Niveaux de santé des enfants – Observations de l’homéopathe

Dans Actualités, Bases de l'homéopathie par BelladonnaLaisser un commentaire

L’INHF m’a sollicité  pour évoquer lors de son congrès de Janvier 2019 les niveaux de santé et mon expérience notamment sur le traitement des troubles du comportement chez l’enfant.

Compte tenu de divergences de position :
– sur la validité des courants actuels qui existent en homéopathie d’une part
– sur la responsabilité de la médecine classique et notamment des vaccins dans la dégradation des niveaux de santé des patients, d’autre part et ceci dans un climat médiatique hostile à l’homéopathie, le conseil d’administration de l’ INHF a pris la décision de ne pas retenir cette communication. j’en ai été informé par mail le 18 décembre.

Voici le texte de ma réponse:

Pour ma part je ne vois pas comment je devrais évoquer des situations cliniques devant lesquelles la vaccination joue un rôle majeur et me taire. En toute conscience cela m’est impossible. J’envie votre capacité à composer de la sorte au nom de la sauvegarde de l’école et votre potentiel de survie dans un régime totalitaire à la française.

Maintenant il serait intéressant de soupeser ce qui est le plus nuisible. Un médecin qui brave l’omerta en s’appuyant sur des arguments scientifiques comme ceux de Michel de Lorgeril ou des liens tels que http://www.astrologue-conseil.fr/astrohomeopathie/ que n’importe qui trouve sur internet? Un médecin qui s’efforce de suivre la démarche scientifique initiée par Hahnemann ou le discours de gens plus ou moins illuminés qui vont parler publiquement de la « sensation » et nous ridiculiser par leurs prescriptions farfelues?

Vraiment je regrette que nous n’ayons pas la même analyse de la situation qui menace l’homéopathie. Devant un ennemi déclaré, résolu à notre perte, ce n’est pas en essayant de lui plaire que nous aurons la moindre chance de nous en tirer. Invariablement l’histoire donnera raison à ceux qui se battent. Notre rôle d’homéopathes consiste justement à dénoncer l’absurdité de la médecine conventionnelle, son niveau de pourrissement généré par ses revenus astronomiques, sa toute puissance qui rend les pays et les gens toujours plus pauvres et malades.

Une nouvelle fois je pense que ne pas dénoncer le crime revient à nous en faire les complices, chose qui est bien comprise par des organisations comme l’AIMSIB et de plus en plus de médecins classiques. Alors que les gens s’élèvent indignés, je pense que c’est vraiment rater le coche que de se taire tandis que chacun choisit son camp.

Mais encore faut-il avoir une pleine conscience de la véritable nature de l’homéopathie et cela n’est pas possible sans l’enseignement de l’Organon que toutes les écoles négligent depuis trop longtemps. On n’a formé que des prescripteurs d’homéopathie et pas des homéopathes qui seuls peuvent comprendre que c’est le seul chemin thérapeutique et mesurer la responsabilité de la médecine classique dans l’état de la santé de la population.

Vu la situation et parce que je dois défendre l’image de mon école, je désire savoir ce qui va être dit publiquement pour justifier l’annulation de ma communication au dernier moment?

J’exprime pour conclure toute ma tristesse de constater que malgré mes voeux les plus chers de rapprochement, trop de choses nous séparent.

Et pour conclure, je vous livre donc cet article jugé si sulfureux …..  Bonne lecture et Bon Noël !

Article INHF 2019

Laisser un commentaire