par clairethérese
Etudiant
#19913
Deux jeunes de mon entourage tombent malades à peu près à la même heure.
De retour d'un festival où ils étaient volontaires, ils rentrent chez eux exténués par le travail intense et la chaleur qui sévissait depuis 3 jours.

C'était le début de la soirée : frissons intenses, besoin de se mettre sous la couette malgré une température extérieure supérieure à 30°. au cours de la journée. La température est ensuite montée pour les 2 jeunes à plus de 39°. Soif de tisanes.

Pour l'une, crampes abdominales fortes, puis diarrhée profuse et répétée, avec sensation de perte de connaissance en même temps que les selles qui se sont succédé toute la nuit.
Pour l'autre, les douleurs sont diffuses dans tout le corps et battantes à la tête en plus des douleurs abdo, avec vomissements, diarrhée intense, répétée, et même sensation de perte de connaissance lors des selles. Certaines selles ne peuvent être contrôlées. Grande anxiété et agitation , besoin de bouger.

Comme ils avaient une trousse homéo et quelques commentaires " en cas de" ils prennent le médicament X , mais en 7 ch, seule forme disponible alors. La nuit passe sans amélioration...
Le lendemain, SOS au téléphone avant de pouvoir les rejoindre.

Je donne aussi le médicament X, mais en 30 ch, et à la dose d'une cuillère à café par prise. L'amélioration s'amorce, puis rechute le 3ème jour avec sang dans les selles, et les prises ont besoin d'être répétées assez souvent. L'anxiété remonte à l'annonce du diagnostic bactériologique d'une épidémie dont plus de 200 volontaires sur le festival sont victimes, certains hospitalisés quelques heures. Ils ne sont pas rassurés sur le fait que de tout petits globules puissent gérer une bactérie, je les rassure en leur expliquant que peu importe le diagnostic... Je peux alors leur donner en 200 K, que j'ai dû commander expressément, à raison d'une c. à café par prise également.
L'amélioration se confirme, les prises s'espacent et l'énergie remonte.
5ème jour, de nouveau, retour de diarrhées plus fréquentes. X, 4 secousses, 1 c. à café et tout rentre enfin dans l'ordre.
Le choix du remède ne m'a pas paru difficile, mais c'est la 1ère fois depuis que je suis le cours d'Edouard que je peux donner en 200 K. Avant, j'aurais eu beaucoup d'appréhension avec cette dynamisation. Là, au contraire, j'ai vu que la gravité du cas nécessitait une dynamisation plus élevée et que les doses étaient rapidement efficaces. Je regrette seulement de ne pas avoir eu le 200 K à disposition, car je crois que la guérison aurait été plus rapide alors ! Ceci me conforte dans le choix des dynamisations plus élevées que ce que je pratiquais et dans la quantité utile aussi.
Quel est le médicament X que j'ai donné?
par VeroS
#19914
Je dirai Arsenicum album pour le médicament à avoir dans sa trousse d'urgence et suite d'intoxication, avec anxiété, selles diarrhéiques etc.
#19972
Bonjour,

oui, j'ai donné arsenicum. J'ai eu un doute sur mon choix au moment de la rechute, mais je me suis souvenue de la périodicité qui va avec arsenicum.
Merci pour vos propositions, c'est intéressant de voir ce qu'un cas évoque comme médicaments.
#20133
bonjour,
La périodicité fait partie des symptômes d'arsenicum,( cf mat; méd. "périodicité / Tous les jours /14 jours /à minuit / à 2 h /tous les ans " ) Je le comprends au sens plus large où les symptômes reviennent régulièrement à certains intervalles.
Lorsque la rechute a eu lieu, j'ai pensé à une erreur de choix, pensant qu'en donnant ars., un symptôme du remède se manifestait. Mais par ailleurs , comme j'avais moi-même donné les prises, je voyais après chaque prise d'arsenicum une amélioration sur l'anxiété, l'espacement des selles qui était au départ tous les quarts d'heures, sur l'état général.
Et nous avions des nouvelles d'autres personnes impliquées dans la même épidémie, mais qui étaient soignées par des antibiotiques, et présentaient les mêmes modalités de rechute, ce qui m'a permis de comprendre que c'était lié à la maladie, et non impulsé par le médicament lui-même.
Mon choix n'était peut être pas le meilleur, un autre médicament aurait pu accélérer la guérison, mais j'ai vu qu'en donnant en 200 k, les améliorations ont été plus franches et bien plus durables et j'en ai déduit que arsenicum donné en 200 dès la première prise aurait jugulé plus vite la maladie.
Mais ce ne sont que des suppositions...si un cas analogue se reproduisait, je n'hésiterais pas à donner d'emblée une dynamisation supérieure à 30.

Un conseil Homéopathique aux Pervers Narcis[…]

Présentation

Bienvenue Physalis, Un chemin plein de questionne[…]

Merci pour tous ces compléments d'informati[…]

Bonjour, Je viens d'écouter sur Youtube les[…]