#66992
Pour contextualiser un peu le post précédent de Tonino, la question devient de savoir si les problèmes de maladie associée au Covid19 ne viendraient-ils pas de l'oxyde de graphene ?

C'est l'hypothèse de 2 chercheurs de l'université de Séville Ricardo Delgado et José Luis Sevillano. (1)

Je vais tenter de transcrire ce que j'ai compris :
(Diaporama vidéo de l'émission "l'info en questions #55" entre 1h45'19" et 1h54'00" soit 9 minutes environ https://odysee.com/@Chloe_F:b/infoenquestions55:4 )

Le Glutathion est présent à un taux élevé chez les jeunes et diminue avec l'âge surtout après 60 ans. Il participe au bon "fonctionnement" de l'organisme.

La présence d'oxyde de graphene dans l'organisme entraînerait une serie de symptômes semblables à ceux attribués au Covid, (y'a un loup ?) en lien avec la diminution du Glutathion.

Où trouve-t-on du graphene ?
- vaccins antigrippaux depuis au moins 2019;
- tests PCR;
- masques de protection;
- tous les vaccins anti-covid.

Pour tout arranger, l'oxyde de graphene serait plus nocif avec sa capacité d'entrer en résonance avec les ondes (5G).

(1) https://www.orwell.city/2021/06/la-covi ... afeno.html
June aimais cela
#66994
Armel a écrit : 02 juil. 2021, 07:26 Pour contextualiser un peu le post précédent de Tonino, la question devient de savoir si les problèmes de maladie associée au Covid19 ne viendraient-ils pas de l'oxyde de graphene ?

C'est l'hypothèse de 2 chercheurs de l'université de Séville Ricardo Delgado et José Luis Sevillano. (1)

Je vais tenter de transcrire ce que j'ai compris :
(Diaporama vidéo de l'émission "l'info en questions #55" entre 1h45'19" et 1h54'00" soit 9 minutes environ https://odysee.com/@Chloe_F:b/infoenquestions55:4 )

Le Glutathion est présent à un taux élevé chez les jeunes et diminue avec l'âge surtout après 60 ans. Il participe au bon "fonctionnement" de l'organisme.

La présence d'oxyde de graphene dans l'organisme entraînerait une serie de symptômes semblables à ceux attribués au Covid, (y'a un loup ?) en lien avec la diminution du Glutathion.

Où trouve-t-on du graphene ?
- vaccins antigrippaux depuis au moins 2019;
- tests PCR;
- masques de protection;
- tous les vaccins anti-covid.

Pour tout arranger, l'oxyde de graphene serait plus nocif avec sa capacité d'entrer en résonance avec les ondes (5G).

(1) https://www.orwell.city/2021/06/la-covi ... afeno.html
C'est intéressant et ces hypothèse restent compatibles avec celle du graphène ferromagnétique.
#66998
En raison de ses propriétés physico-chimiques uniques, l'oxyde de graphène est largement utilisé en médecine pour le traitement photothermique du cancer, l'administration de médicaments, la thérapie antibactérienne et l'imagerie médicale. Ce travail décrit la modification de surface de l'oxyde de graphène et indique pour la première fois que l'oxyde de graphène fonctionnalisé peut servir de vecteur de vaccin et présente une activité adjuvante significative en activant l'immunité cellulaire et humorale. À l'avenir, il devrait être introduit dans la recherche sur les vaccins afin d'en améliorer l'efficacité.
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
#67000
Traduction d'une partie de ce rapport envoyé par Émile (post précédent) indiquant que les effets secondaires sont connus (GO= Oxyde de Graphene)

"6. Propriétés du GO et des FGO liées à la biosécurité:

Il est bien connu que la biosécurité est essentielle pour l'application clinique du GO et de ses dérivés fonctionnels. Par conséquent, il est très important de confirmer leur biocompatibilité et leur biodistribution in vivo et in vitro avant l'application clinique. Cependant, on a observé que le GO et le rGO provoquaient de nombreux effets indésirables, notamment l'hémolyse [57,60], l'apoptose cellulaire [19], les lésions de l'ADN, la formation d'espèces réactives de l'oxygène [29], la formation de thrombus et les lésions pathologiques du poumon et du foie [59]. Cependant, le GO modifié avec des polymères, des protéines et des petites molécules a montré une meilleure biocompatibilité et une faible toxicité [59,69,71], ce qui est similaire aux rapports sur les nanotubes de carbone [111]. Par exemple, Yingjie Li et al ont observé que la viabilité cellulaire de différentes lignées cellulaires restait d'environ 80 % après trois jours d'exposition à la dose élevée de GO revêtu de PEG à 200 μg/ml [69]. En outre, la modification du PEG et du PAA a réduit les dommages pathologiques du foie et des poumons causés par le GO pur [59]. Un autre indicateur important de la biosécurité est la biodistribution, qui peut influencer les résultats biologiques et peut être influencée par la voie d'administration. Par exemple, le GO s'accumule principalement dans les poumons, le foie et la rate après une injection intraveineuse, provoquant des changements pathologiques dans le foie et les poumons [59]. Alors que le GO enrobé de PEG est principalement absorbé par le système réticulo-endothélial, ce qui fait que les cellules immunitaires sont pulsées par le PEG-GO à des concentrations élevées pendant une longue période [112]. Chunchun Meng et al ont observé que le GO et le GO modifié par la carnosine s'accumulent principalement dans le muscle après injection intramusculaire. Ceci est similaire à un rapport sur le GO et le graphite ; ils s'accumulent principalement autour des sites d'injection dans l'abdomen bien qu'une petite accumulation ait été observée dans le foie et la rate [113]. Récemment, il a été indiqué que le GO présentait une faible cytotoxicité en tant que véhicule d'antigènes in vitro [46], ce qui pourrait être lié à la décoration avec des protéines à sa surface [54]. Mais, il n'y a pas encore suffisamment d'études de recherche pour confirmer la biosécurité du GO chargé d'antigènes in vivo. En outre, les FGO et les FrGO en tant que porteurs de vaccins et adjuvants abordés dans cette revue ont montré une faible toxicité et une meilleure biocompatibilité."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
#67003
Armel a écrit : 03 juil. 2021, 15:13 Traduction d'une partie de ce rapport envoyé par Émile (post précédent) indiquant que les effets secondaires sont connus (GO= Oxyde de Graphene)

