par Pascal06
Diplômé PH
#44025
Je viens de recevoir cet article que je trouve assez croustillant tout de même non ?

Des suppositoires vaginaux au cannabis pour les règles douloureuses



Aux États-Unis, une société a mis au point des suppositoires vaginaux à base de marijuana pour soulager les menstruations douloureuses. Le suppositoire agit en 15 à 30 minutes.

Ce dispositif, baptisé Foria Relief, s’insère dans le vagin de la même manière qu’un tampon et n’a qu’une action locale. Composé de beurre de cacao bio, mais surtout de THC, le composant du cannabis aux propriétés psychoactives, et de CBD, un cannabinoïde qui agit sur les voies de la douleur, ce comprimé vaginal a vocation à soulager les douleurs menstruelles à la source, de l’intérieur.

Aucun essai clinique n’a été mené sur le dispositif, que la FDA (agence américaine du médicament) n’a pas approuvé. L’efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement.

Autre bémol : son prix élevé. Une boîte de quatre suppositoires Foria Relief coûte 44 dollars (40 euros)
par Emile
-
#44026
:? Il faut vite que Boiron contre-attaque pour garder ses parts de marché, avec une spécialité sous forme de suppositoire, qui pourrait prendre le nom évocateur d' Indica (un peu comme Camilla pour les dents chez les petits enfants). J' en donne déjà la composition :

DOS : DOULEUR / Lombaire, de la région / règles / pendant : BCK : PAIN / Lumbar region / menses / during : acon., agar., aloe., Am-c., am-m., arg-m., arg-n., Ars-i., bar-c., bell., berb., brom., bry., calc., calc-s., cann-i., carb-an., carb-s., carb-v., carl., caul., caust., cham., cimic., coc-c., cocc., cycl., eupi., ferr., ferr-i., ferr-p., graph., ham., helon., hyos., ign., iod., kali-c., kali-i., kali-n., kali-p., kali-s., kalm., kreos., Lac-ac., lach., Lachn., lyc., mag-c., mag-m., mag-s., mang., nat-c., nat-p., nicc., nit-ac., nux-m., nux-v., phos., plat., plb., Prun., puls., rat., sabin., senec., sep., sul-ac., sul-i., sulph., tarent., thuj., Tub., Ust., Xan., zinc., Zing.

Si, si, Cannabis indica y est présent ! ;) . C'est même la seule fois que PCKent le cite dans un cas de règles douloureuses.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#44031
Emile a écrit ::? Il faut vite que Boiron contre-attaque pour garder ses parts de marché, avec une spécialité sous forme de suppositoire, qui pourrait prendre le nom évocateur d' Indica (un peu comme Camilla pour les dents chez les petits enfants).
figure toi qu'ils le voudraient ils ne le pourraient pas : ils ne commercialisent aucune souche cannabis parce que la loi française le leur interdit, fût-ce un méd. homéopathique, tant qu'il n'ont pas demandé une autorisation spéciale de mise sur le marché. La stupidité veut qu'un méd. homéopathique est considéré comme un médicament comme les autres.
Gilles63 aimais cela
par Emile
-
#44034
Athelas a écrit : Figure toi qu'ils le voudraient ils ne le pourraient pas : ils ne commercialisent aucune souche cannabis parce que la loi française le leur interdit, fût-ce un méd. homéopathique, tant qu'il n'ont pas demandé une autorisation spéciale de mise sur le marché. La stupidité veut qu'un méd. homéopathique est considéré comme un médicament comme les autres.
Ah pas de chance ! :) et c'est bien dommage pour Pascal qui est à l’affût d'idées nouvelles...
par ClaudeDR
-
#68792
Pascal06 a écrit : 06 févr. 2016, 10:44 Je viens de recevoir cet article que je trouve assez croustillant tout de même non ?

Des suppositoires vaginaux au cannabis pour les règles douloureuses



Aux États-Unis, une société a mis au point des suppositoires vaginaux à base de marijuana pour soulager les menstruations douloureuses. Le suppositoire agit en 15 à 30 minutes.

Ce dispositif, baptisé Foria Relief, s’insère dans le vagin de la même manière qu’un tampon et n’a qu’une action locale. Composé de beurre de cacao bio, mais surtout de THC, le composant du cannabis aux propriétés psychoactives, et de CBD, un cannabinoïde qui agit sur les voies de la douleur, ce comprimé vaginal a vocation à soulager les douleurs menstruelles à la source, de l’intérieur.

Aucun essai clinique n’a été mené sur le dispositif, que la FDA (agence américaine du médicament) n’a pas approuvé. L’efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement.

Autre bémol : son prix élevé. Une boîte de quatre suppositoires Foria Relief coûte 44 dollars (40 euros)
Salut,

Qui a des nouvelles de ce traitement ? A-t-il donné de bons résultats ?
par Teodor74
-
#69655
Bonjour,

Désolé de remonter ce post, mais le sujet m'a un peu intrigué, notamment le passage sur le THC. J'ai beaucoup entendu parler des bienfaits des produits à base de cbd, mais qui sont dépourvus de cette substance psychoactive, donc le THC. Alors, je me demande si ce n'est pas dangereux, surtout pour une zone aussi sensible que le vagin ?
par John01
-
#70057
Pascal06 a écrit : 06 févr. 2016, 10:44 Je viens de recevoir cet article que je trouve assez croustillant tout de même non ?

