Défendre l'homéopathie véritable : une lutte permanente.
#38438
Bon décidément, je trouve ces derniers temps plein de méthodes d'application diverses et variées concernant l'homéopathie.
Et dans ma grande bonté... je n'hésite pas une seconde à vous faire partager ces perles :)
Donc, voici :
http://www.medecine-integree.com/utilis ... KXrdskytEI

Rien qu'avec le titre on peut imaginer qu'on va planer... pas besoin de drogues illicites ;)
Mais voici un extrait qui risque plutôt de donner un mal de tête intense !

Nous avons été les premiers à proposer ces remèdes gazeux en granules dilués et dynamisés (en 12 ch).
Avec la « formule choc » : « Une cure thermale à domicile », nous avons développé successivement deux coffrets d’isothérapie gazeuse séquentielle, associations de dix gaz, dont la posologie est simple :

Lundi, mercredi et vendredi, deux granules du tube n°1
Deuxième semaine idem (il y a eu 6 prises)
Troisième semaine idem, mais avec le tube n°2
Quatrième semaine idem (il y a eu 6 prises)
Cinquième semaine idem, mais avec le tube n°3
Et ainsi de suite jusqu’au tube n°9 (quatre mois) et on recommence …

Le tube n°10 ne sert que lors des épisodes aigus (on suspend alors le cycle).

Coffret « All.Stop » pour le terrain allergique (action polydiathésique de type Yang – fonction) : O2 + H2 + CO2 + N2 + SO2 + CH4 + C2N2 + NH3 + CH2O et AsH3
Tube1 = semaines 1+2 … Oxygenum (O2) 12 CH clef de la respiration cellulaire (substance nécessaire au mouvement et à l’entretient de la vie)
Tube 2 = semaines 3+4 … Hydrogenum (H2) 12 CH clef des phénomènes d’échange métabolique (donneur d’électrons)
Tube 3 = semaines 5+6 … Anhydridum carbonicum (CO2) 12 CH clef de la carboxylation = synthèse des acides gras et régulation de la circulation cérébrale
Tube 4 = semaines 7+8 … Nitrogenum (N2) 12 CH clef de l’amylation = synthèse des acides aminés
Tube 5 = semaines 9+10 … Anhydridum sulfurosum (S02) 12 CH clef de la sulfo-conjugaison = détoxication cellulaire Tube 6 = semaines 11+12 … Methanum (CH4) 12 CH clef de la méthylation = synthèse des glucides
Tube 7 = semaines 13+14 … Cyanogenum (C2N2) 12 CH clef de la synthèse des bases puriques (ADN/ARN)
Tube 8 = semaines 15+16 … Ammoniacum (NH3) 12 CH clef de la synthèse des neurotransmetteurs et de l’équilibre acido-basique (avec CO2)
Tube 9 = semaines 17+18 … Formaldehydum (CH20) 12 CH clef de la synthèse de l’ATP et des hormones stéroïdiennes
Tube 10 = en cas de crise allergique seulement … Arsine (AsH3) 12 CH clef de la transmission synaptique

« Rhuma.Stop » pour arthrose et ostéoporose (action polydiathésique de type Yin – structure) : O2 + H2 + C2N2 + N2 + CH3SH + IH + C2H4 + SiH4 + SF6 et Sb (CH3)3
Tube 1 = semaines 1+2 Oxygenum(O2) 12 CH clef de la respiration cellulaire (substance nécessaire au mouvement et à l’entretien de la vie)
Tube 2 = semaines 3+4 Hydrogenum (H2) 12 CH clef des phénomènes d’échange métabolique (donneur d’électrons) Tube 3 = semaines 5+6 Cyanogenum (C2N2) 12 CH clef de la synthèse des bases puriques (ADN/ARN)
Tube 4 = semaines 7+8 Nitrogenum (N2) 12 CH clef de l’amylation = synthèse des acides aminés
Tube 5 = semaines 9+10 Mercaptanum methylatum (CH3SH) 12 CH clef de la sulfo-conjugaison = détoxication cellulaire
Tube 6 = semaines 11+12 Iodo hydricum acidum (iH) 12 CH clef du métabolisme thyroïdien et para-thyroïdien
Tube 7 = semaines 13+14 Ethylenum (C2H4) 12 CH clef de la méthylation = synthèse des glucides
Tube 8 = semaines 15+16 Silanum(SiH4) 12 CH clef de la synthèse des neuro-transmetteurs et de la genèse des formes (exostoses)
Tube 9 = semaines 17+18 Sulfur hexafluoratum (SF6) 12 CH clef de la minéralisation osseuse et des inflammations vasculaires
Tube 10 = en cas de crise algique seulement Trimethyl stibineSb (CH3)3 12 CH clef de l’inflammation ostéo-articulaire : lumbago / torticolis / PSH .


