par sébastien
-
#65316
Bonjour à toutes et tous,
J'espère ne pas faire de doublon avec ce post mais je n'ai pas trouvé de sujets sur l'inhalation sur le forum.
Je souhaite préparer quelques remèdes pour de l'inhalation. Page 542 de pratique de la nouvelle médecine, il est mentionné de placer 4gr d'alcool à 40% dans une fiole puis le granule.
Quelques questions à se sujet: combien de temps puis je conserver le remède ? Le fait d'voir un bouchon en liège est t il à proscrire pour ne pas avoir une évaporation de l'alcool ? ( c'est peut être dérisoire ? )
Si vous avez déjà tenté l'expérience je suis preneur. Des fioles de 10ml suffisent je suppose pour 4gr d 'alcool ?
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#65324
Bonsoir Sébastien.

Pour l'inhalation, déjà, tout simple, tu peux faire respirer le tube de granules secs... (rien à préparer du tout !)

Sinon, pour être plus conforme à ce qui est fait habituellement, il te faut :
- un flacon compte-goutte (car tu peux aussi utiliser en liquide, pas besoin de flacon spécial pour les inhalations) de 30 à 60 ml ;
- tu le remplis pas tout à fait à moitié d'eau (au 3/4 de la moitié) ;
- tu complètes pour arriver à la moitié du flacon (1/4 de la moitié) avec de l'alcool (40, ou 90°, ou whisky, vodka, rhum... ce que tu peux) ;
- tu mets ton granule ou tes globules sans les toucher avec les doigts dans ta fiole ;
- tu identifies bien ton médicament sur le flacon compte-goutte.
Pas de péremption puisqu'il y a de l'alcool.
Pourquoi moitié ? pour faire les succussions !
Pourquoi l'alcool ? pour ses propriétés volatiles.

Si tu trouves des flacons de 10 ml, c'est encore mieux, le principe restant le même.

Liège ? à priori, si l'obturation de ta fiole est étanche, liège ou plastique... je ne crois pas qu'il y ait de différence. Mais là, je veux bien confirmation par un homme/femme de l'art (un apothicaire).
VeroniqueB aimais cela
par Gilles63
-
#65365
Bonjour Françoise
respirer simplement le tube de granules est il aussi efficace que respirer une prepa avec de l'alcool?
car en effet c'est plus simple à mettre en oeuvre au depart
merci
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#65367
@ Gilles63
je ne sais pas si c'est aussi efficace, si ça l'est plus (60 granules d'un coup !) ou moins (pas d'alcool), mais je t'assure que ça fonctionne.
Je prends soin, auparavant, de frapper/secouer mon tube.
J'ai déjà soigné une collègue du covid dans la rue, comme ça, avec un tube... j'ai été maman miracle...
Bon bout d'an Gilles !
par Anne
Diplômé PH
#65395
Gilles63 a écrit : 26 déc. 2020, 13:24 Bonjour Françoise
respirer simplement le tube de granules est il aussi efficace que respirer une prepa avec de l'alcool?
car en effet c'est plus simple à mettre en oeuvre au depart
merci
salut Gilles,
respirer un tube sec est plus puissant. Tu respires des centaines de globules, et non 2 ou 3 en solution
Méfie toi, çà dépote, c'est HYPER puissant.
Je l'ai fait une fois, sans aggravation, sur un cas aconit , tétanisé, avec préméditation de sa mort. Résultat spectaculaire, mais les autres fois j'ai eu de monstrueuses aggravations, depuis je n'utilise plus que l'olfaction en solution
Sinon, il faudrait peut etre olfacter que quelques grains secs et non un tube entier....????
VeroniqueB, Gilles63 aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par Françoise
Diplômé PH
#65400
@Anne
Merci de ton retour d'expérience.
Tout dépend donc du nombre de granules dans ton tube...
Encore un paramètre à prendre en compte.
L'homéopathie est vraiment un art...
Avatar de l’utilisateur
par fantine
-
#65403
Anne a écrit : 28 déc. 2020, 11:02
Gilles63 a écrit : 26 déc. 2020, 13:24 Bonjour Françoise
respirer simplement le tube de granules est il aussi efficace que respirer une prepa avec de l'alcool?
car en effet c'est plus simple à mettre en oeuvre au depart
merci
salut Gilles,
respirer un tube sec est plus puissant. Tu respires des centaines de globules, et non 2 ou 3 en solution
Méfie toi, çà dépote, c'est HYPER puissant.
Je l'ai fait une fois, sans aggravation, sur un cas aconit , tétanisé, avec préméditation de sa mort. Résultat spectaculaire, mais les autres fois j'ai eu de monstrueuses aggravations, depuis je n'utilise plus que l'olfaction en solution
Sinon, il faudrait peut etre olfacter que quelques grains secs et non un tube entier....????
Anne , ton expérience (olfaction du tube ) est vraiment intéressante et me questionne . Déjà , je voudrais savoir si , en respirant à fond tel ou tel remède non adapté au cas , on risque une pathogénésie ? ...... Car si la réponse est non ( et qu'il ne se produit RIEN suite à l'ofaction sèche ) , est ce que cette méthode ne permettrait pas de faire un testing ? ( si on hésite entre 3 remèdes par exp , on les tente en olfaction , jusqu'à ce qu'un effet se produise avec l'un d'eux ) - Personnellement , j'avais expérimenté le sniff direct du tube ( 30 ch - 1000 k - ... ) sans jamais remarqué quoi que ce soit . Que peut-on en conclure ?
par sébastien
-
#65484
je vous fait part de mon expérience et réflexion suite à mon message.
J'ai donc fait ma préparation: 2/3 de la moitié d'un falcon de 10ml d'eau complété 1/3 de whisky (40°). Ce qui me fait donc 5ml dans mon flacon de 10ml.
Dans la cas de ma fille, c'est un granule de gelsemium en 200k que j'ai placé dans le flacon, avec étiquette.
6 frappes et inhalation
Elle semble avoir ressenti un effet au bout de 10minutes. Son état de "choc" c'est améliorée et elle s'est endormie. Elle a fait une nouvelle répétition le lendemain matin. Même effet d'amélioration.