"6. Propriétés du GO et des FGO liées à la biosécurité:

Il est bien connu que la biosécurité est essentielle pour l'application clinique du GO et de ses dérivés fonctionnels. Par conséquent, il est très important de confirmer leur biocompatibilité et leur biodistribution in vivo et in vitro avant l'application clinique. Cependant, on a observé que le GO et le rGO provoquaient de nombreux effets indésirables, notamment l'hémolyse [57,60], l'apoptose cellulaire [19], les lésions de l'ADN, la formation d'espèces réactives de l'oxygène [29], la formation de thrombus et les lésions pathologiques du poumon et du foie [59]. Cependant, le GO modifié avec des polymères, des protéines et des petites molécules a montré une meilleure biocompatibilité et une faible toxicité [59,69,71], ce qui est similaire aux rapports sur les nanotubes de carbone [111]. Par exemple, Yingjie Li et al ont observé que la viabilité cellulaire de différentes lignées cellulaires restait d'environ 80 % après trois jours d'exposition à la dose élevée de GO revêtu de PEG à 200 μg/ml [69]. En outre, la modification du PEG et du PAA a réduit les dommages pathologiques du foie et des poumons causés par le GO pur [59]. Un autre indicateur important de la biosécurité est la biodistribution, qui peut influencer les résultats biologiques et peut être influencée par la voie d'administration. Par exemple, le GO s'accumule principalement dans les poumons, le foie et la rate après une injection intraveineuse, provoquant des changements pathologiques dans le foie et les poumons [59]. Alors que le GO enrobé de PEG est principalement absorbé par le système réticulo-endothélial, ce qui fait que les cellules immunitaires sont pulsées par le PEG-GO à des concentrations élevées pendant une longue période [112]. Chunchun Meng et al ont observé que le GO et le GO modifié par la carnosine s'accumulent principalement dans le muscle après injection intramusculaire. Ceci est similaire à un rapport sur le GO et le graphite ; ils s'accumulent principalement autour des sites d'injection dans l'abdomen bien qu'une petite accumulation ait été observée dans le foie et la rate [113]. Récemment, il a été indiqué que le GO présentait une faible cytotoxicité en tant que véhicule d'antigènes in vitro [46], ce qui pourrait être lié à la décoration avec des protéines à sa surface [54]. Mais, il n'y a pas encore suffisamment d'études de recherche pour confirmer la biosécurité du GO chargé d'antigènes in vivo. En outre, les FGO et les FrGO en tant que porteurs de vaccins et adjuvants abordés dans cette revue ont montré une faible toxicité et une meilleure biocompatibilité."

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)
Diantre ! Voilà qui est fort inquiétant. Raison de plus pour poursuivre cette piste du graphène.
Avatar de l’utilisateur
par Tonino
-
#67552
J'ai fabriqué une petit magnétomètre portable (sensibilité de 1 Gauss, soit de l'ordre de l'intensité du champ magnétique terrestre) et mesuré l'intensité de champ dans la zone du point d'injection et de la partie supérieure du thorax (poitrine, dos) sur 4 personnes "vaccinées" (Pfz, Az, JJ) : aucune détection d'anomalie magnétique. Toutes les personnes avaient été injectées plusieurs semaines ou mois avant la mesure.

Certains avancent l'hypothèse qu'une partie des flacons de "vaccins" contiendrait un "placebo" de manière à étaler l'effet délétère dans le temps pour ne pas alarmer les populations. Vus sous cet angle, on comprend alors la nécessité de la répétition fréquente des rappels pour atteindre l'objectif. Le point faible de cette hypothèse est la complication de mise en oeuvre et le risque de la découverte du pot aux roses.
PCKent "Mise à jour 2.3"

Bonjour à Tous, Vous êtes encore nom[…]

Coryza

Merci Athelas d'être notre tuteuràtou[…]

je viens de regarder le replay celle qui critique […]

Zona

Super formateur, merci Athelas. J'avais misé[…]