par Julien16
-
#61277
Bonjour,
Je suis face au cas de ma compagne qui souffre régulièrement de douleurs au ventre (principalement côté gauche) qui la dérangent énormément. Ses douleurs surtout localisées au niveau de l'intestin, démarrent du bas ventre et montent jusqu'au niveau de la poitrine, elle se pleint également régulièrement de nausées avec envie de vomir, ainsi que de mal de tête. Cela la fatigue et lui provoque une faiblesse du corps ainsi que des tremblements.
Elle a également beaucoup de gaz souvent accompagnés de glaires avec une odeur nauséabonde. Les glaires sont jaunes orangés. L'envie d'aller à la selle est fréquente mais la plus part du temps malgré l'envie il n'y a que des " gaz glaireux", les selles sont parfois liquides, parfois dures, parfois normales.
Le ventre gonfle à cause des gaz et elle sent " les bulles de gaz explosées" dans son ventre.
Les douleurs au ventre semblent à première vue aggravées par la pression.
Elle se pleint de douleurs dans les articulations (chevilles, genoux, poignets, coudes, épaules,dos etc..) et a tendance à boire peu (moins 1 L / jour ), elle boit principalement quand elle ressent la sensation de déshydratation.
Elle a également des petits boutons qui la démange qui apparaissent sur le corps lorsqu'elle transpire (partout sauf pieds, tête et mains) et dispaissent seuls. Et des fourmillements aux mains ainsi que des douleurs au poignet que son médecin traitant a diagnostiqué comme étant le syndrome du canal carpien.
Elle a des écoulements liquide au niveau des oreilles.
Au niveau de sa personnalité, elle est douce, gentille, malgré un fort caractère, souffre parfois de dépression due à des brimades scolaires et à un manque d'attention familiale, elle aime beaucoup recevoir de l'attention, est très attentionnée et à l'écoute des autres, elle est méticuleuse et est assez anxieuse de manière générale.
Il y a un an et demi à peu près elle a eu une crise de psoriasis probablement dû au stress suite à une blessure au doigt, et a souffert plusieurs fois de ce que son ophtalmologue qualifie de migraines ophtalmiques .
Ses douleurs lui gâchent littéralement la vie et les divers médecins consultés n'apportent aucunes solutions ou alors lui prescrivent des laxatifs à prendre tous les jours, pensant à de la constipation.
Pour préciser, la première crise de douleurs au ventre a eu lieu il y a un an et demi, sur son lieu de travail, tout à coup la douleur est apparue intensément. Quand elle a pu aller aux toilettes elle n'a fait que des "gaz glaireux" et l'envie d'aller à la selle lui prenait toutes les 15 min environ et elle y restait un certain temps, mais rien ne sortait, lorsqu'elle arrivait à faire, les selles étaient liquides. Cela a duré 2 jours puis ça a diminué petit à petit. Tout cela accompagné d'une forte fatigue.

J'ai pensé à PULSATILLA pour appréhender le cas, je me pose la question de la dilution pour démarrer ? Quel serait la meilleure dillution pour démarrer un cas comme celui là ?
PULS vous paraît il approprié ?
Merci d'avance de vos avis.
par VeroniqueB
Etudiant
#61283
A mon humble avis, Puls est pas mal mais ne couvre pas cette
"usine à gaz" qui est source de tant de douleur.
Le cas semble demander une consultation plus approfondie.
On peut penser à plusieurs pistes.
Il faudrait connaitre le patient et son histoire....
Beaucoup de questions restent en suspens.
On pourrait bien arrêter ses souffrances !
Nous n'avons pas le point de départ, ni la time line.
Avatar de l’utilisateur
par Kathmandou
-
#61284
ça ressemble fort à PULS effectivement , c'est ce que je donnerais d'abord en 30 CH.
par annick
Membre d'honneur
#61285
Pulsatilla ne couvre pas "le pet foireux" :

REC : INVOLONTAIRE, selle / vent, en faisant un : (1,1)acon., (3)aloe., (2,2)apoc., (1)bell., (2)carb-v., (2)caust., (1,1)cench., (1,1)ferr-mag., (1)ign., (1,1)jatr., (1)kali-c., (1)mur-ac., (2,2)nat-c., (2)nat-m., (3)nat-p., (2,2)nat-s., (1)nux-v., (3)olnd., (3)ph-ac., (3,3)podo., (1)pyrog., (1)sanic., (1)staph., (1)sulph., (2,2)tub., (3)verat.