Comme il est dit dans l'article : la posologie est simple :shock:
Tout dépend de ce qu'on entend par "simple"...
Et puis, comme c'est la nouvelle année, soyons fou.
J'offre un voyage aller-retour sur Mars à la 1ère personne qui saura m'expliquer tout ça :D

Après avoir lu ce magnifique article, on pourra se demander pendant longtemps pourquoi Hahnemann, lui-même, n'y a jamais pensé... à l'isothérapie gazeuse séquentielle.
Samuel, tu n'étais vraiment qu'un petit joueur ;)
#38553
Jérémy avait présenté le sujet il y a bientôt deux ans. J'imagine que de gros progrès ont du être réalisés depuis ;) :
http://planete-homeopathie.org/forum/biothera ... -t955.html
Effectivement presque 2 ans après, j'ai la réponse à mes questions.

Ce docteur "Roger Fix" (pour ne pas citer son nom), ayant grandement besoin de hyoscyamus au vus des tics de la tête et du visage et son besoin de tous comprendre et de "croire" pouvoir à son niveau comprendre les mécanismes de l'univers. Et ainsi croire au principe d'identité en déduisant l'action des substances dynamisées sans les avoirs expérimentées sur l'homme sain et sensible.

Quelle idiotie de pouvoir prétendre pourvoir déduire l'action des médicaments juste en faisant des théories!!


En administrant des doses infinitésimales d'HYDROGÈNE, tous les atomes d'hydrogène du corps se mettent au diapason de l'information ainsi fournie et reviennent à leur mode de fonctionnement normal.
C'est ainsi qu'en réglant, par le même moyen, le fonctionnement des atomes de CARBONE, d'OXYGENE, d'AZOTE, de GAZ CARBONIQUE ,etc..
il est possible de reconduire l'organisme à son état d'équilibre, c'est-à-dire de santé:

1) à la condition qu'il dispose de l'énergie suffisante pour la mise en oeuvre du processus d'auto guérison; ce qui est loin d'être la règle.
Le déficit énergétique, s'il existe, rend compte de l'échec ou des résultats insuffisants de la biothérapie gazeuse dans les indications comme les allergies (eczéma,urticaire,rhume des foins, asthme..) et le rhumatisme (arthrites,arthrose,tendinites,lombalgies, sciatiques,polyarthrite rhumatoïde..) où les bons résultats sont la règle.

2) Dans la limites, bien entendu des lésions acquises.
Voilà pourquoi, mieux vaut faire appel à ce traitement dés les premiers stades de la maladie.
Ou mieux encore: en faire un usage préventif.
Car, comme chacun sait, il vaut mieux prévenir que guérir.
L'exemple de l'HELIUM pour illustrer mes propos.

L'HELIUM


Si, dans l'état actuel de nos connaissances, l'hélium ne semble pas jouer de rôle biologique notable, il est par contre directement impliqué dans un processus d'importance cosmique.

