#62040
Cela fait un certain temps que voulais vous partager mes réflexions, mais vous allez voir que ces idées sont très dérangeantes.

J'attendais en effet de voir l'évolution de la croissance des cas jour par jour, et pour cela j'ai analysé les données du Grand-Est :

https://france3-regions.francetvinfo.fr ... 96745.html

L'évolution est la suivante : du 22 au 23 : + 861 ; du 23 au 24 : + 666 ; du 24 au 25 : +557. Alors qu'auparavant la croissance était considérée comme exponentielle.
On ne peut pas dire que l'on a vraiment atteint le pic, mais cette évolution contredit les prévisions des médias, et donc des épidémiologistes.
Que se passe-t-il depuis dimanche 22 ? Vous avez remarqué que la moitié nord de la France subit un fort vent d'est. Or, si l'on considère les lieux où l'épidémie s'est très violemment manifestée, on voit que ce sont des lieux très peu ventilés par les vents dominants qui viennent de l'ouest : le piémont vosgien, et le piémont alpin. Il est à remarquer que non seulement la Lombardie est très touchée, mais le canton le plus touché en Suisse est le Tessin. Première conclusion : ce vent violent semble assainir l'atmosphère.

J'attendais cette évolution pour pouvoir argumenter en faveur d'une autre hypothèse concernant l'épidémie qui nous préoccupe. Et vous allez voir qu'il n'y a pas de contradiction entre cette hypothèse et le remède qui semble ressortir des expérimentations d’Édouard.

En effet, un herbicide peu connu, le glufosinate, fait apparaître par ingestion ou inhalation des signes semblables à ceux de cette épidémie : Vomissements, Diarrhée, Douleur abdominale, Tremblements, Hypotension, Faiblesse musculaire, Inconscience, Coma, Convulsions, Insuffisance respiratoire, Nausée, Tachycardie Les symptômes peuvent être retardés.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Glufosinate pour la formule développée. On remarque deux liaisons Carbone - Phosphore, liaison connue pour être fortement réductrice, et à mon avis immunosuppressive dans la ligne du post que j'ai partagé il y a deux jours.

http://www.utdf.coop/alfresco/service/a ... guest=true

On y voit également une atteinte oculaire (signalée dans le "Covid"), et j'ai moi-même expérimenté la perversion du goût qui apparaissait en manipulant des phosphites ou des phosphonates au labo.

L'impact biochimie de ce composé a été étudié en détail dans une thèse présentée en 2018

https://www.theses.fr/2018ORLE2035/document

On y découvre une perturbation très importante du métabolisme du glutamate, de l'arginine, et donc également de l'excrétion de l'ammoniac, avec une difficulté de détoxification concernant ce composé.

Ce composé est fabriqué en Chine à Shijiazhuang.
https://french.alibaba.com/product-deta ... 72377.html

Par ailleurs, le principal ingrédient du Roundup, le glyphosate, dont la consonance est proche du précédent, mais dont la structure est assez différente est également, entre autres pays, fabriqué en Chine.

https://www.alterinfo.net/Monsanto-se-d ... 34718.html

Mais Bayer indiquait l'an dernier qu'il était de moins en moins efficace. Le Roundup est vendu mondialement, à moins que je me trompe, auquel cas il faut me contredire.

Deux possibilités existent :
- soit ils se sont trompés de produit.
- soit ils ont voulu "booster" le Roundup en y ajoutant du glufosinate, avant de le vendre au monde entier, et leur dosage a été mal fait.

Le fait qu'il y ait perturbation du métabolisme de l'ammoniac collerait bien avec Ammonium Carbonicum.

Il faut également savoir qu'on sait fabriquer des anticorps vis-à-vis de produits chimiques. Par exemple, pour doser la nitrotyrosine, on a fait fabriquer aux cellules un anticorps spécifique.
Les phosphonates (par exemple le méthylphosphonate de diméthyle. Voir Wikipedia) sont considérés comme mutagènes.

