Règles du forum : Forum testé en mode modération.
Le compteur de réponses reste (faussement) bloqué à zéro car les réponses deviennent invisibles ! Pas d'inquiétude !
Elles s'afficheront au moment de la correction finale.
par Cathy
-
#68158
Le plus important, semble qu'il recrache (il n'a pas dit, il vomit) ce qui sous entend d'abord que se sont des morceaux et qu'il n'y a pas de liquide de l'estomac, ce qu'il précise d'ailleurs (pas d'acide)
la rubrique qui se rapproche le plus est donc
ES : VOMISSEMENTS / ALIMENTAIRES / solides, seulement les aliments : arn.-1+88+3, bry., cupr., ferr.-1+88+3, sep.-1+88+3, verat.
Après je trouve les modalités horaires intéressantes :
il y a celle de recrache à 14h ES : VOMISSEMENTS / après-midi / 14 à 15 h
mais qui ne nous dit pas que s'il mangeait à 11h, il ne recracherait pas à 13h??? pas assez précis pour moi ou trop, mais je ne peux rien en faire
il y a celle où il recrache 2h après
ES : VOMISSEMENTS / ALIMENTAIRES / manger / après / deux ou trois heures après, aliments indigérés
celle-ci me semble plus intéressante, mais avec la 1ère rubrique, rien ne colle
ce ne peut donc être celle-là, car tu nous dis que 2 rubriques emportent d'adhésion :roll:
Le fait qu'il semble rempli jusqu'à la gorge ne veut pas dire qu'il est rassasié ! donc j'oublie
Du coup, je prendrais bien la rubrique générale de distension
DISTENSION : abrot., acon., aesc., aloe., alum., alumn., ant-c., ant-t., apis., arg-n., ars., ars-i., asaf., aur., bar-m., bell., berb., bor., bry., bufo., calad., calc., calc-ar., calc-s., caps., carb-an., carb-v., carl., cedr., cham., chel., chin., chin-s., cic., cimic., clem., coc-c., cocc., coff., colch., con., croc., cupr., cycl., daph., dig., dios., dulc., echi., elaps., eup-pur., ferr., ferr-ar., ferr-i., ferr-m., ferr-p., gels., gent-l., gins., gran., graph., grat., hell., hep., hydr., hydr-ac., hydrc., ign., iod., kali-ar., kali-bi., kali-c., kali-p., kali-s., lac-d., lach., laur., lec., led., lil-t., lyc., mag-c., manc., mang.16, med.1, merc., merc-c., merl., mez., mosch., nat-a., nat-c., nat-m., nat-p.1, nat-s., nux-m., nux-v., ol-an., op., petr., phos., phys., phyt., plat.16, plb., prun., psor., puls., raph., rat., rob., sabad., sabin., sang., sec., sep., stann.16, stram., sul-ac., sul-i.1b, sulph., tarent., thuj., zinc.16
on y retrouve 4 remède en commun : bry, cupr, ferr, sep
Comme c'est un maçon, billeux (et nerveux), cela semblerait que BRY soit le plus adapté
mais c'est du bricolage ! un 1er degré et un 2ème degré, c'est bien faible ;)
Localisation : estomac Sensation : distension Modalité : recrache Concomitants : tempéraments billieux

Commentaires
Hello Cathy, c'est la première rubrique choisie qui te bloque en effet. Mais pourquoi l'avoir prise puisque tu as bien vu que ce n'était pas vraiment des vomissements. Il s'agissait de renvois, de régurgitations.
J pense que a rubrique ES : VOMISSEMENTS / ALIMENTAIRES / solides, seulement les aliments, indique que seuls les aliments solides sont vomis. Autrement dit la compote ou une purée par exemple ne sont pas vomies.
par Entropie75
-
#68159
Bonjour,
Voici ma répertorisation :
ESTOMAC : dérangement d'estomac (pour traduire le pyrosis)
ESTOMAC: réplétion / manger/ après/ même une toute petite quantité
ESTOMAC: éructations/ alimentaires / manger / après/ deux heures après (à 14h soit 2h après déjeuner de midi)
avec ces 3 symptômes je tombe sur lycopodium mais j'avoue c'est des rubriques avec peu de remèdes.
Y a pas mal à discuter sur le cas avec d'autres rubriques mais à un moment faut trancher et à mon stade de connaissances je sélectionnerai ce remède..
Merci pour ce cas qui nous a permis de voyager encore dans le répertoire :D

Commentaires
Bien !, Entropie. Tu peux enlever la première rubrique qui est superflue car trop vague. Et puis ! le patient n'a pas de pyrosis.
par Anne A
-
#68160
Présomption : Lyc ou Nux-v ?