La seule source d'énergie disponible pour l'élaboration et l'entretien de la biosphère c'est-à-dire de toute vie sur notre planète se situe au niveau du soleil.
Au coeur de cette étoile , l'énergie est libérée grâce à une réaction thermonucléaire qui consiste en une fusion de noyaux d'hydrogène.
Cette réaction libère , d'une part , une énorme quantité d'énergie qui nous parvient sous forme de lumière, indispensable à toute vie , et , d'autre part engendre l'hélium.
C'est l'énergie photonique de la lumière qui a présidé à l'apparition et au développement de la vie à la surface de notre terre. et qui, de nos jours encore, est indispensable à l'entretien de toute la biosphère.
Six cents millions de tonnes d'hydrogène disparaissent à chaque seconde au niveau du soleil pour que la vie soit.

Voici brièvement résumés les faits à l'état brut et, à présent, essayons de leur donner vie.
Tentons de pénétrer dans l'âme de cet événement.!
De quoi s'agit-il?
L'hydrogène, cet être, certes matériel, mais être à part entière, par le mécanisme de la fusion thermonucléaire, permet à tous les êtres végétaux, animaux et humains d'éxister, d"ETRE..
Or permettre à un être d"ETRE" n'est autre que la définition de l'amour.
L'amour n'a rien à voir avec attachement, l'affection ou la passion que l'homme tient pour de l'amour.
Aimer veut dire adopter vis-à-vis d'autrui une attitude qui lui permet d'"ETRE", non seulement physiquement mais également au plan de l'âme et de l'esprit.
Soulignons, à ce propos qu'il est possible d'être empêché d'être, sans être physiquement mort.
A titre d'exemple, un lion en cage n'est pas mort physiquement, pourtant n'est plus un lion...
Il en va de même d'un aigle prisonnier d'un poulailler;
et .. un enfant assujetti à la volonté de l'adulte, incarcéré dans la prison des principes et des règles, des "il-faut", "il-ne-faut-pas"Il, des ordres et des interdits, qui lui sont assénés pendant quatorze années
d'enfance et sept années d'adolescence, n'est plus lui-même..

Appelons cela être psychiquement et spirituellement mort.

Telle est l'influence délétère de toute éducation dont les adultes prétendent qu'elle est indispensable pour permettre à l'enfant de s'épanouir.
En fait, elle permet surtout aux parents d'imposer à l'enfant leurs idées, leurs désirs et leur volonté.
Dans l'Eloge de la fuite:, HENTI LABORIT stigmatise la mauvaise foi des adultes en ces termes:
"Je suis effrayé par les automatismes qu'il est possible de créer à son insu dans le système nerveux d'un enfant"
En effet, il a de quoi effrayé-il serait plus juste de dire terrifié-par le fait qu'il est possible de faire ainsi d'un être un automate.
Et LABORIT d'ajouter:
"Il lui faudra dans sa vie d'adulte, une chance exceptionnelle pour s'évader de cette prison, s'il y parvient jamais"

Il exprime ici son pessimisme quant à la possibilité pour un tel "être", dépossédé de lui-même, de se ertrouver, de mener à terme son processus d'individuation, bref: d,ETRE.
"To be or not", là est toute la question.

Mais revenons à l'amour.
Aimer veut dire adopter à l'égard d'autrui une attitude qui lui permet d"ETRE", ce qui implique de l'accepter tel qu'il "EST" car imposer votre volonté à l'autre, pour quelque raison que ce soit, y compris pour son bien, c'est l'empêcher d'ETRE".

C'est précisément l'attitude qu'adopte, vis-à-vis du monde , l'hydrogène stellaire.
Il nous prodigue sa chaleur et sa lumière sans demander de compte, sans juger si les êtres font bon usage de la vie qu'il leur offre et moins encore de les punir s'ils venaient à en mésuser.
Resumons-nous en formulant que l'hydrogène est l'incarnation du principe universel de l'amour.

L'amour dont parle DANTE lorsqu'il dit:
"L'amour est la force qui meut l'Univers tout entier "

L'amour dont parle TEILHARD DE CHARDIN lorsqu'il écrit:
"L'amour est la plus formidable des énergies cosmiques"

L'amour dont parle le CHRIST, cet illustre incompris.

