par Adege
-
#71944
bonjour,
Adège, de Bruxelles. Je suis architecte de formation.
En burn-out depuis maintenant 5 ans (après une longue "fatigue-dépression" depuis mon enfance), en errance thérapeutique, après moultes gavages d'anti-dépresseurs et huiles essentielles qui me rendent malade, et divers diagnostiques divers et variés (TDAH, tocs, troubles anxieux, troubles de l'humeur, bipolarité,...), mon psychiatre allopathe, désespéré, a eu l'intelligence de me proposer d'aller voir du côté de l'homéopathie, me disant "parfois, chez certaines personnes, ça marche". Alleluia! Beni soit-il!
Pourtant, depuis bientôt 30 ans que j'ai eu mon premier livre d'homéopathie dans les mains (homeopathie familiale du dr. Hovilleur), j'ai toujours été convaincue par cette médecine... qui ne m'a par ailleurs jamais rien guéri.
J'ai été chez plusieurs homéopathes (pardon, chez plusieurs médecins qui se disaient homéopathe), et rien n'a semblé fonctionner. A leur décharge, en tant que patiente mal renseignée, je n'expliquait sans doute pas bien mes souffrances (quand on est tellement le nez dedans, on fini par ne plus rien voir), et ne comprenait pas le fonctionnement. Je me suis tapée des cures de un mois tous les 3 mois avec min 5 remèdes chacun du 5 au 30 ch. L'année passée, j'ai reçu un tableau avec 10 remèdes à prendre matin, soir, etc...sur un mois sans grands effets.
Le hazard (ou le dés-espoir) m'a conduit à rencontrer ce site et simultanément, mon premier homéopathe uniciste.
Je me suis inscrite en octobre, et je suis au deuxième package. Je me suis procurée un organon dont j'ai avalé les 50 premiers aphorismes comme on boit un cacao chaud au lait entier sucré au miel. Quelles évidences! Comment douter de ce qui est dit? J'en ai la chair de poule par moment. Etrangement, alors que je n'ai pas de bonne expérience avec l'homéopathie sur moi, j'ai toujours eu la certitude chevillée au corps que c'est la seule médecine logique. J'ai l'impression d'être à la maison dans ce qui est dit.
Il y a quelques mois, ma gyneco m'a diagnostiqué un fibrome, et dit qu'il fallait me l'opérer. J'ai eu des doutes, et ai trouvé une gyneco "homéopathe" pour demander son avis. Elle m'a dit que si elle voulait m'opérer, c'était pour arrondir ses fins de mois! Comment, en tant que patiente dans ce système médical, ne puis-je pas vomir. Le patient n'est plus considéré comme une fin en soit, mais est devenu le moyen pour faire fonctionner un système. Bref, j'arrête!
Et donc, comme les homéopathes commencent à disparaitre, j'ai décidé de pouvoir me soigner moi-même pour le restant de ma vie. Merci PH de me donner cette opportunité! quel régal ce cours!
Ha, oui, deuxième rendez-vous chez mon vrai homéo, deuxième prise d'un médicament que je ne connait pas, et j'ai déjà l'impression "que ça bouge". Affaire à suivre...
VeroniqueB, akoufene, Bruno Welty et 6 autres aimais cela

Non, l'homéopathie ne se prescrit pas par a[…]

Chatte, suite ictère

c’est déjà ça, c’[…]

liste de médecins

Salut, Pas grand monde malheureusement vers chez […]

Jean-Christophe Rufin évoque ses déb[…]