Sa dyspepsie se situe au niveau de l'estomac, je prends
ES : DISTENSION : Lyc y est au 3e degré, parmi 11 remèdes ; Nux-v 2e degré

Il est rapidement rassasié
ES : APPÉTIT / RASSASIÉ RAPIDEMENT : trio Chin/Lyc/Plat au 3e degré, Nux-v toujours au 2e degré
Je pense que China serait ballonné de manière plus diffuse ; Platina aurait une sensation de constriction, non évoquée

Les régurgitations sont bien modalisées, je vais voir si je peux confirmer Lyc :
ES : ÉRUCTATIONS / ALIMENTAIRES / manger / après / deux heures après : Lyc et Sulf ressortent avec une valorisation relative.
Cependant, après manger pourrait être aussi bien à midi que le soir, mais :
ES : ÉRUCTATIONS / ALIMENTAIRES / déjeuner / après : je retrouve Lyc et Sulf au 1er degré.

En concomitant, les maux de tête frontaux, sourds :
TE : DOULEUR / SOURDE / Front : ni Lyc, ni Nux-v
TE : DOULEUR / gastrique (avec troubles digestifs) : on retrouve bien Lyc au 2e degré, mais Nux-v au 3e.

L'abus de médicaments évoque davantage Nux-v de prime abord. Le caractère bilieux et nerveux ne me semble pas discréditer l'un plus que l'autre. Je garde Lyc pour la régurgitation aux modalités horaires si précises.
par sin83
-
#68161
Bonjour,
Je partirais sur lycopodium, sachant que ce médicament a la particularité de toucher préférentiellement la tête et le ventre, et que lycopodium est rassasié après quelques bouchées.
Dans ma répertorisation je trouve Lyc, Ferr, Sulph.
J'imagine que si c'était ferrum il y aurait une histoire de saignement et sulphur de la chaleur.

 ESTOMAC / ÉRUCTATIONS, renvois de toute nature en général / ALIMENTAIRES (régurgitations) / manger / après /           deux heures après

 ESTOMAC / RÉPLÉTION, sensation de / manger / après /         même une toute petite quantité
Vous ne pouvez pas consulter les pièces jointes insérées à ce message.
par Stéphane
-
#68162
QUIZ #4 - Dyspepsie

Alors, je ne sais pas si le résultat est juste mais en tout cas je me suis bien cassé la tête et bien amusé aussi. Ces quiz sont décidément un super exercice pour étudier le Répertoire et les médicaments. Les indications que tu nous a données sur le chat ont été très utiles, ça évite de trop s’emmêler les pinceaux, encore que... Merci encore, Xavier!!

Le symptôme qui saute aux yeux est “Quelques bouchées de nourriture semblent le remplir jusqu'à la gorge.” Ce monsieur est un maçon, il devrait faire un bon repas après une matinée de travail physique. Comme tu nous l’as écrit, la rubrique correspondante donne bien trois médicaments au troisième degré et douze au second degré. Cela semble un bon point de départ pour la répertorisation.

Je crains de ne pas avoir trouvé la bonne rubrique pour répertorier “(…) il recrache sa nourriture.” Et les autres rubriques me semblent un peu trop générales. J’ai essayé de palier à ces problèmes en me reportant au Synoptic et à la Matière Médicale.

En suivant différentes tentatives de répertorisation, j’ai d’abord planché sur China, Sepia, Ferrum et Sulfur. J’ai finalement opté pour Lycopodium avec la répertorisation ci-dessous. Les trois premières rubriques donnent toutes Lycopodium au troisième degré.


REPERTORISATION
ESTOMAC / REPLETION, sensation de / manger / après / même une toute petite quantité
ESTOMAC / ERUCTATIONS, renvois de toute nature en général / AIR
ESTOMAC / DISTENSION

Pour le symptôme : “Régulièrement, vers 14h, il recrache sa nourriture mais celle-ci n’est pas acide.” Je ne sais pas quelle rubrique choisir parmi les trois suivantes:
ESTOMAC / VOMISSEMENTS / ALIMENTAIRES / indigérés
ESTOMAC / ÉRUCTATIONS, renvois de toute nature en général / ALIMENTAIRES (régurgitations)
ESTOMAC / ÉRUCTATIONS, renvois de toute nature en général / ALIMENTAIRES (régurgitations) / manger / après / deux heures après

Aucune de ces rubriques ne m’aident vraiment dans la répertorisation. Tout compte fait, c’est la rubrique Estomac/distension qui départage entre Ferrum et Lycopodium. Si j’ai bien compris, avoir l’estomac gonflé est une keynote de Lycopodium.