Après avoir lu le chapitre correspondant dans " pratique de la nouvelle médecine", j'en conclus que l'inhalation est fait pour
- traitement d'urgence: dans ce cas, inhalation en cas de besoin et si possible espacé d'au moins 1h
- débuter un traitement en chronique pour après enchainer en dilution ( 1granule, 150ml d'eau frappes cuillère à café etc etc ) quand celui ci ne fait plus effet.

Mes questions sont encore présente sur:
- en cas d'urgence que ce soit en inhalation ou en sec, 1 journée max de prise ? avec 1h d'espacement si possible entre les prises ? ou cette petite inhalation peut elle se garder dans la poche et s'en servir quand on en ressent le besoin sur un temps plus long...
Puis reprendre le cas si besoin si le granule ne correspond pas à la prise en compte du miasme.
Pour l'urgence partir sur du 30ch ?
- Sinon, en débutant un chronique avec l'inhalation " au ressenti, au besoin" sur la durée, et dès que l'effet n'y est plus passer à la dilution du même remède puisque le miasme a été pris en compte. Pour le chronique partir sur un 200k ?
#65516
Bonjour Sébastien, la règle c'est qu'il n'y a pas de règle :) il faut s'adapter aux réactions qui seront différentes chez chaque individu.

En aigu ou subaigu, la prise olfactive peut avoir un effet sédatif rapide étant donné le mode d'administration. On peut répéter tant que la prise olfactive produit un effet. On constate cependant, que pour passer le cap de l'aigu il faut parfois une quantité importante de remède car l'organisme crame rapidement la dose, donc il est courant qu'au bout d'une ou deux olfaction, il faille augmenter la quantité en passant en liquide. C'est la réaction du patient qui nous guide encore une fois.
Le choix de la hauteur de dynamisation en olfaction dépend de plusieurs paramètres qui seront vu plus tard dans les cours :)
Mais déjà au préalable il faut tenir compte :
- de la sensibilité probable du patient (en fonction de sa constitution)
- les troubles à soigner
- de ce qu'on a sous la main :-)
Il faut garder en tête que plus l'homéopathicité sera bonne, plus tu peux te permettre de monter en dynamisation et diminuer la quantité. Si Il y a des symptômes physiques importants qui ne demandent qu'à foirer, attention à l'olfaction, il ne faut pas monter trop haut ! l'expérience ici est très importante car on apprend dans la douleur chez quel type de patient l'olfaction peut être envisagée sans trop de problèmes, par exemple sur un patient de constitution maigre avec miasme tuberculinique en fond, puis sycotisé dans un groupe C avec une maladie auto-immune, une olfaction de 1m d'un médicament bien choisi peut le faire partir dans des réactions infernales...
didier aimais cela
par sébastien
-
#65520
bonjour Christophe,
Super merci pour tes explications très claires d'autant que mes questions ne l'étaient pas forcement :P
"Expérimentons" alors, tout en étant à l'écoute.
par Gilles63
-
#65826
fantine a écrit : 28 déc. 2020, 19:48
Anne a écrit : 28 déc. 2020, 11:02
Gilles63 a écrit : 26 déc. 2020, 13:24 Bonjour Françoise
respirer simplement le tube de granules est il aussi efficace que respirer une prepa avec de l'alcool?
car en effet c'est plus simple à mettre en oeuvre au depart
merci
salut Gilles,
respirer un tube sec est plus puissant. Tu respires des centaines de globules, et non 2 ou 3 en solution
Méfie toi, çà dépote, c'est HYPER puissant.
Je l'ai fait une fois, sans aggravation, sur un cas aconit , tétanisé, avec préméditation de sa mort. Résultat spectaculaire, mais les autres fois j'ai eu de monstrueuses aggravations, depuis je n'utilise plus que l'olfaction en solution
Sinon, il faudrait peut etre olfacter que quelques grains secs et non un tube entier....????
Anne , ton expérience (olfaction du tube ) est vraiment intéressante et me questionne . Déjà , je voudrais savoir si , en respirant à fond tel ou tel remède non adapté au cas , on risque une pathogénésie ? ...... Car si la réponse est non ( et qu'il ne se produit RIEN suite à l'ofaction sèche ) , est ce que cette méthode ne permettrait pas de faire un testing ? ( si on hésite entre 3 remèdes par exp , on les tente en olfaction , jusqu'à ce qu'un effet se produise avec l'un d'eux ) - Personnellement , j'avais expérimenté le sniff direct du tube ( 30 ch - 1000 k - ... ) sans jamais remarqué quoi que ce soit . Que peut-on en conclure ?
Tout d'abord ,merci Anne pour ta reponse que je n'avais pas eu de notifiée

Fantine sur ton test sans reussite ,c'etait peut etre pas le bon rem et donc aucun efffet ?

Un conseil Homéopathique aux Pervers Narcis[…]

Présentation

Bienvenue Physalis, Un chemin plein de questionne[…]

Merci pour tous ces compléments d'informati[…]

Bonjour, Je viens d'écouter sur Youtube les[…]