Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#61953
Bonjour Annick,
enfin un article clair et qui me paraît honnête de la situation actuelle. Ca fait du bien de lire un texte comme celui-là !
Merci de nous l'avoir mis à disposition.

Hier, 21 mars, à l'hôpital d'Argenteuil, on en était à 42 cas confirmés Covid+ dont 13 en réa ; nous n'avons toujours pas le moyen de dépister les gens (tout test passe par Cerba = 24 à 48h de délai pour la réponse contre quelques heures si l'hôpital avait les moyens de dépister sur place), mais c'est en train de se mettre en place (pas de réactif, panne d'écouvillons !).
didier, annick, Agnes ASTIER aimais cela
par annick
-
#61958
Aspen a écrit : 22 mars 2020, 11:07 Pourtant on voit bien que ce professeur rencontre exactement les mêmes difficultés que les homeo face à ceux ' qu' on écoute '!!
Conflit d'intérêt lui ! ? Êtes vous sûre ??!!
Dans les conflits d'intérêt, l'argent tient une grosse place bien sûr (le Plaquenil coute 3 fois rien à côté des anti-viraux) mais il y a aussi en médecine beaucoup de luttes de POUVOIR
didier aimais cela
par Aspen
-
#61959
Certes et vous le savez bien mieux que moi.
Ce que je vois, c'est que le pouvoir du pr Raoult se résume à faire son devoir en soignant de son mieux et en disant comment à ceux qui cherchent encore un vaccin...
En cela, il lutte contre le même pouvoir qui vous prive de donner de l'homeo dans les hôpitaux, surtout en ce moment.
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#61960
Je me suis trompée de rubrique pour mettre mon post : c'est l'article Mediapart sur "Covid fin de partie" dont Annick a mis le lien sur le forum et que je ne retrouve plus qui m'a bien plu.
#61961
annick a écrit : 21 mars 2020, 19:31 https://blogs.mediapart.fr/lenous/blog/ ... hloroquine

Merci !!!! pétition signée copiée collée un maximum !!! vous aviez vu juste Docteur Broussalian avec votre newsletter nous sommes manipulés et manipulables au plus haut point (enfin pas moi.. :lol: ) https://www.demaintouscretins.com/