La Matière Médicale et le Synoptic semblent confirmer Lycopodium d’autant plus que les autres symptômes dont souffre le patient sont aussi mentionnés par certains auteurs. Lycopodium souffre de maux de têtes, de constipations et de problèmes intestinaux. Sur le plan psychique, Lycopodium souffre aussi d’irritabilité et de mélancolie ce qui cadre avec le tempérament bilieux et nerveux du patient.


MATERIA MEDICA - Lycopodium clavatum
“Nash dit avec raison que Lycopodium, Carbo vegetabilis et China forment le trio de la flatulence.”
Ed.

“There is a bloating of the intestine in reaction to weak digestion. The patient is full of wind.”
Vithoulkas

“Gastric affections: excessive accumulation of flatulence; constant sensation of satiety; good appetite, but a few mouthfuls fill up to the throat, and HE FEELS BLOATED”
Allen

“The Lycopodium patient is FLATULENT, distended like a drum. (…) It is not uncommon to hear a Lycopodium patient say: ”Everything I eat turns into wind." After a mere mouthful he becomes flatulent and distended, so that he cannot eat any more. He says a mouthful fills him up to the throat.”
“This patient has most troublesome constipation. Inactivity of intestinal canal.”
“Lycopodium is subject to periodical headaches, and headaches connected with gastric troubles.”
“Irritability and melancholy.”
Kent

Commentaires
Super travail de recherche, Stéphane. Tu aimes être précis et tu vas vite gagner encore en précision à ce rythme là.
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#68163
Bonjour,

Merci à tous d'avoir participé, je félicite tous ceux qui ont bien "vu" Lycopodium, et ils sont nombreux alors que ce n'était pourtant pas un quiz facile (il me semble) !

C'était un cas du dr W. H. Burt, repris par Nash en tant que cas modèle, et qui figure dans l'encyclopédie de Hering.

Vous avez bien sûr sursauté en découvrant le magnifique CRABE (= signe Caractéristique, RAre, Bizarre et Etrange) se promener dès les premières lignes du texte :

Quelques bouchées de nourriture semblent le remplir jusqu'à la gorge.

Regarder ce symptôme-mise en bouche était la première chose à faire, puisqu'il ouvrait l'appétit, euh pardon le cas, et orientait rapidement vers un premier choix de médicaments possibles.
Encore fallait-il prendre garde de bien "traduire" ce symptôme en langage répertorial :
Ce n'est pas l'appétit, c'est à dire la sensation de faim, qui est perturbé avant toute chose, c'est la sensation qui résulte de l'acte de manger, d'ingérer de la nourriture qui l'est d'abord. Manger devient vite difficile car notre malheureux maçon a rapidement la sensation très inconfortable d'être rempli jusqu'à la gorge. Autrement dit le magasin d'alimentation a un problème avec les livraisons. Impossible de savoir exactement ce qu'il se passe à l'intérieur à ce moment mais c'est comme si, alors, il devenait plein, rempli, bourré outre-mesure. C'est donc différent de l'appétit rassasié rapidement qui traduit simplement la disparition de la faim sans sensation de plénitude associée. Ici la sensation est tellement forte qu'elle déborde jusqu'à la gorge, littéralement.

D'où la rubrique :
ES : RÉPLÉTION / sensation de / manger / après / même une toute petite quantité

Avec une première base de médicaments dont on est bien content, au vu de la flatulence évacuée sous la forme de vents et d'éructations, que certains figurent bien dans la liste, à savoir Carbo animalis, China, Kalium carbonicum, Lycopodium, Nux-vomica et Sulphur pour ne citer que les principaux.

Ensuite nous apprenons que ce maçon recrache de la nourriture vers 14h00, alors qu'il a pris son repas... deux heures avant. Eh oui, c'était l'astuce à voir. Il ne fallait pas se faire piéger par un horaire et chercher dans le Répertoire les rubriques indiquant 14h00. De toute façon c'était vite réglé car il n'y en avait pas qui collent.

