Eventualité dix-sept

Dans Eventualité by Edouard BroussalianLaisser un commentaire

Eventualité 17 Longue aggravation qui finit par aller en s’améliorant. Niveaux : bas groupe B, C, D. Diagnostic : Surdosage (quantité et/ou dynamisation). Hypersensibilité à la dose LM. En aigu, diagnostic favorable. Voici typiquement le genre de cas de figure que nous ne voulons plus voir du tout et qui pouvait d’ailleurs rendre incurables les patients traités en dose sèche. Ces patients …

Eventualité dix-huit

Dans Eventualité by Edouard BroussalianLaisser un commentaire

Eventualité 18 L’état du patient est en chute libre. Niveaux : C moyen à début D. Diagnostic : Incurabilité. Médicament partiel dans un bas niveau de santé. Si l’expression « ouvrir la boîte de Pandore » n’a pas encore de sens pour vous, c’est le moment ou jamais de bien comprendre ce qu’elle signifie. Vous avez pris les précautions habituelles devant ce cas en …

Eventualité dix-neuf

Dans Eventualité by Edouard BroussalianLaisser un commentaire

Eventualité 19 Aggravation plus ou moins longue, puis retour à la case départ après une amélioration qui a très peu duré. L’erreur fatale par excellence. Niveaux : C haut à moyen. Diagnostic : Dynamisation trop basse. Antidotage. Cette réaction était la plus difficile de toutes à interpréter quand on prescrivait en dose sèche. Le patient traversait une période parfois longue où on …

Eventualité vingt

Dans Eventualité by Edouard BroussalianLaisser un commentaire

Eventualité 20 Amélioration générale modérée qui passe inaperçue du fait de l’aggravation de la symptomatologie locale. Seconde source d’erreurs fatales. Niveaux : C. Diagnostic : Surdosage. La fréquence de cette réaction, grande source d’erreurs fatales, me permet de dégager une nouvelle règle absolue : toujours revoir vos cas avant de prendre la moindre décision thérapeutique. A la lecture d’un email, votre patient décrira …

Eventualité vingt et une

Dans Eventualité by Edouard BroussalianLaisser un commentaire

Eventualité 21 Amélioration générale marquée, accompagnée de l’aggravation de la symptomatologie locale. (Miroir de l’éventualité 6). Niveaux : B. Diagnostic : Surdosage et fort risque de suppression allopathique. Cette éventualité est un cauchemar en dose sèche, où l’on est condamné à l’attentisme, comme nous l’avons déjà vu par ailleurs et avec toutes les chances que le patient procède à un antidotage en …