Événements, émissions, parutions, réglementations,...
#60496
Merci Jean

Traduction sommaire pour les non-germanophones :grinning:

Le ministre fédéral de la Santé, Jens Spahn (CDU), ne veut pas toucher aux transferts controversés des coûts des médicaments homéopathiques par les compagnies d'assurance maladie. Lors du "Salon de Berlin" du réseau éditorial allemand, mardi soir à Berlin, il a évoqué le fait que les caisses d'assurance maladie payaient environ 20 millions d'euros par an pour l'homéopathie, avec des dépenses en médicaments d'environ 40 milliards d'euros. Cela pourrait faire l'objet d'une discussion émotionnelle et être offensant pour beaucoup. Ou bien on peut se demander si cela en vaut la peine compte tenu de tout l'ordre de grandeur. Il avait décidé que c'était "tellement bien".

En Allemagne, il y a beaucoup de discussions à ce sujet. Ceux qui veulent de tels fonds devraient les recevoir, "mais pas aux dépens de la communauté de solidarité", a récemment déclaré Andreas Gassen, président de l'Association fédérale des médecins de l'assurance maladie obligatoire (KBV). Il a fait référence à l'insuffisance des preuves scientifiques de l'efficacité des remèdes homéopathiques.

Karl Lauterbach, chef adjoint du groupe parlementaire du SPD, le voit de la même manière : il veut interdire le remboursement des frais d'homéopathie par les caisses d'assurance maladie obligatoire. "Nous devons en parler dans le GroKo", a-t-il dit.

Vous pouvez lire un commentaire ici : L'argument n°4 vous convaincra de l'homéopathie ! (Je n'ai pas pu accéder à l'article entier). Une rubrique sur l'homéopathie se trouve ici : La pensée magique parrainée par l'État

L'homéopathie ne fait pas partie du catalogue des prestations des assurances maladie obligatoires. Cependant, plusieurs assureurs remboursent les frais de traitement homéopathique aux assurés parce qu'il y a une demande. C'est aussi un instrument de compétition.

Une autre décision a été prise en France : Là-bas, les médicaments homéopathiques ne seront plus remboursés à partir de 2021. L'Autorité sanitaire suprême (HAS) a, selon ses propres informations, testé près de 1200 médicaments homéopathiques pendant neuf mois et analysé plus de 1000 publications scientifiques. En fin de compte, l'autorité est arrivée à la conclusion qu'une efficacité ne peut pas être prouvée. La HAS a également souligné que le recours à l'homéopathie pour les maladies évolutives graves ne doit pas retarder le traitement médicalement nécessaire.

Le remboursement actuel de 30 % des coûts en France sera réduit dans un premier temps à 15 % à la fin de l'année. En 2021, il n'y aura plus de prise en charge des coûts. La ministre de la Santé, Agnès Buzyn, a expliqué que la phase de transition devrait donner aux patients et à l'industrie le temps de se préparer.
lave vaisselle ..

la question est de savoir comment fonctionne le la[…]

Surdité Brusque

Non, mais je vais y penser sérieusement :) […]

Quelle agitation !

Bravo Anne Zincum couvre l'agitation musculaire,[…]

Maladie de Ménière

Bravo Annick pour ce cas que j'ai trouvé d[…]