D'où
ES : ÉRUCTATIONS, renvois / alimentaires (régurgitations) / manger /après / deux heures après

Il s'agit bien de renvois, de régurgitations. Le vomissement, sur le plan médical, est un phénomène réflexe, beaucoup plus actif , qui implique notamment un contraction violente des muscles abdominaux et du diaphragme.
La rubrique comprend seulement trois médicaments, mais elle s'adapte tellement au cas (dont la régularité dans le délai est à souligner) qu'il faut la prendre sans sourciller ! Nous avons notre première rubrique éliminatrice et ce faisant déterminante.

Il reste alors en lice ces trois médicaments (puisqu'ils figurent tous dans la première rubrique) : Ferrum, Lycopodium et Sulphur, chacun au 1er degré, avec un petit avantage pour Lycopodium et Sulphur qui ont un un degré de valorisation relative (première lettre en majuscule jaune pour ceux qui ont le répertoire version papier ou PCKent)

Soupesons.

Ferrum n'a pas la valorisation relative car il est aussi présent dans la rubrique sœur :
... / manger / après / immédiatement après
Il est d'ailleurs connu pour ça, son action se manifeste souvent juste après manger.
-1 point pour Ferrum pourrait-on dire.

Ensuite le gars pète et rote beaucoup. J'appelle cela le tempérament flatulent.
Ferrum n'est pas spécialement connu pour produire spécialement des vents.

Si on essaye de se souvenir de quelques généralités utiles :
Nous sommes l'après-midi.
Même si les trois candidats sont dans la rubrique ES : ÉRUCTATIONS, renvois / alimentaires / après-midi, d'une manière générale Lycopodium est fortement aggravé l'après-midi, davantage que Sulphur, c'est très tentant de rajouter +3 points pour lui.
Lycopodium fait partie du trio de la flatulence défini par Nash, nous l'avons tous appris.
On sait que Lycopodium est aussi d'une manière générale aggravé après manger, en particulier pour des petites quantités. Cela fait partie des choses étonnantes de l'homéopathie qu'il faut mettre en avant.

Au sujet du tempérament, l'homme est catégorisé tempérament nerveux et bilieux, c'est quelque peu arbitraire, mais nous pouvons déterminer que Sulphur a plus de chance de fonctionner chez quelqu'un de sanguin. Lycopodium s'adapte volontiers au personnes qui ont un tempérament bilieux.

De toutes ces considérations il ressort que Lycopodium est le médicament le plus adapté au cas. Vous êtes nombreux à avoir choisi correctement entre les deux ou trois médicaments qui se concurrençaient.


Mais j'ai parlé dans l'introduction au quiz d'une deuxième rubrique clé. :-o

Jusqu'à là la répertorisation a parfaitement joué son rôle. Définir un groupe (plus ou moins restreint) de médicaments parmi lesquels le simillimum figure probablement. La connaissance, l'expérience et l'intelligence du praticien lui permettent de faire un choix parmi les différentes possibilités.

Ici, un dernier symptôme, qui plus est un symptôme mental, que seul Yohann lecteur assidu de Kent connaissait, ou a perçu, permettait de trancher avec assurance en étant quasi sûr du choix. La connaissance du Répertoire, index de notre Matière Médicale, permet donc dans certains cas de faire la différence.

Notre petit Lycopodium, personnage hypersensible, inquiet, anxieux, qui palpite durant la digestion, souvent découragé, qui se sent parfois impuissant, se vexe et se tourmente de ses maux qui l'affaiblissent et révèlent sa faiblesse :

ES : ANXIÉTÉ / vents, suite de : coff., lyc.16, nux-v.

C'est un tourment à la fois physique et mental.
La note clinique viendrait de Hahnemann lui-même.
On trouve aussi Nux-v. dans la rubrique, mais il n'a pas les renvois deux heures après manger.