A présent , venons-en à l'HELIUM.
Lorsque l'hydrogène a accompli son oeuvre, lorsqu'il a disparu et que la lumière est partie répandre la vie sur la planète, seul demeure l'hélium.
L'hélium témoin matériel de cet événement primordial.
L'hélium, aboutissement d'un processus de libération fondé sur le principe de l'amour;
L'hélium qui porte en lui la trace de l'événement dont il est le produit final et, par conséquent, l'aboutissement.

L'hélium, par conséquent, doit être compris comme un processus de libération d'énergie-lumière et chaleur fondé sur le principe de l'amour.
Lumière et chaleur non seulement dans leur sens phénoménal mais également nouménal.
Il faut entendre par noumènenal, une réalité intelligible c'est-à-dire reconnue comme telle par la raison mais qui échappe à la perception sensorielle.

La lumière , dit NEWTON dans son traité optique, se manifeste dans l'univers de deux façons distinctes: d'une part, la lumière phénoménale visible, qui donne transparence aux ténébres et, d'autre part, la lumière nouménale, invisible:
l'esprit qui vit en l'homme, l'esprit qui éclaire et dissipe nos ténébres intérieures et qui confére la conscience de soi.

A l'instar de la lumière, la chaleur se présente, elle aussi, sous une forme phénoménale:
celle qui réchauufe le corps quand il est transi, mais également sous une forme nouménale, celle qui réchauffe le coeur quand il a froid:
l'amour.

En pratique, l'hélium doit être compris et utilisé comme un processus de libération:

1) de chaleur phénoménale, physqiue
thermorégulation

2)de chaleur nouménale
carence affective

3)lumière psychique et spirituelle
troubles de l'humeur, de l'intelligence, de la mémoire et de la conscience.

Soulignons particulièrement, l'intérêt de l'hélium en tant que processus de libération de chaleur nouménale:
l'amour, dans le traitement de toute manifestation psychique ou psychosomatique consécutive à une carence affective ou à un traumatisme psycho-affectif.

Voici quelles sont les conclusions qu'il est possible de tirer de l'étude phénoménologique de la thermogenèse universelle dans laquelle l'hélium est intimement impliqué.

Mais le phénomène "helium" par ses propriétés physiques étonnantes, nous offre encore d'autres considérations révélatrices de son être profond.

De tous les gaz, l'hélium est le plus difficile à liquéfier.
Il boue à la température de 4.215k, ce qui signifie qu'il faut descendre à -269 ° C pour obtenir à l'état liquide.

De plus, il est la seule substance qui ne se solidifie pas lorsqu'on le refroidit.
En effet, même prés du zéro absolu (-273°C), l'hélium est encore liquide et on ne peut l'obtenir à l'état solide qu'en lui faisant violence: il faut le soumettre à une pression supérieure à 25 atmosphères.

Mais il y a plus étonnant encore!
Lorsqu'on refroidit l'helium liquide, il se comporte comme un liquide ordinaire (HEL) jusqu'à la température de 2.172K (-271°C °) : sa viscosité augmente.
Au dessous de ce seuil, il subit une transition vers un nouvel état liquide (HELL), doué de propriétés stupéfiantes:

- sa viscosité devient strictement nulle.
-sa conductibilité thermique devient considérable: un million de fois supérieure à celle de HEL.
-il acquiert la capacité de s'échapper du récipent qui le contient en remontant le long des parois.

Ce nouvel état appelé superfluide cesse dés qu' on chauffe le liquide au-dessus de la température de transition.
Ce qui signifie en clair qu'il devient visqueux lorqu'on chauffe!
Connaissez- vous beaucoup de substances qui perdent totalement leur viscosité lorsqu'on les refroidit et qui deviennent visqueuses lorsqu'on les chauffe?

Et pourtant nous ne sommes pas au bout de nos surprises.
A haute pression (plusieurs dizaines d'atmosphères), on peut cristalliser l'hélium, mais , dans certains cas , il suffit de refroidir pour qu'il fonde à nouveau!
Un substance solide qui fond quand on la refroidie!
Connaissez- vous un autre exemple d'un comportement aussi stupéfiant!

