#69924
William Henry HOLCOMBE, médecin américain (1825-1893), nous offre en 1866 le témoignage de sa conversion exigeante à l'homéopathie (1849-1851).
Holcombe, alors que les épidémies successives de maladies infectieuses tuent aussi bien les malades soignés par la médecine allopathique de l'époque que les malades privés de soins, se retrouve sur le plan professionnel en proie à un conflit d'esprit profond qu'il lui faut surmonter...
Un récit autobiographique captivant, aux nombreux passages inoubliables, à lire absolument.

https://hdl.handle.net/2027/uiuo.ark:/13960/t9k42191m

Repris en deux parties dans The Monthly Homœopathic Review, vol. X, 1866
p.485-498 et p.533-545
https://www.google.fr/books/edition/the ... 0FAAAAQAAJ
(Également repris dans plusieurs autres périodiques.)

Traduction française (avec quelques coquilles) par M. le baron Oct. Prost, dans la Revue de l'Est (l'Austrasie), nouvelle série, quatrième année, 1867
p.298-314 et p.374-389
https://www.google.fr/books/edition/_/pTkFAAAAQAAJ

CJSDH_Holcombe1866.pdf
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
nico_juju, ventdebeaute, Emile et 2 autres aimais cela

Bonsoir, Comment te sens tu d'un point de vu g&eac[…]

COVID

excusez-moi de ne pas vous avoir répondu, m[…]

La cloque du pêcher doit être trait&ea[…]

Maladie d'aujezsky

Pour le chien c'est assez spécifique et fra[…]