Maintenant, ce n'est qu'une hypothèse, qui, je le précise, n'est pas complotiste, puisque j'accuse simplement les fabricants d'incompétence. Peut être pas complotiste, mais délirante sans doute !
#62055
on peut également objecter que les Tests covid 19 ( actuels en tout cas) sont des test PCR donc qui prouvent bien la présence ARN virale.
il en serait autrement des tests sanguins à la recherche des anticorps
#62058
Belladonna a écrit : 26 mars 2020, 13:51 on peut également objecter que les Tests covid 19 ( actuels en tout cas) sont des test PCR donc qui prouvent bien la présence ARN virale.
il en serait autrement des tests sanguins à la recherche des anticorps
Voici ce que m'a dit ma fille (virologue) :

"C'est de la métagénomique : ils font des extractions d'ARN sur des patients qui présentent des symptômes, et ils séquencent la totalité de cet ARN.
Et ensuite, par informatique, ils cherchent les génomes viraux avec des logiciels spécialisés
Ainsi ils ont repéré un nouveau génome commun à tous ces patients
Et après ils ont mis au point les amorces pour le test de diagnostic
Voilà pourquoi certains ont dit que le postulat de Koch n'était pas respecté"
#62071
de toutes façons, les PCR reviennent souvent négatives, c'est pour cela qu'ils font des scanners à tour de bras où l'on observe les opacités en verre dépoli typiques, pas forcement en lien avec le tableau clinique. Bref, la PCR ne sert pas à grand chose.
Par ailleurs, j'aimerais savoir si vous avez des infos sur embolie pulmonaire et COVID. Si la première semble être favorisée par le 2eme. Merci
#62072
Terrasienna a écrit : 26 mars 2020, 22:44 de toutes façons, les PCR reviennent souvent négatives, c'est pour cela qu'ils font des scanners à tour de bras où l'on observe les opacités en verre dépoli typiques, pas forcement en lien avec le tableau clinique. Bref, la PCR ne sert pas à grand chose.
Par ailleurs, j'aimerais savoir si vous avez des infos sur embolie pulmonaire et COVID. Si la première semble être favorisée par le 2eme. Merci
D'accord, mais alors, si les PCR, qui représentent la partie essentielle de la définition du Covid-19, reviennent négatives, on ne peut tout de même pas attribuer ces opacités en verre dépoli à un virus indétectable !
#62077
Jean Umber a écrit : 26 mars 2020, 22:49 D'accord, mais alors, si les PCR, qui représentent la partie essentielle de la définition du Covid-19, reviennent négatives, on ne peut tout de même pas attribuer ces opacités en verre dépoli à un virus indétectable !
L'agent infectieux disparaitrait après avoir induit un emballement inflammatoire du système respiratoire. C'est en tout cas ce qui est avancé par le professeur Raoult.
#62078
Emile a écrit : 27 mars 2020, 06:09
Jean Umber a écrit : 26 mars 2020, 22:49 D'accord, mais alors, si les PCR, qui représentent la partie essentielle de la définition du Covid-19, reviennent négatives, on ne peut tout de même pas attribuer ces opacités en verre dépoli à un virus indétectable !
L'agent infectieux disparaitrait après avoir induit un emballement inflammatoire du système respiratoire. C'est en tout cas ce qui est avancé par le professeur Raoult.
Mais ça, c'est de la spéculation, non ? il faut trouver un mécanisme moléculaire qui explique cela. Est-ce qu'on a déjà vu quelque chose de semblable avec une autre maladie infectieuse ?
Puisqu'on spécule, et pour revenir aux gros clusters cités par Annick, le stade de Turin a très bien pu être désherbé quelques jours auparavant, et les alentours de l'église évangélique aussi.

Heureusement que la séméiologie homéopathique ne s’embarrasse pas de diagnostics et que le simillimum agit quelle que soit la cause. Remarquez d'ailleurs que l'étiologie homéopathique s'intéresse à des causes palpables, qu'elles soient physiques, psychiques, voire spirituelles.

Mais Jean tu rêves ? ou tu as abusé[…]

..., je vois aussi un syphilinum probable (le co[…]

Mal de dos

En passant par là... je me tente BACK PAIN […]

Un autre point qui interpelle est le fait (d'ap[…]