Au terme de cette moisson de renseignements concernant l'étrange comportement de l'hélium, efforçons-nous de préciser la"personnalité" de cette substance.

Par sa réticence à passer à l'état liquide, sa résistance à la viscosité et son rejet de l'état solide qu'il ne consent à adopter que sous l'effet de la contrainte (pression supérieure à 25 atmosphères),
il manifeste clairement le refus de céder à la densité, à la matérialité et à la pesanteur et, par conséquent, sa capacité à s'en affranchir.

A propos de son aptitude à se soustraire à la pesanteur, outre le fait qu'à l'état liquide superfluide il s'échappe du récipient qui le contient, signalons également:
- qu'il est capable de s'échapper de l'atmosphère et ainsi de fausser compagnie à la Terre et à sa pesanteur.
- qu'il sert de gaz de gonflage pour aérostats ou dirigeables destinés à soustraire des objets et des êtres à la pesanteur.
Des ballons-sondes destinés aux prévisions météorologiques sont capables de s'éléver jusqu'à une hauteur de 40km.

En raison de leur configuration éléctronique, les gaz rares dont l'hélium est le chef de file, adoptent à l'égard de leur environnement une attitude singulière.
Ce qui frappe d'emblée dans la manière d'être de l'hélium, c'est qu'il ne se commet avec rien ni personne.
Exprimé en termes scientifiques, cela revient à dire qu'il ne posséde dans les conditions ordinaires aucune propriété chimique.
En effet, l'hélium, contrairement à la majorité des autres éléments, ne se lie avec aucun autre.
Même pas avec ses congénères, autrement dit avec d'autres atomes d'hélium!
Ce qui signifie que contrairement à tous les autres gaz dont les molécules sont diatomiques ( O2,H2,N2,C2...), la molécule d'hélium est monoatomique.

Psychologiquement parlant, cela signifie que l'hélium se ressent et se comporte comme une entité à part entière, complète, indépendante, libre, qui n'attend rien de personne.

Pour autant, il n'est ni associal, ni égoîste.

En effet, présent dans l'air atmosphérique à la concentration de cinq parties pour un million (5ppm), il fréquente tout le monde mais ne s'attache à personne.
Tel qu'il EST -et attaché à rester QUI IL EST- il se tient à la disposition de tout objet et de tout être mais n'attend rien de personne.

N'est -ce point là l'expression parfaite de l'amour?

Rien d'étonnant à cela puisque comme nous l'avons vu précédemment, l'hélium est le fruit de l'acte d'amour cosmique consommé par l'hydrogène stellaire!
L'hélium est l'amour fait matière.
L'hélium représente le modèle de l'être réalisé c'est-à-dire de l'ETRE.

L'hélium , ainsi que les autres gaz rares dont le comportement est sensiblement identique, correspond donc à un processus d'individuation.
Or nous savons depuis JUNG que tout mal-être et toute maladie n'est en dernière analyse que la conséquence plus ou moins lointaine d'un blocage du processus d'individuation remontant à la vie foetale et aux premières années de la vie.
En d'autres termes, toute souffrance physique ou morale n'est jamais que la conséquence de la souffrance morale originelle d'un individu qui a été empêché d'être.

En effet, le bonheur pour un être c'est dêtre, mais notre époque matérialiste le voit plutôt dans l'AVOIR:
possession de biens, de personnes, d'honneurs, de richesses, de gloire,du pouvoir...
Soulignons à ce propos que le matérialisme ne se manifeste pas uniquement dans les faits mais également, et surtout, dans les âmes et dans nos esprits.
A ce niveau, il s'exprime par:
. la conviction que le bonheur c'est AVOIR.
. le sentiment d'être vivant sous prêtexte de n'être pas physiquement mort.