Des suppositoires vaginaux au cannabis pour les règles douloureuses



Aux États-Unis, une société a mis au point des suppositoires vaginaux à base de marijuana pour soulager les menstruations douloureuses. Le suppositoire agit en 15 à 30 minutes.

Ce dispositif, baptisé Foria Relief, s’insère dans le vagin de la même manière qu’un tampon et n’a qu’une action locale. Composé de beurre de cacao bio, mais surtout de THC, le composant du cannabis aux propriétés psychoactives, et de CBD, un cannabinoïde qui agit sur les voies de la douleur, ce comprimé vaginal a vocation à soulager les douleurs menstruelles à la source, de l’intérieur.

Aucun essai clinique n’a été mené sur le dispositif, que la FDA (agence américaine du médicament) n’a pas approuvé. L’efficacité n’a pas été prouvée scientifiquement.

Autre bémol : son prix élevé. Une boîte de quatre suppositoires Foria Relief coûte 44 dollars (40 euros)
Bonjour je voulais aussi avoir plus d'informations sur ce produit, rien de concret sur le net, je veux donc savoir si le produit est bien et sans conséquence pour la femme.
par Emile
-
#70069
John01 a écrit : 21 nov. 2022, 08:40 ... je veux donc savoir si le produit est bien et sans conséquence pour la femme.
Je doute fort que l'emploi indiscriminé de ce produit soit sans conséquence pour la personne qui l’emploierait. Sans doute peut-on s'attendre à lui voir exercer un effet palliatif sur certaines douleurs. Mais en retour il existe le risque pas négligeable de lui voir causer une suppression de symptômes avec pour corollaire une diminution du niveau de santé par un déplacement et une aggravation des troubles sur une autre partie de l'organisme.

Pour mieux me faire comprendre, voici une formulation ramassée de ce qu'est le principe de guérison vu par l'Homéopathie :
“L’homéopathie décrit les lois thérapeutiques universelles de guérison qui déterminent le choix et l’application des médicaments aux organismes vivants (hommes, animaux, plantes). Elle permet de comprendre que toute indication médicale se résume à l’interaction de deux totalités : la totalité des symptômes du malade, et la totalité de symptômes que peut susciter le médicament. Elle démontre que toute guérison véritable ne saurait se faire autrement que par l’administration du médicament dont les symptômes sont les plus similaires à la maladie.”
Tout d'abord si une femme présente des douleurs menstruelles, ne considérer que celles-ci dans ce qu'il y a à guérir chez elle, fait perdre de vue cette totalité qui seule est capable de la définir sur un plan médical.

Ensuite si le remède homéopathique dynamisé Cannabis Indica est bien capable de susciter chez une personne sensible des douleurs menstruelles, ces douleurs sont spécifiquement modalisées, ce qui indique que dans une perspective d'emploi thérapeutique de Cannabis Indica il faut s'assurer que la patiente dans son vécu menstruel présente aussi ces modalités, mais surtout aussi présente une partie suffisante des autres symptômes que ce remède peut susciter sur l'ensemble de l'organisme.

Pour terminer, il y a une différence considérable entre le principe actif employé à dose pondérable dans ces suppositoires et sa forme dynamisée appelée Cannabis Indica dont la puissance curative homéopathique est infiniment supérieure et est seule capable de pouvoir éventuellement correspondre suffisamment bien à la Totalité de symptômes que présente la patiente.
akoufene, VeroniqueB, Yaga et 1 autres aimais cela
par Paolo mendez
-
#70086
Bonjour
Merci Émile , notons aussi que Le cannabis cannabidiol (CBD) est reconnu pour ses bienfaits depuis des millénaires. Ce n’est plus une surprise, le chanvre, et notamment certaines de ses molécules qui le compose, offre des effets bénéfiques pour le corps, l’esprit et la santé !
par Emile
-
#70087
Paolo mendez a écrit : 26 nov. 2022, 07:41 Bonjour
Merci Émile , notons aussi que Le cannabis cannabidiol (CBD) est reconnu pour ses bienfaits depuis des millénaires. Ce n’est plus une surprise, le chanvre, et notamment certaines de ses molécules qui le compose, offre des effets bénéfiques pour le corps, l’esprit et la santé !
Je ne suis pas sur que vous ayez bien compris ce que j'ai écrit ! ;)
Désolé, mais il n'y a pas vraiment de raison de penser qu'un emploi de type allopathique/chimique du Cannabis soit particulièrement bienfaisant pour la santé !
C' est toute la force de l'Homéopathie de Hahnemann bien comprise que de nous permettre de nous orienter au milieu de toutes les ornières des multiples discours sur ce qui est bon ou mauvais pour pouvoir guérir.
COVID

Comme vous connaissez tout de même l'hom&eac[…]

Maladie d'aujezsky

Pour le chien c'est assez spécifique et fra[…]

APRÈS LA SCARLATINE

Merci Emile et respect pour ce travail de passionn[…]

Doses à donner

Bonjour, Je ne sais pas si je peux faire un don d[…]