Image


Je terminerais en citant Kent, qui comme d'habitude réussit le mieux à décrire la situation :

Le malade LYCOPODIUM est flatulent, tendu comme un tambour, si bien qu’il peut à peine respirer. Son diaphragme est refoulé vers le haut, empiétant sur l’espace réservé au poumon et au cœur, de sorte qu’il a des palpitations, des défaillances et de la dyspnée. Il n’est pas rare d’entendre dire à un malade LYCOPODIUM : «Tout ce que je mange se change en gaz.» Après une simple bouchée, le voilà flatulent et distendu, de sorte qu’il ne peut plus manger davantage. Il dit qu’une bouchée le remplit jusqu’à la gorge. Lorsque son abdomen est distendu, il est si nerveux qu’il ne peut plus supporter aucun bruit. Le bruit du papier qu’on déchire, de cloches qui sonnent ou des portes qui battent, le pénètrent et le font défaillir, comme ANTIMONIUM CRUDUM, BORAX et NATRUM MURIATICUM. On retrouve ces caractéristiques générales dans tous les malaises, aigus ou chroniques. Il y a une période d’excitabilité de tout le système nerveux dans laquelle tout dérange le malade. De petites choses le contrarient et l’angoissent.
Christian42, nico_juju, Aurelie et 8 autres aimais cela
Avatar de l’utilisateur
par nico_juju
-
#68169
Bravo à tous et merci pour cette correction toujours aussi intéressante !

"ce qui le tourmente beaucoup"
Je l'avais repertorisé ainsi :
PSYCHISME / ANXIÉTÉ (Voir Peur) / santé, au sujet de sa (voir Hypocondriaque; Voir Désespoir-Guérison, Désespoir-Santé, Pensées-Maladie, Peur-Maladie)

Mais ça éclatait ma répertorisation et je me suis demandé si c'était aussi marqué que ça chez le patient. Pas sûr. J'ai eu un doute et donc je n'en ai pas tenu compte.

Je n'avais pas vu la rubrique "ES : ANXIÉTÉ / vents, suite de".
C'est beau l'homeo quand c'est bien fait !
par OLAF
-
#68171
Merci Athelas c'est magique de revoir la MM et le répertoire comme ça , pas eu le temps d'envoyer mon rapport cet fois alors j'attends le cas suivant ;)
par akoufene
-
#68173
LYC ne cadrait pas avec mon idée érronée d'une personne plutôt intello et sédentaire....
Avatar de l’utilisateur
par Athelas
Diplômé PH
#68174
Mais il peut très bien l'être : la matière médicale (Allen) dit plus précisément "Souvent utile chez des personnes intellectuellement vives mais physiquement faibles" (d'où la sédentarité éventuelle car l'effort physique peut du coup l'aggraver).
Ce qui compte c'est le contraste entre les deux, et surtout voir en quoi il y a quelque chose de déréglé dans leur intelligence ou leur physique. Rappelle toi que nous recherchons ce qu'il y a de "morbide" à traiter dans les malades.
Par exemple ce patient est-il intolérant à la critique, autoritaire avec ses collègues, à faire des critiques sans arrêt, irritable, etc.
Mon intention n'est pas de remplacer une "image" par une autre "image", il n'y en a pas une seule ! Les gens qui te disent "mais je suis tellement Lycopodium" ont des chances de ne pas avoir besoin en réalité du médicament dont ils vantent les mérites. Ceux-là sont fixés sur une image qui n'est qu'une partie arbitraire du remède.
Françoise aimais cela
par ventdebeaute
-
#68175
J'ai pas eu le temps de répondre mais j'ai tenté sans voir les autres commentaires....
Après lecture de la correction je vois mes erreurs... OUPSS encore faux

PSY: AGITATION/ anxieuse
REC : CONSTIPATION
GE : MANGER/petites quantités, agg
ES : ERUCTATIONS/ALIMENTAIRES/bouchées / jusqu'a ce vider l'estomac
TE: DOULEUR/SOURDE/Front

j'avais retenu PHOSPHORUS.
par akoufene
-
#68178
Oui c'est pas encore très clair, mais j'espère qu'au fil des cas ça va le devenir !
par elena.ilcheva
-
#68179
Merci Xaver pour ton analyse détaillée et illuminante.
J'ai cherché la rubrique en anglais car ça me parle un peu plus - Mind anxiety flatus from mais dans la version papier Kent je trouve seulement Coff. et Nux.v tandis que dans le Répertoire contenant les addition de Vithoulkas je trouve Coff., Nux.v, Raph., Sulph. A quel moment Lyc a-il été ajouté ?
Merci
Petite question LM…

Pour faire un petit suivi au bout de quelques mois[…]

J'ai tenté Arsenicum sur mon chat (femell[…]

Parasites chat

Bonjour à tous, Nous venons d'accueillir u[…]