par apus
-
#70106
Bonsoir,
Depuis 10 jours nous avons le covid mon mari et moi sans amélioration.
Symptômes de mon mari : dort tout le temps, est épuisé, très grosse fièvre persistante 39,6, quintes de toux grasse productive, des diarrhées, pas d'appétit du tout, mal de gorge enflée le 3ème jour, qui s'est estompé avec inhalation chaude. Aucune réaction à rien. Dors, dors…Un médecin allopathe est passé et lui a fait une injection de B1 B6 + paxolvid ce soir et demain matin, + aspégic 500 demain midi. Je suis épuisée par le covid et l'anxiété concernant mon mari. Quelqu’un peut -il m'aider SVP. Moi ma fièvre a fait le yoyo, une nuit de tachycardie à 115 p/mn, je n'arrive pas à me reposer je bouge tout le temps, paniquée, je mouche des mucosités importantes plusieurs fois par 24h, toux productive depuis le début. Nous nous faisons maltraiter car pas vaccinés...
par apus
-
#70107
En tout cas, si nous nous en sortons cette fois c'est sûr je m'inscris aux cours !!
par Emile
-
#70108
Avez-vous des sensations de chaleur particulières ? (par exemple dans le dos, ou autre)

Doit-on comprendre que vous n'avez pas de difficultés particulières à respirer (pas de sous oxygénation) ?

Avez-vous mal à la tête ?
par apus
-
#70109
Ah merci beaucoup Emile !
Non nous n'avons pas de sensations de chaleur particulières et à part un épisode d'étouffement la nuit dernière lors d'une quinte exceptionnellement non productive ma respiration va bien et celle de mon mari que je surveille beaucoup, aussi . J'ai oublié de mentionner un symptôme qui me gêne beaucoup: sécheresse buccale complète très fréquente qui me rend aphone, et qui me fait craindre de ne pouvoir respirer. Lors de ma nuit de tachycardie la chaleur me posait problème et je n'étais pas rassurée car j'ai eu un infarctus en juillet 21, c'était dû à une fièvre très haute. J'ai osé poser des questions au toubib au sujet du traitement de mon mari, du coup, il m'a répondu qu'il voulait la confiance absolue point barre et qu'il ne me soignerait pas ( j'avais eu aussi l'audace de parler d'homéopathie!!)
par apus
-
#70110
Mon mari a eu mal à la tête les premiers jours, moi pas
par apus
-
#70112
Non Emile, je n'ai rien pris. J ai eu trop de complications avec l'automédication.
Avatar de l’utilisateur
par nico_juju
-
#70113
Bonjour Apus,
Que pouvez-vous nous dire à propos de votre soif et celle de votre mari ?
Quand vous dites que vous avez eu trop de complications avec l'automédication, que voulez-vous dire ?
par apus
-
#70119
excusez-moi de ne pas vous avoir répondu, mais pour le moment la faiblesse est telle que tout me semble au dessus de mes forces. Nous allons essayer de nous réalimenter un peu pour retrouver un peu d'énergie
par Eva2
-
#70123
Bonsoir Apus,
En relisant votre poste, je pense pour vous suite à cet état de panique, Aconit en C30, 1 boule dans le 1 verre et du 1er verre une goutte dans le 2ème, du 2ème verre, prise d' 1/2 cuillères à café.
Pour votre mari, Ars C30 pour commencer, comme Emile vous a suggéré ensuite il faut voir, et renouveller au retour des symptômes, dans ce dernier cas du 1er verre 1/2 cc. Si l'amélioration ne dure pas assez longtemps alors passer à la C200 comme Edouard nous a appris. Ayez confiance ;) ou vous contactez l'un d'entre nous, il y a toujours une solution.
Meilleur santé !!
Eva
par apus
-
#70125
Merci Eva,
Je n'ai Acon et Ars qu'en 9CH.
Mon mari n'a plus de fièvre (36°4), n'a pas retrouvé d'appétit, encore bien fatigué (se couche beaucoup). Il a eu pas mal d'allopathie : un paracétamol, 2 azithromycine, puis 2 paxcolvid et 3 sachets de kardégic 75mg. Il n'a plus rien repris depuis mercredi midi, alors que le toubib voulait qu'il prenne 3 aspegic 500 pendant 5 jours. Il pense que la guérison suit son cours, mais je crains un rebond car il a encore pas mal de quintes et la bouche très sèche cette nuit.
Moi : bonne nuit complète sans toux couchée sur le côté droit. Mais la nuit précédente très sévère déprime avec pleurs tristesse et reproches. Ce matin impression de mieux et appétit mais fébricule qui remonte après la sieste 37°7 avec à nouveau toux et expectorations. Je mouche gluant transparent avec croûtes de sang + langue très chargée et intérieur de la lèvre inférieure qui pèle. J'ai fait 3 olfactions à sec d'un granule d'ars 9CH depuis hier au soir. Rien remarqué de notable car j'avais déjà eu une bonne nuit il y a 3 jours. J'arrive à contrôler la toux au coucher en faisant de la respiration profonde pour trouver le sommeil. Ce qui me frappe c'est ce yoyo de la fièvre qui monte et descend, mais moins haut depuis quelques jours.
par Minima
-
#70133
Bonsoir Apus,
J'aurais voulu vous répondre en mp car ce que j'ai à vous dire n'est pas vraiment du domaine de l'homéopathie et j'ai l'impression d'être un cheveu sur la soupe, mais si cela peut vous aider, je préfère vous le communiquer. Pour ma part j'ai eu la covid en juin 2021. La fatigue terrible dont vous parlez m'a été épargnée sur le long terme (juste 5 jours) car dès le début j'ai pris 2 ampoules de sérum de Quinton isotonique (boîte bleu clair, marque Quinton). Mais je pense que même maintenant cela pourrait aider votre mari à refaire surface. Ce n'est pas la seule chose que j'ai prise mais l'ayant conseillé à des 'coviens' autour de moi et ayant vu de bons résultats, je vous communique cette expérience. Bon courage à vous deux et puissiez-vous franchir le cap! :)
Eva2 aimais cela
par Mario45
-
#70145
Bonjour,

Cette maladie continue à faire des ravages. Pour ma part, je n'ai pas beaucoup de conseils mais je lui souhaite un prompt rétablissement.
par THELMA
-
#70151
Je crois que c'est pas la maladie qui fait des ravages c'est la médecine "conventionnelle" qui fait des ravages. Si ces gens avaient eu la chance de consulter un médecin correct ils auraient eu un traitement précoce par azythro et/ou ivermectine et un suivi correct bienveillant et respectueux et ils n'auraient pas été traités comme des mécréants ...
Malheureusement tous les médecins honnêtes ont été soit radiés soit suspendus soit ont arrêtés d'exercer ...
Il y a quelques années un patient souffrant d'une pneumopathie était traité de la manière la plus correcte par des antibiotiques de base, de l'oxygène et une hospitalisation en cas d'aggravation ... Maintenant les médecins ne sont même plus capables de réfléchir avec leurs neurones ... On n'a jamais refusé de soigner des patients de la grippe si ils n'étaient pas vaccinés contre la grippe maintenant on traite les patients comme des animaux ...
nico_juju, Emile, June et 2 autres aimais cela
ChatGPT en action

L' entretien d'une consultation homéopathi[…]

Recherche de Rubrique

Je réalise que Armel a pris le visage d'u[…]

Décalage horaire

Je laisserais les plus compétent rép[…]

La transcription à une IA de type ré[…]