Traitement du monde végétal par l'homéopathie
par Delphinium
-
#69477
Bonjour,
quelqu'un a t il une solution pour faire fuir les cetoines qui mangent toutes mes roses chaque année ? :(
par Physalis
-
#69485
Bonjour Delphinium,

Les cétoines sont à la fois des pollinisateurs et des ravageurs de nos plantes fleuries, il est habituel de voir la génération du printemps se goinfrer de tendres pétales de rosiers, en particulier des variétés claires.

D'un point de vue homéopathique, je ne vois pas là de désordre à traiter, il s'agit d'une prédation normale bien qu'agaçante pour le jardinier : je suppose en effet que ces aimables insectes ne mettent pas en péril la survie de la plante, mais vous gâchent la floraison tant attendue.

Par contre, s'ils en arrivent à être assez nombreux pour manger TOUTES vos fleurs, cela trahit un déséquilibre du petit écosystème qu'est votre jardin.

Ce n'est donc pas la force vitale de vos rosiers qui est en cause, mais la vigueur et la diversité des interactions de l'ensemble plantes/animaux qui appellent vos bons soins.

Vous pouvez agir en favorisant la venue des oiseaux, par la pose de nichoirs et le nourrissage, les écuelles de baignade et des points d'eau. Les hérissons et les taupes se régaleront des larves grisâtres qui se développent dans le bois et les feuilles en décomposition. Les crapauds captureront les maladroits près du sol, en échange d'un coin frais et humide ( pot retourné en appui sur des cales)
Ensuite, si vous avez assez de place, vous pouvez détourner leur attention en leur offrant weigelia ou philadelphus, qui ne semblent pas souffrir des mêmes dégâts.

Chez moi, ils se vautrent à longueur de journée dans les calices des arums d'Ethiopie (zantedeschia aethiopica), et se tartinent du pollen des spathes sans rien abîmer.
Enfin, les rosiers colorés sont moins prisés que les clairs, mais plus les pétales sont fins, plus ils souffrent du grignotage.

Finalement, il s'agit toujours de préserver le dynamisme et l'énergie vitale d'un organisme, en commençant par améliorer autant que faire se peut son lieu de vie.

Si vous avez déjà tenté tout cela, il vous reste à piéger les cétoines (avec une lumière dans une bouteille, allumée la nuit), et à déplacer ces petits gloutons quelques kilomètres plus loin...

Bon courage et bonne chance!
Françoise, Minima aimais cela
présentation

Chouette on renforce les équipes en Vend&ea[…]

PCKent, BONNE NOUVELLE.

Bonjour, Pour 780€ vous avez la version compl[…]

Perditus et Ignotus

L’ESPRIT DE LA MATIÈRE MÉDICAL[…]

La dose sèche penetre moins profondement l'[…]