du patient), et la surface (les symptômes).

2- on commence à trier les symptômes communs de la maladie et ceux qui n'appartiennent qu'au
patient

Le drône continue de monter. Plus il monte, plus il voit en 3D et non plus en 2D.

3- Commence alors la mise en sac des symptômes (j'appelle ça mes sacs de billes).
Par exemple les pepites d'or ne vont pas dans les sacs de bille. C'est un calot on le
garde tout seul précieusement.
Tous les symptômes qui changent ça fait un sac "symptômes changeants"
Ou bien un sac "liste interminable de maladies, accidents, evenements médicaux".

Le drône continue de monter et

4- Vous rangez les sacs....dans casier "pour mémo", dans casier " symptôme incontournable", dans casier "symptôme à prendre en rep.", dans casier "miasme"

là le drône monte encore et voit une belle image en 3D
dans laquelle il reconnait "le similimum" !

Alors, le drône redescend va aller
plus près du cas jusqu'à voir que le simillimum colle à tous
les étages.

Voilà, c'était juste ma petite histoire du jour en voyant votre terrible et beau cas.
Ici votre pépite, puis l'étiologie, et la longue liste de maux donnent déjà des pistes de départ.
Bon courage.
Agnes ASTIER, Patricia aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67515
Merci beaucoup, Véronique, de votre mail chaleureux.

A part les encouragements, j'apprécie beaucoup la symbolique du drône et des pépites diverses, qui permet de bien coller à la réalité. Si vous le permettez, je la réutiliserai – en vous citant à chaque fois, bien sûr. J'aime beaucoup cette vision dans l'espace qui permet en effet de voir les choses sous plusieurs angles et à plusieurs niveaux.

Mais vous voyez, pour le moment, je suis bien incapable de suivre le programme que vous proposez, et d'abord parce que la jeune fille en question ne m'a rien demandé. Comme je la connais, je parle pas mal avec elle, et elle me dit des choses amicalement, mais je ne suis pas son médecin (Et heureusement ! :lol: ) C'est au hasard des conversations avec elle et avec sa mère que j'ai glané mes infos. Je verrai, si elle me fait confiance et accepte de me parler, je m'y collerai peut-être.

Pour l'observation, ça ne me pose pas de problème. Il m'en fallait dans mon métier, et depuis une trentaine d'années, je me suis occupé de la santé d'abord de ma mère, puis de ma femme, etc... C'est là que je me suis découvert une vocation médicale que je ne me connaissais pas, puis une vocation homéopathique quand j'ai découvert cette médecine. D'abord complexiste parce que mon (brillant) homéopathe de l'époque l'était ,je me suis converti à l'unicisme du fait de ses échecs (rares, mais bien réels) et de la découverte du docteur Broussalian et de son magnifique site.

Donc, je vais quand même me donner un peu de temps – attendre au moins la fin de la première année – pour éventuellement me coller à ce premier cas ( un sacré défi !). Et en attendant, je vais essayer de collecter autant de pépites que les hasards de la conversation et des situations me permettront de collecter.

Et, évidemment, si je trouve d'autres pépites, elles seront immédiatement exposées sur ce fil. J'ai comme dans l'idée que vous serez intéressée – d'autres aussi, peut-être.

Je préférerais quand même pour cette petite que j'aime beaucoup qu'elle accepte de consulter un homéopathe. Mais pour cela, il faudrait que je sois d'abord capable d'en trouver un moi-même. :D
VeroniqueB aimais cela
par VeroniqueB
Etudiant
#67518
Christian, bien sûr, vous pouvez utiliser l'image du drône,
Il n'y a pas que des pépites, on les cherche en premier avant de
ramasser tout le reste. Les pépites sont les Keynotes.

Toutefois il faudrait que mes dérives imagées soient approuvées
par Ed ou par nos Barons ! Il faut être sûr que je ne raconte pas
de bêtises. :D
Christian42 aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Christian42
-
#67521
Pourquoi "dérives" ?

Une représentation dans le plan ou dans l'espace peut rendre de grands services pour la saisie et la visualisation d'un problème global – pour ceux à qui ce mode de présentation convient, bien sûr. Dès lors qu'elle répond à tous les critères, il n'y a aucune raison qu'elle soit refusée !
par Mari Queff
-
#67548
Bonjour,
Je suis atteinte par ce syndrome dont on parle rarement. J'apprends à le connaître et à le reconnaître depuis que le diagnostic m'a été confirmé il y a un peu plus d'un an, à l'âge de 39 ans. La multitude de symptômes et leurs apparitions/disparitions ne sont pas simples à comprendre, c'est le moins que l'on puisse dire !
Je ne peux pas vous aider dans votre question, mais votre discussion m'intéresse grandement.
Marina smiley:

Voici un lien pour une vidéo qui explique p[…]

Bonjour Noephys, C'est toujours plus facile de par[…]

Doses sèches

Bonjour, Je me pose la question en visionnant le p[…]

Merci Emile, je ne connaissais pas cette radio ! E[…]