par katherine09
Membre d'honneur
#66218
j'avoue que j'ai tres vite pressentie HELLOBORUS , L'AMBIANCE DU REMEDE
Ma Maman il y a une trentaine d'annee a fait un episode helloborus , je m'etais fourvoyee en donnant zincum
devant l'echec de ce remede en reprennant le cas , j'ai note que le tableau etait domine par
LA LENTEUR , diff a se concentrer , a penser , a desirer des choses
et associe a une certaine irritabilite
tout cela s'etait installee insidieusement ,
parallelement ma mere n'avait plus gout a rien
et se plaignait de raideur du dos et des membres , de LOURDEUR
HELLOBORUS L'A SORTIE DU TUNNEL , et maman est morte dix ans apres a 98 ANS avec toute sa tete

DEVANT FRANCOIS , JE ME SUIS RETROUVEE DEVANT le meme tableau
Emile, Agate, Eva2 et 1 autres aimais cela
par VeroniqueB
Etudiant
#66242
Peut-on dire que l'irritabilité vient du fait qu'il ne se sent pas
à la hauteur au milieu des autres ? En fait il est conscient de sa
lenteur d'esprit, plus ou moins, et ça l'énerve d'être comme ça.

C'est ce que j'avais compris d'une présentation d'Helleborus
(Paul Herscu). Mais ai-je bien compris ?
Ça m'intéresse de savoir si on peut le voir ainsi, ou si le
patient l'a ressenti ainsi, ou s'il était conscient de sa lenteur .
#66270
Un tout petit mot à mon tour si vous permettez.
Je trouve l'énoncé du cas remarquablement clair. Au départ j'avançais sur GELSEMIUM, et puis Athelas est venu tout bousculer en repérant la keynote qui illumine le cas, la douleur des articulations des doigts.
J'insiste sur le fait qu'on doit faire une photo à la fois avec du recul pour saisir l'ambiance du cas: ici le ralentissement, l'espère de raideur/sidération, et aussi avec un gros plan sur le symptôme étrange, qui n'a rien à voir avec le reste et surtout pas avec la pathologie.
Si l'on fait varier à volonté l'éclairage et l'angle de projection de la lumière sur un sujet on peut certainement arriver à y voir n'importe quoi. C'est le principe de la paréidolie, une tentative désespérée de notre cerveau à donner un sens à ce qu'on voit. C'est certainement à cause de cela que le débutant va commettre l'une des erreurs fatales qui consiste à identifier "de force" un remède que l'on connaît déjà. On se force inconsciemment à retrouver ce qui est déjà connu.
L'art de se laisser porter par le cas c'est justement de se laisser imprégner par l'ambiance tout en guettant LE signe particulier qui va soudainement "faire prendre la mayonnaise", "solidifier le tout".
Notre cher Athelas a été brillantissime. Je ne vais pas encore fondre de contentement ... mais je fonds quand même de voir combien d'étoiles sont nées.
Grande observation de Kat que je remercie vivement!
Agnes ASTIER aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Armel
-
#71663
Quelle valeur pédagogique ce quizz !

En ne lisant que la première page du fil, j'avoue que j'ai bouffé mon chapeau en lisant le résultat et le corrigé. Et cela me trotine dans la tête depuis un mois.

Car du coup, j'ai lu et relu des MM sur le remède que j'avais choisi (Kali-c cochait toutes les cases, certes en confondant bronchite et pneumonie !), et sur Hell. Et puis aussi le répertoire de Kent.

En étiologie de Helleborus, on trouve commotion cérébrale ou méningite. Ici, c'est comme "un coup de vieux". Bon, j'ai regardé GE: Vieillard, vu Kali-c en degré 3, pas de Hell...

À la lecture de l'exposé du cas, le symptôme "un peu ralenti, moins réactif" me semblait bien secondaire et faisant logiquement suite à insomnies et fatigue, surtout en étant âgé.
_________

Le génie d'Athelas m'apparaît au travers 3 remarques qu'il a posées :
1- la sélection des rubriques
PSY : CONCENTRATION / difficile / étudiant / étudiant, lisant, etc, agg
PSY : LENTEUR de compréhension, difficultés à penser ou à comprendre
2- l'élimination de Kali-c (et Caust) car ces deux remèdes sont frileux.
3- sur le crabe MB: DOULEUR/ PIQUANTE/ Mbres/ Doigt/ Articulations.

(mmmm.... on avait Kali-c en degré 3 sur MB: DOULEUR/ PIQUANTE/ Mbres/ Doigt ...mauvais joueur !).

Bref dès fois il faut être très précis, dès fois non. Je bouffe mon chapeau... Et le tire à l'Artiste qui n'avait pas, contrairement à Katherine, accès au patient.

___________

En écrivant ce message, je réalise que j'avais fait une erreur en sélectionnant la rubrique GE: CONVALESCENCE/ pneumonie/ n'est jamais bien allé depuis une pneumonie avec Kali-c en seul remède, degré 2.

Du coup, j'ai regardé TH: INFLAMMATION / Bronches (bronchite). On retrouve Kali-c en degré 2 (arrête cette obsession !) et pas de Hell. Et vient la question suivante :

Pourrait-on donner comme étiologie de Hell dans ce cas la suppression de la bronchite à coup d'antibiotiques ?

_________

À la lecture de la deuxième page du fil, le commentaire de Katherine qui a "retrouvé le tableau" que présentait sa mère à 88 ans, je comprends mieux comment elle a choisi ce remède. Je me dis qu'il doit être très utile chez nombre de personnes âgées avec ralentissement cérébral, (aussi quand elles ont été soignées aux antibiotiques ?). Est-ce un classique moderne :oops: ? (dont cette mention n'apparaît pas sous cette forme dans les vieilles matières médicales que j'ai consultées sur Helleborus).
par Emile
-
#71664
On associe plus raisonnablement l’action d’une antibiothérapie à une possible accentuation d’ un miasme sycotique greffé sur la Force Vitale. Ensuite, il est vrai que la Sycose est le miasme du ralentissement, des atteintes articulaires etc.

Non, l'homéopathie ne se prescrit pas par a[…]

Chatte, suite ictère

c’est déjà ça, c’[…]

liste de médecins

Salut, Pas grand monde malheureusement vers chez […]

Jean-Christophe Rufin évoque ses déb[…]