par annick
-
#58478
« L'OMS stérilise les femmes en Afrique ! »

Lettre du 28 février 2019 de Libre consentement éclairé
Pour télécharger cette lettre, cliquez sur : « Lettre du 28 février 2019 »

Après qu'on ait remarqué en Guinée-Bissau qu'il y avait « Deux fois plus de morts chez les bébés vaccinés que chez ceux qui ne le sont pas ! », c'est au tour du Kenya de faire parler de lui, et pour cause, ce pays d'Afrique aurait également été le théâtre d'une criminelle mascarade vaccinale.
Nous avons fait état dans notre lettre du 2 février dernier, des stupéfiantes révélations faites par Michel de Lorgeril dans son livre « « Introduction à la MÉDECINE DES VACCINS », publié aux Éditions Charlot d'Or.
Il reprend dans cet ouvrage l'étude de Peter Aaby, le farouche vaccinologue de Copenhague qui voulait vacciner l'Afrique entière et qui s'est aperçu que la mortalité infantile était deux fois plus élevée chez les enfants vaccinés et bien nourris, que chez les enfants non vaccinés et mal nourris !
À la suite de cette lettre, un de nos fidèles lecteurs a tenu à nous informer d'une affaire, pas très ancienne, mais dont nous n'avons, effectivement, jamais eu l'occasion de parler.

Pour l'OMS, les hommes seraient-ils naturellement immunisés contre le tétanos au Kenya ?
On peut se le demander, car comment sérieusement expliquer qu'elle ait décidé de lancer une campagne de vaccination en ciblant uniquement les femmes de 15 à 49 ans, dont 500 000 aurait été « vaccinées » entre 2014 et 2015 dans ce pays (en tout, 2 300 000 femmes en âge de procréer auraient reçu ce « vaccin ») ?

L'argument qui consisterait à dire « c'est pour protéger les futurs enfants », ne tient pas une seconde, surtout en ce qui concerne, comme nous le verrons plus loin, le tétanos.
Et, quand bien même, car si cette vaccination était réellement efficace (nous verrons pourquoi cela ne peut pas vraiment être le cas), pourquoi ne pas vacciner toute la population de 0 à 99 ans, plutôt que de ne cibler que les femmes en âge de procréer ?

Une déclaration incroyable de l'ancien premier ministre kenyan, Raila Odinga
« Aujourd'hui, nous pouvons confirmer au pays que l'Église catholique avait raison. Des centaines de milliers de filles et de femmes âgées de 14 à 49 ans, issues des populations les plus dynamiques du pays, n'auront pas d'enfants, en raison de la stérilisation parrainée par l'État qui a été vendue au pays comme vaccin contre le tétanos » a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse dont on peut voir des extraits (en anglais) en cliquant sur « L'OMS stérilise les femmes en Afrique »

Connaissez-vous l'hormone Hcg ?
Il s'agit de « l'human chorionic gonadotropin », l'hormone « chorionique gonadotrope humaine », ou « gonadotrophine humaine.
C'est une hormone glycoprotéique produite par l'embryon du fœtus peu de temps après la conception et, plus tard par, un des tissus du placenta, le trophoblaste.
Particularité de cette hormone, lorsqu'elle est injectée dans le corps d'une autre femme que celle porteuse du fœtus, les anticorps produits provoqueraient une fausse couche dès que cette dernière serait enceinte.
Autant dire que cette hormone n'a rien à faire dans un vaccin et, qu'en aucun cas, elle ne peut protéger de la bactérie anaérobique (qui ne peut vivre que dans les milieux sans oxygène (dioxygène, O2)) du genre Clostridium que l'on trouve dans 40 % des sols de la planète… Le genre Clostridium regroupe de nombreuses espèces, avec plusieurs variétés tetani qui produisent toutes la même toxine responsable du tétanos.

Quant au tétanos, précisons qu'il n'est ni contagieux et ni immunisant (on peut l'attraper plusieurs fois de suite). Ce dernier point est important, car il démontrerait que la vaccination est tout simplement inefficace, et donc inutile.
D'ailleurs, la spécificité anaérobique Clostridium tetani, fait qu'elle ne peut prospérer dans un milieu oxygéné, ce qui est le cas des tissus corporels alimentés en sang et du sang lui-même.
Il faut également savoir que les anticorps se diffusent dans le corps grâce à la circulation sanguine, alors que la toxine produite par Clostridium tetani est uniquement neurotoxique et qu'elle s'attaque exclusivement au système nerveux sans emprunter les voies sanguines.
Alors, la question qui est posée depuis plus d'un siècle aux partisans de la vaccination antitétanique est la suivante : où se rencontrent les éventuels anticorps vaccinaux et la toxine ?
A cette question, l'industrie pharmaceutique vaccinale, et ses obligés des instances étatiques de santé, n'a, comme seule réponse : du vent.

C'est l'Eglise catholique kenyane qui a lancé l'affaire de cette hormone.
Intriguée par les nombreuses fausses couches qui suivirent cette vaccination, ils décidèrent de faire analyser des échantillons de ces vaccins.
Une fois les analyses effectuées, le docteur Muhame Ngare, du Centre Médical « Mercy » de Nairobi, porte-parole l'Association des médecins catholiques du Kenya a déclaré : « Nous avons envoyé six échantillons provenant de différentes régions du Kenya à des laboratoires d'Afrique du Sud. Les échantillons ont été testés positifs pour l'antigène HCG. Ils contenaient tous l'hormone HCG » (…) « Ceci confirme que nos pires craintes se sont révélées exactes ; que cette campagne de l'OMS ne portait pas sur l'éradication du tétanos néo-natal, mais qu'il s'agissait d'un exercice bien coordonné de contrôle forcé et de stérilisation massive des populations à l'aide d'un vaccin capable de réguler la fertilité. Ces éléments de preuve ont été portés à la connaissance du Ministère de la Santé avant que ne débute la troisième phase de vaccinations. Mais ces éléments ont été ignorés. »

Pour en savoir plus :
Le reportage de l'excellent site indépendant d'information KLA TV que nous avons mis sur notre chaîne YouTube en cliquant sur « KLA TV est l'affaire kenyane »

Un article, en anglais à lire sur www.lifesitenews.com en cliquant sur « Stérilisation de masse au Kenya en », ainsi que sa traduction sur http://initiativecitoyenne.be en cliquant sur « Stérilisation de masse au Kenya fr ».

Bonne lecture.
Résistons !
Pierre Lefevre
* * * * *
Emile aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#58490
Merci Annick pour l'information.
Quel scandale, c'est purement incroyable !
Luétique au possible... mais sans coupable. L'OMS... supraétatique.
par FloFed
Etudiant
#58491
bien au dela d'un scandale: c'est plutot un massacre bien deguise sous un masque vertueux. Merci Annick de faire circuler l'info quoique cela brise le coeur de lire des horreurs pareilles.
Doutes sur uniciste

oui oui tout à fait je vais le contacter !![…]

repertoire de Kent

Merci

Mais au fait Édouard a lui aussi pratiqu&e[…]

Gastro 2020

J'ai choisi KALI-C car 2 personnes m'avaient dit q[…]