Edit PH : film visible ici : https://videotheque.cnrs.fr/doc=6467?langue=FR
Avatar de l’utilisateur
par Jean Umber
Diplômé PH
#61963
On attribue cette dégénérescence intellectuelle aux perturbateurs endocriniens sans vraiment savoir ce que recouvre ce mot.
Quand on étudie sérieusement leur structure, on se rend compte que ce sont pour la très grande majorité (98%) des phénols.
Phénols (ou assimilés) que l'on retrouve non seulement dans ces composés, mais aussi dans la plupart des médicaments chimiques.
Les phénols sont des composés aromatiques qui captent de manière rapide et irréversible un grand nombre de composés oxydants.
Les oxydants sont indispensables au bon fonctionnement cellulaire (au même titre que les réducteurs d'ailleurs).
Par exemple, les peroxynitrites détruisent les protéines étrangères, ou dénaturées, permettent la formation de ponts disulfure, sont à l'origine de la synthèse biologique des prostaglandines, et... nitrent les phénols irréversiblement.
Ainsi, ces phénols vont empêcher la formation des prostaglandines lorsqu'ils sont introduits dans l'organisme, et donc diminuer les sensations de douleur, la fièvre,..., mais ils vont également empêcher les producteurs de peroxynitrite (macrophages) de faire le ménage cellulaire. Ils diminuent donc l'immunité, d'autant que la formation des ponts disulfure des anticorps sera également empêchée.
Parmi ces phénols, on trouve : le paracétamol, le naproxène, l'amoxicilline, la morphine... Et les analogues des phénols sont légion, en particulier les alcoxyphénols : tramadol, propanolol, fluoxétine, paroxétine,.. ou des alkyls benzène avec un groupe alkyl très ramifié : ibuprofène.
Ce qui est bizarre avec ce Covid, c'est que tous ces composés chimiques aggravent. On m'a parlé d'une personne fébrile à laquelle on avait donné un antibiotique et qui s'était fortement aggravée au point d'aller en réa. J'ai supposé que cet antibio était de l'amox, et j'avais tapé dans le mille. Ce "Covid" diminue donc lui aussi l'immunité, et ses effets s'ajoutent à ceux des médocs classiques dont le caractère néfaste devient patent.
didier, Emile, Xavier B et 6 autres aimais cela
#61977
oui merci le fameux paracétamol qu'ils osent recommander pour le covid !!!!!!! comment se sortir de cette mafia ?! ils boycottent tout sur les réseaux !!!! :oops:
Jean Umber a écrit : 22 mars 2020, 13:10 On attribue cette dégénérescence intellectuelle aux perturbateurs endocriniens sans vraiment savoir ce que recouvre ce mot.
Quand on étudie sérieusement leur structure, on se rend compte que ce sont pour la très grande majorité (98%) des phénols.
Phénols (ou assimilés) que l'on retrouve non seulement dans ces composés, mais aussi dans la plupart des médicaments chimiques.
Les phénols sont des composés aromatiques qui captent de manière rapide et irréversible un grand nombre de composés oxydants.
Les oxydants sont indispensables au bon fonctionnement cellulaire (au même titre que les réducteurs d'ailleurs).
Par exemple, les peroxynitrites détruisent les protéines étrangères, ou dénaturées, permettent la formation de ponts disulfure, sont à l'origine de la synthèse biologique des prostaglandines, et... nitrent les phénols irréversiblement.
Ainsi, ces phénols vont empêcher la formation des prostaglandines lorsqu'ils sont introduits dans l'organisme, et donc diminuer les sensations de douleur, la fièvre,..., mais ils vont également empêcher les producteurs de peroxynitrite (macrophages) de faire le ménage cellulaire. Ils diminuent donc l'immunité, d'autant que la formation des ponts disulfure des anticorps sera également empêchée.
Parmi ces phénols, on trouve : le paracétamol, le naproxène, l'amoxicilline, la morphine... Et les analogues des phénols sont légion, en particulier les alcoxyphénols : tramadol, propanolol, fluoxétine, paroxétine,.. ou des alkyls benzène avec un groupe alkyl très ramifié : ibuprofène.
Ce qui est bizarre avec ce Covid, c'est que tous ces composés chimiques aggravent. On m'a parlé d'une personne fébrile à laquelle on avait donné un antibiotique et qui s'était fortement aggravée au point d'aller en réa. J'ai supposé que cet antibio était de l'amox, et j'avais tapé dans le mille. Ce "Covid" diminue donc lui aussi l'immunité, et ses effets s'ajoutent à ceux des médocs classiques dont le caractère néfaste devient patent.
par Xavier B
Etudiant
#61993
En plus des médicaments, il y a dans certains pays des habitudes alimentaires comme la consommation de viandes fumées riches en crésol (type de phénol) qui pourraient expliquer la différence de dégâts du Covid selon les pays. A étudier..

Je me suis toujours demandé si les phénols n'avaient pas une responsabilité dans pas mal d'allergies qui ne peuvent pas vraiment s'expliquer par les 'intolérances' à certaines protéines comme nous l'explique cette 'théorie'. Comme l'allergie à la pomme ou au vin rouge (polyphénols?). Or, les phénomènes d'allergie sont une grosse perturbation du système immunitaire qui pourrait dégrader brutalement une personne fragile dans l'épidémie actuelle.

Remarque : l'aspirine est un 'dérivé' du phénol qui pourrait expliquer la catastrophe de la grippe espagnole de 1918.

Merci Jean pour tes remarques pertinentes sur ce sujet.
par Eva2
-
#61995
Bonsoir Annick,
Merci pour cet article qui rassure et confirme surtout les discussions que nous avons entre nous, je l'ai envoyé à pas mal de gens, amis ou à ma famille ;) .
Bonne soirée
Eva

Dans le service, ce taux correspond à not[…]

Mal de dos

En passant par là... je me tente BACK PAIN […]

Un autre point qui interpelle est le fait (d'ap[…]

https://www.lepoint.fr/invites-du-point/didier_rao[…]