Heureusement , l'hélium, utilisé comme reméde à doses infinitésimales, est là pour:
.insuffler à l'homme le désir d'ETRE
(chez l'homme, la pulsion vitale qui habite tout être et qui porte à revendiquer son identité, a été étouffée par l'éducation.Celle-ci, en effet, comme l'a souligné LABORIT, crée en lui des automatismes qui le porte à être comme il faut, c'est-à-dire tout le contraire d'ETRE.
En effet ETRE comme il faut, c'est ETRE comme le veulent les autres.

.l'aider à se libérer de l'emprise du matérialisme

.et à mener à terme son processus d'individuation.

Ajoutons qu'en tant processus de libération de lumière nouménale (lumière de l'intelligence et de la conscience ), l'hélium est également en mesure de nous aider à développer nos facultés cognitives et à éléver notre niveau de conscience,ne serait-ce que pour mieux comprendre ce qui vient d'être dit concernant l'origine de tout problème humain.

A ce stade de notre propos, le moment est venu d'envisager de quelle manière il est possible d'instiller à l'homme l' "âme" et l' "esprit" de l'hélium dans le but de lui insuffler:
-l'aspiration à ËTRE
-le goût de s'éléver d'une vision exclusivement matérialiste du monde vers une prise en compte des réalités et des besoisn de l'âme et de l'esprit.
-l'aptitude à mobiliser les ressources de son âme et sa faculté de générer la lumière nouménale de l'amour.
-l'aptitude à mobiliser les ressources de son esprit et sa faculté de générer la lumière nouménale de l'intelligence, de la conscience et de la vérité.

Comment extraire de sa substance l'âme et l'esprit de l'hélium?

Ici intervient le processus de dilution-dynamisation.
Dans le cas de gaz, il serait plus juste de dire raréfaction-dynamisation.
La raréfaction consiste à disperser l'hélium dans un gaz-vecteur (l'azote par exemple) en réduisant sa concentration de 10% par paliers successifs, de sorte à obtenir progressivement des concentrations de 10-1, 10-2, 10-3, ...10-60 ect
La dynamisation consiste à soumettre, à chaque palier, le mélange gazeux à une agitation moléculaire dans le but de créer des interfaces.
On sait que c'est au niveau des interfaces qu'ont lieu les phénomènes énergétiques et informationnels.
En opérant de la sorte, la substance disparaît progressivement pour libérer l'information qu'elle recèle.
La matière céde le pas à l'information qui la sous-tend.
La substance libère son âme.
Au fur et à mesure que sa concentration décroît, elle perd ses propriétés physiques dont la nature reste à définir mais qui relèvent probablement de la physique quantique.


Effectivement même si il y'à des notions justes comme des dires sur l'éducations, ce pauvres c'est perdu dans tous un tas de délires métaphysiques.


C'est bien beau la théorie! Mais ou est la pratique! Ou sont les expérimentations! C'est juste un mélange d'une parcelle de l'homéopathie + un peu de science + de théorie métaphysique = biothérapie gazeuse. Oui c'était nouveau en 1979 alors il fallait l'inventer!

Voir les sources http://biotherapie.free.fr/la_therapie.php
#69660
Bonjour,

Jeremy Sherr a fait des provings sur les gaz rares ces dernières années, et il a écrit des livres : Helium, Neon, Argon. Il a toujours le Radon en cours d'écriture, mais il y a de la matière pour travailler. Les livres ne sont pas encore traduits en français.

J'ai feuilleté ces livres, ça m'intéresserait assez de me plonger dedans... quand j'aurai le temps ;-)

Croyez-vous que quelqu'un ici aimerait s'y coller (faire une synthèse "à la Annick" ou quelque chose de plus détaillé) ou bien faudrait-il que son travail soit d'abord traduit en français pour que cela puisse toucher plus de monde ?

Bonsoir, Comment te sens tu d'un point de vu g&eac[…]

COVID

excusez-moi de ne pas vous avoir répondu, m[…]

La cloque du pêcher doit être trait&ea[…]

Maladie d'aujezsky

Pour le chien c'est assez spécifique et fra[…]