En croisant cette rubrique avec flatulence incarcérée il y a une dizaine de remèdes à interroger
par Julien16
-
#61289
Je vais croiser ces deux rubriques et étudier un peu les remèdes qui en ressortent .

Après malgré le fait que PULS ne couvre pas les gaz peu être qu'il serait quand même bon de le donner dans un premier temps pour éclaircir le cas et permettre l'observation de nouveaux symptômes ?

Quel est le nom complet de ce remède , arist ? Car je ne le trouve pas
par VeroniqueB
Etudiant
#61290
Julien, c'est Aristolachia Clematis.
Je l'ai dans le livre de Whitmont "Psyche et Substance"
Mais je le connais à peine ; c'est juste que les symptômes
que vous décrivez pour l'abdomen et d'autres semblent bien
similaires, mais il ne faut jamais aller si vite.
Avatar de l’utilisateur
par Kathmandou
-
#61291
Sinon COLCHICUM pourrait coller , couvrant les symptômes intestinaux, les douleurs articulaires, les fourmillements des mains,
la faiblesse générale ; à condition d'avoir les modalités météorologiques : aggravation automne, printemps, aux changements de temps, humidité ; et si les odeurs alimentaires provoquent les nausées.
par Julien16
-
#61295
D'accord merci , je lirais ce que je peut trouver sur ce remède , qui apparemment d'après ce que j'ai survolé rapidement , est assez proche de pulsatilla .

Concernant COLCH j'y ai pensé aussi un petit peu mais elle me dit que selon elle ses douleurs sont aggravées par la chaleur , du coup je ne sais pas si COLCH peut convenir
Avatar de l’utilisateur
par Kathmandou
-
#61296
l'hyperosmie est une key-note de COLCH, tu peux écarter ce remède si ta compagne n'est nullement icommodée par les odeurs d'oeufs et de cuisine par exemple.
Il faudrait que tu creuses un peu l'étiologie : suite de colère ? de vexation ? de grossièreté ? Que s'est-il passé au travail ?
par Julien16
-
#61308
COLCH peut donc être écarté car elle n'est pas incommodée par cela

Concernant l'étiologie selon elle il ne s'est absolument rien passé de particulier a son travail a cette période là , je ne pense pas pouvoir m'appuyer la dessus , je vais continuer de chercher et de creuser pour voir s'il y a un remède qui pourrait coller mieux que PULS au cas où
Merci encore pour tous vos conseils
Avatar de l’utilisateur
par Edouard Broussalian
Staff
#61314
Le première chose ici est que je me dois de gronder tous ceux qui sont partis à la pêche au symptôme.
Des fois je me demande ce que je vous apprends en cours?
Vous alignez STUPIDEMENT des symptômes sans vous demander s'ils sont apparentés au patient ou à la maladie. C'est lamentable.
Personne ici n'a cherché à se demander si on n'a pas devant nous un cas de Rectocolite, RCUH, ou Crohn. D'ailleurs il n'y a pas eu d'investigation de faite.
Bref double zéro pointé pour tout le monde.
par annick
Membre d'honneur
#61315
Edouard Broussalian a écrit : 09 janv. 2020, 16:49 Personne ici n'a cherché à se demander si on n'a pas devant nous un cas de Rectocolite, RCUH, ou Crohn. D'ailleurs il n'y a pas eu d'investigation de faite.
Si, si de nombreux allopathes :
les divers médecins consultés n'apportent aucunes solutions ou alors lui prescrivent des laxatifs à prendre tous les jours, pensant à de la constipation.
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#61316
S'il n'y a aucun diagnostic précis de fait, peut-être faut-il revenir au départ.
Apparemment, il y a eu d'abord cette blessure au doigt :
- plaies suivies d'effets constitutionnels
et puis cette couleur jaune/orangé des selles.
Il serait intéressant de savoir quel est son rapport avec le vin.
Petite question LM…

Merci pour les news Et encore bravo à toi .[…]

J'ai tenté Arsenicum sur mon chat (femell[…]

Parasites chat

Bonjour à tous, Nous venons d'accueillir u[…]