Événements, émissions, parutions, réglementations,...
#60546
Homéopathie : l'Ordre décide de « suspendre la situation dérogatoire du droit au titre »

Sa décision était attendue de longue date. Ce jeudi, l'Ordre des médecins, réuni en conseil national, s'est enfin prononcé sur le dossier sensible de l'homéopathie.
Joint par Le Généraliste, deux conseillers ordinaux ont expliqué que la décision avait été prise de « suspendre la situation dérogatoire du droit au titre d'homéopathe », confirmant une information révélée sur Twitter par un journaliste de l'APM. « Il a été décidé que l'homéopathie qui disposait jusqu'à présent d'une dérogation concernant la règle des droits au titre n'en bénéficiera plus », nous précise-t-on. Dorénavant, le titre en homéopathie reviendra « dans le droit commun de tout droit au titre ».
L'Ordre souligne dans un communiqué avoir émis le souhait à plusieurs reprises « que soit éventuellement créé un Diplôme Interuniversitaire d’homéopathie, qui aurait permis de faire évoluer ce droit au titre ». Et l'instituton de poursuivre : « en effet, parmi les critères généraux d’évaluation aujourd’hui à l’oeuvre pour accorder le droit au titre figurent notamment l’exigence d’une formation universitaire validée de type DIU, d’une formation qui respecte les règles de déontologie médicale, d’une formation n’ayant pas de lien d’intérêt avec l’industrie pharmaceutique ».

Pas de rétroactivité
Conséquence directe de la décision du CNOM : les futurs médecins titulaires d'un diplôme d'homéopathie ne pourront pas le faire valoir automatiquement sur leur plaque ou sur leurs ordonnances sauf si ce diplôme est reconnu par la commission du droit au titre.
Cette mesure n'est évidemment pas rétroactive et n'a aucun effet pour les médecins homéopathes déjà en exercice, comme nous l'avait annoncé le Dr Patrick Bouet, président de l'Ordre.
Cette prise de position « prudente de l'Ordre », de l'avis d'un conseiller, fait suite à la décision d'Agnès Buzyn en juillet de dérembourser l'homéopathie à compter du 1er janvier 2021. La ministre de la Santé s'étant rangée à l'avis de la Haute autorité de santé (HAS) qui avait conclu à l'« efficacité insuffisante » de cette méthode alternative.
Cette décision à l'embiquée de l'Ordre, qui renvoie en partie la responsabilité aux doyens de maintenir ou non les diplômes universitaires d'homéopathie, ressemble à une manœuvre pour ménager les quelque 4 000 médecins homéopathes exerçant en France.
Le Généraliste 03.10.2019
#60547
Il fallait s'y attendre. Je ne sais pas si, comme le dit Le généraliste, l'ordre cherche à "ménager" les 4000 homéopathes, mais il me semble que le coup est plutôt bien joué de sa part. L'ordre s'enlève une épine du pied puisque ce faisant il oblige les homéopathes à s'organiser (qui plus est de facto sans Boiron !) pour élaborer ensemble un DIU recevable, en concertation avec les doyens des facs (qui sont eux-mêmes divisés et peuvent se sentir en porte à faux vis à vis de leur tutelle administrative, le ministère de l'enseignement supérieur). N'est ce pas mission impossible ?? On devrait par conséquent voir rapidement d'autres DU des facs de médecine fermer boutique puisqu'ils deviennent inutiles sur le plan "qualification" (il y en a 8 je crois.) (Étonnamment le monde pharmaceutique est très silencieux, sans doute encore plus inféodé à Boiron ?).
Je ne vois pas comment l'ordre pouvait interdire l'usage du titre (ce qui lui était réclamé), en pratique c'était infaisable compte tenu du nombre de praticiens déjà en place, comment gérer leur situation ?

PS ils ont vraiment écrit "à l'embiquée" ??
VeroniqueB aimais cela
#60548
Athelas a écrit : 03 oct. 2019, 19:52 Je ne vois pas comment l'ordre pouvait interdire l'usage du titre (ce qui lui était réclamé), en pratique c'était infaisable compte tenu des praticiens déjà en place.
Si il faut l'accord de l'Ordre pour mettre une qualification sur plaque ou ordonnance
Ce n'est pas rétroactif, cela va concerner les prochains installés

PS ils ont vraiment écrit "à l'embiquée" ?? Oui j'ai tiqué aussi mais je ne corrige pas les journalistes !
VeroniqueB aimais cela
#60550
Oui, cela j'ai bien compris, je n'ai pas dit le contraire.
Ce qui était réclamé à l'Ordre c'est qu'il arrête de donner sa caution aux homéopathes, pour que ceux-ci n'aient plus le droit de l'exercer sous couvert d'être médecin. Autrement dit que le titre d'homéopathe n'existe plus, pour tous les médecins, déjà installés en tant qu'homéopathes ou pas. Je dis simplement que cette mesure était impossible à mettre en œuvre compte tenu du nombre de médecins homéopathes déjà installés, pour des tas de raisons. L'usage du titre est maintenant interdit mais seulement aux médecins qui en feraient une première demande.
#60572
une extinction naturelle: voila un coup bas de l'Ordre, tout en douceur. Chaque depart a la retraite de medecin en France va compter et aussi reduire d'autant les profits de B...on qui va droit a la faillite. Ca m'etonnerait un peu qu'ils ne reagissent pas? En faisant de la publicite sur le 1er rapport australien sur l'Homeopathie, qui avait ete enterre parce que les resultats etaient favorables. Bien sur on se souvient que le 2eme rapport et ses resultats publies a la une de tous les journaux, etait tres critique et contre l'Homeopathie. Ce sont des faits maintenant reconnus. Sur le site du HRI (Homeopathy Research Institute, hri.org) on peut lire a propos de cette sombre histoire en Australie:
After an ongoing campaign by stakeholders and the general public, in August 2019 NHMRC finally released the draft 2012 report in which the author concluded that there is “encouraging evidence for the effectiveness of homeopathy” in five medical conditions.
Si les compagnies d'assurance maladie voient un avantage financier a reconnaitre l'Homeopathie comme en Suisse (apres publication du rapport Suisse) alors on peut garder espoir: c'est elles qu'il faut convaincre, elles convaincront les hommes politiques pour nous.
Aspen aimais cela
lave vaisselle ..

la question est de savoir comment fonctionne le la[…]

Surdité Brusque

Non, mais je vais y penser sérieusement :) […]

Quelle agitation !

Bravo Anne Zincum couvre l'agitation musculaire,[…]

Maladie de Ménière

Bravo Annick pour ce cas que j'ai trouvé d[…]